Ne cherchez plus à vous justifier: porter bébé pour raisons scientifiques!

Quand bébé est né, j’ai entendu mais je ne sais plus par qui et c’est tant mieux: ne la porte pas trop, elle ne va s’habituer qu’aux bras, vous serez foutus après… Et blablabla. Je suis plutôt du genre à écouter les conseils et, mine de rien, à me remettre en question plutôt facilement mais là, non. Pas au sujet de ma fille, de notre fille car heureusement, nous avons ressenti les choses de la même façon super-papa-chéri et moi. J’ai entendu aussi que « nous allons être foutus » quand nous avons avoué faire du cododo. Pourquoi mentir ou le cacher? On assume complètement! Néanmoins, je m’étais renseignée sur le « pourquoi pas » le cododo justement.

Pour le portage, je n’étais pas allée jusqu’à rechercher des arguments en sa faveur: il faut bien trimbaler bébé d’un point A au point B et le portage était une possibilité comme la poussette. Néanmoins pour la Parisienne que je suis, cela me semblait le plus pratique ayant toujours vu des mamans galérer avec leur poussette: pliage/dépliage, les soulever dans le bus ou le métro, les garder en place – idem pour bébé, le garder en place… Même avec bébé sur le dos ou le ventre, je peux me faufiler partout et je ne prends qu’une seule place dans les transports en commun (t’as vu je suis sympa, je pense aux autres aussi!).

portage

Working mum porte bébé depuis sa naissance… Aujourd’hui 23 mois et plus de 10 kilos!

Ma fille a aujourd’hui 23 mois et je la porte toujours sauf que j’alterne avec la poussette. Je me sers de la poussette pour porter les sacs de courses, bien pratique c’est certain que j’en mets beaucoup plus qu’avec bébé sur le dos (au sens propre comme figuré!).

Puis j’ai lu une étude scientifique (logique nous sommes sur les vendredis intellos, ce n’est donc pas mon ressenti) intitulée « Infant Calming Responses during Maternal Carrying in Humans and Mice » parue dans la revue Cell Press Current Biology. Traduction proposée par moi même: Conséquences du portage maternel sur les souris et les hommes. Google préfère celle-ci: De la souris à l’homme, le confort est porté par maman. Je pense que ça marche aussi avec papa :-)

L’étude est très claire (malgré qu’elle soit en anglais): les souris comme nos bébés éprouvent une réaction apaisante automatique lorsqu’il est porté.

Cela va à l’encontre de certaines recommandations de laisser pleurer bébé car « ça lui fait les poumons » (zut, je pensais qu’ils marchaient déjà bien les poumons?!) ou au choix, c’est l’apprentissage de la vie (Ben oui faut que ça soit dur du début à la fin, hein! Equité!!). Bien que je pense que démunis par des pleurs incessants, nous en sommes tous arrivés là à un moment donné, reposer bébé… Sans que ça dure des heures forcément ni dans cet objectif de laisser pleurer (les intentions comptent).

The study is the first to show that the infant calming response to carrying is a coordinated set of central, motor, and cardiac regulations and an evolutionarily conserved component of mother-infant interactions, the researchers say. It might also explain a frustrating reality for new parents: that calm and relaxed very young children will so often start crying again just as soon as they are put back down.

Je résume en Français et à ma sauce: Cette étude est la première à montrer que la réponse apaisante du nourrisson au portage est un ensemble coordonné en termes de motricité, règlements cardiaques et des interactions mère-enfant. Cela explique une réalité frustrante pour les nouveaux parents: que les bébés calmes et détendus dans les bras vont souvent commencer à pleurer dès qu’ils sont posés.

Cela en effet est une réalité frustrante: quoi de plus beau que de consoler et d’apaiser son enfant mais de ne plus pouvoir avoir une minute pour soi (que dis-je une seconde!!). Nous avons eu une fille qui n’a ressenti ce calme et cette détente uniquement dans nos bras. Elle a vite poussé nos limites, c’est certain (ajouter à cela pas de nuit jusqu’à ses 8 mois ni de sieste jusqu’à ses 6 mois) mais ce n’était pas volontaire, ce n’était pas ni une crise, ni un caprice. Nous avons ainsi très vite fait de longues balades en portage… Je vous fais les noeuds de mon écharpe les yeux fermés! Chiche! Ceci dit après l’accouchement c’est pas mal pour retrouver la ligne en douceur… Cette vidéo est très éloquente: la marche calme bébé il ne suffit pas parfois d’être dans les bras mais aussi en mouvement (d’où le passage d’aspirateur avec bébé sur le dos, non?)

Kumi Kuroda de l’Institut RIKEN Brain Science à Saitama, au Japon, nettoyait les cages des souris et reproduisait les mouvements des mamans pour déplacer les souris: il les a trouvé calmes et coopératives sans être complètement rigides et stressées.

Comment les scientifiques ont-ils découvert cet apaisement? Grâce au rythme cardiaque qui, aussi bien chez les souris que chez les humains, ralentit immédiatement dès que les bébés sont portés. Ils ont également constaté les effets sur certaines parties du cerveau et du système nerveux parasympathique (parasympathetic en anglais).

Pour les scientifiques, ces résultats doivent aider les adultes à voir les choses du point de vue des enfants.

Que cela ne viennent pas culpabiliser les mamans qui ne se jugent pas comme des maternantes: le principal est de répondre aux besoins de son enfant et cela, c’est propre à chacun.

Si tu as aimé cet article, tu peux le dire aussi chez moi!

The working mum

Publicités

22 réflexions sur “Ne cherchez plus à vous justifier: porter bébé pour raisons scientifiques!

  1. J’ai lu aussi que le fait de porter l’enfant habitue son oreille interne à « être en hauteur », et que cela facilite l’apprentissage de l’équilibre nécessaire à la marche :)

  2. Au niveau de la posture aussi, il y a un impact différent selon que ce soit un portage ou une poussette pour les déplacements… et pas seulement pour le bébé !
    Mon osthéo m’a montré sur un squelette la différence entre la position de la personne (homme ou femme) qui porte de manière physiologique (écharpe, meitai ou préformé, c’est idem) et qui pousse une poussette. Quand on porte correctement, surtout sur le dos (le « meilleur » portage d’un point de vue physiologique), on se tient droit, la colonne vertébrale prend une bonne position et le pied se déroule correctement. Quand on pousse une poussette, on déplace une partie du poids sur les bras, et sur l’avant du pied, ce qui déporte toute la posture vers l’avant et déséquilibre la colonne vertébrale. Résultat : beaucoup plus de douleurs dorsales pour les pousseurs que pour les porteurs ! C’est aussi valable quand on est enceinte : porter sur le dos un bambin n’est pas forcément un problème.
    C’est ce que j’explique pratiquement tous les jours depuis 31 mois ! :)

  3. en tout cas j’ai vérifié la chose sans avoir de données scientifiques ou de raison rationnelle…ma fille adoptée était habituée à être portée au dos (en Afrique et j’ai continué le plus possible) et quand j’ai eu mon petit doudou je l’ai aussi porté au dos dans le pagne. c’était vraiment très pratique et confortable pour eux (mon dos en a quand même souffert car sur la fin ils pesaient qd même pas mal!!) – même maintenant quand mon fils de 8 ans est un peu trop speed ou « caprice » trop (oui le verbe capricer) je le porte/collé (assise quand même…et il se calme bien mieux que seul dans sa chambre….

  4. Mais faut quand même faire attention! Certain porte bébé sont très mauvais ( Snuggly, Babybjorn, tous ceux que l’ont peut porter bébé face à l,avant) au point que dans certain pays il les ont bannis. Car tout le poids du bébé se porte sur l’entre-jambe ou sur le dessous des bras.

    • Je n’ai pas en effet parlé de la bonne position ayant toujours porté en écharpe, je n’ai pas eu vent de ces polémiques que très récemment. Je me suis également focalisé sur les bienfaits de prendre bébé dans les bras quand il pleure plutot que sur le comment (tout aussi important pour les balades).
      Merci du complément!

  5. Merci pour cet article Workingmum (c’est moi qui avais posté le lien sur le mur facebook des VI). As tu eu accès à l’intégralité de l’étude ? Ca aurait été intéressant d’en savoir plus sur leurs méthodes d’études en fait (portage oui, mais immobile ou en mouvement ??? quelle technique de portage chez l’humain, et chez la souris, elle fait comment sans écharpe ni porte bébé ??).

    Et sur leurs références aussi, parce que je suis assez étonnée que l’étude déclare être la première à mettre en évidence cet apaisement d’un point de vue cardiaque et système nerveux central, tellement cela me semble évident ;-)

    Par contre, il y a un truc que je ne comprends pas. Ta dernière phrase en l’occurrence, et l’usage de l’adjectif « maternante ». En gros, si on ne porte pas son enfant, c’est que l’on se juge comme pas maternante ? Et pas maternante, ça veut dire quoi ? Parce que si je regarde mon petit Larousse, ça me fait peur…

    • J’avoue ne pas avoir regardé le petit Larousse (et d’ailleurs depuis plusieurs années!!). J’ai lu pas mal de blogs ou même des amies qui se jugent comme non maternantes soit parce qu’elles n’allaitent pas, soit parce qu’elles ne portent pas ou carrément soit parce qu’elles préfèrent être au boulot plutôt qu’en congé parental… C’est bien propre à chacune! J’ai donc juste voulu déculpabiliser si besoin était: qu’on se mette dans une catégorie ou non, on a toutes envies du meilleur pour bébé (quel que soit nos choix). Je ne sais pas si c’est bien plus clair (vive le dimanche matin levé 7H). En tout cas, l’anglais m’a donné un peu de fil à retordre alors je file essayer de comprendre l’étude complète mais de là à approfondir hihi, achevez-moi!

      • Donc c’est bien ça, si on ne porte pas son bébé, ou on ne l’allaite pas, ou « carrément » (comme tu dis) on préfère reprendre le boulot plutôt qu’un congé parental, on n’est pas maternante. Bbbrrrr ça me fait froid dans le dos. Parce que maternante, pour un dico, ça signifie simplement « avoir une attitude maternelle envers son bébé ou une autre personne ». Donc je trouve plutôt culpabilisant moi ce vocabulaire de « pas maternante »…

        Et puis, si je peux me permettre un bémol : ne pas pratiquer le portage (avec écharpe ou en porte bébé) ne signifie pas que l’on ne prend pas bébé dans ses bras pour le réconforter le bercer, l’endormir etc… D’après moi (mais je peux me tromper car je n’ai pas eu l’étude en entier entre les mains), la question ici c’est : est-ce que porter bébé, versus le laisser dans son lit/transat, permet de faire cesser les pleurs ? Et pas du tout de utiliser une écharpe/porte bébé pour transporter bébé versus une poussette.

        Voilà, on peut ne pas pratiquer le portage et être maternante, ne pas pratiquer le portage et prendre bébé dans ses bras à certains moments ;-) Je pinaille sur les mots hein, mais ça me semble important !

        Mais bon, je comprends bien que l’anglais, surtout « scientifique », quand on n’a pas l’habitude, ce n’est pas évident. Je te jette pas la pierre, surtout pas. Mais je me dis juste que pour une fois qu’on a des arguments scientifiques en faveur de l’intérêt de porter bébé, faut juste les utiliser correctement pour pas que ça nous revienne comme un boomerang ;-)

  6. Pingback: Ne cherchez plus à vous justifier: porte...

  7. Merci pour cette contribution!
    Comme Miliochka, j’aurais préféré « Même quand on ne pratique pas le portage » plutôt que « même si on est pas maternante » qui semble un peu radical et péjoratif, même si je vois ce que tu veux dire et que je suis sûre que ce n’est pas le sens que tu recherchais!
    Moi aussi j’ai constaté l’apaisement immédiat quand je portais mon bébé, et d’ailleurs j’ai bien du mal à le poser à bientôt 3 ans, tant c’est effectivement apaisant pour lui, mais aussi c’est réconfortant pour moi (bien qu’à ce stade, je crois que mon dos crie GRACE)!

    • Justement j’ai utilisé le mot maternante suite à la lecture de pas mal de choses et dans le contexte où ce n’est pas moi qui le dit mais bien les mamans qui se qualifiaient elles même (le « elle même » est très important)de non maternantes car elles préféraient la poussette à l’écharpe! ma phrase n’est pas « même si on est pas maternantes » mais bien « les mamans qui ne se jugent pas comme des maternantes » ce qui est totalement différent! Je n’aime pas porter de jugement ni faire rentrer dans des cases ;-)

      • J’entends bien, mais à titre personnel j’éviterais de reprendre le terme qui semble impropre ou à tout le moins un peu maladroit parce qu’il sous-entend que le choix de ne pas porter (ou celui de ne pas allaiter, de ne pas cododoter, de reprendre le travail de façon précoce etc.) n’est pas le meilleur pour l’enfant.
        Je ne sais pas dans quel contexte tu as lu ça, venant de parents qui ont fait des choix différents, je le comprends comme:
        – soit une sorte de jugement à l’encontre des « maternants » -> Ils en font trop
        – soit envers eux-même -> j’en fais pas assez.

        Enfin il me semble que c’est en raison de cette connotation négative que Miliochka a pu réagir vivement?

        • Oui merci Drenka de décoder mes propos ! (tu vis dans ma tête ou quoi ? ;-)
          Autant je comprends l’expression « maternage » (même si cela m’énerve un peu, mais bon passons…), autant je trouve effectivement très délicat, risqué, culpabilisant etc… d’utiliser cet adjectif de « maternante » à propos de certaine mères seulement.

  8. Pingback: Le seul mauvais choix est l’absence de choix* {mini-débrief} | Les Vendredis Intellos

  9. Pingback: Revue de presse du 4 mai 2013 - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

  10. Pingback: A dada sur mes parents… [Vacances des VI] | Les Vendredis Intellos

  11. Pingback: L’art d’accommoder nos enfants {mini-débrief} | Les Vendredis Intellos

  12. Pingback: Où il est question de portage, d’empathie, de bien-être… | Les Vendredis Intellos

  13. Pingback: Pourquoi porter son bébé | Zestes de Petits Riens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s