Where is Marie? Marie is in the  » Atelier »

images

  Voici donc comme promis l’interview de Marie GERVAIS, J’espère que les questions vous satisferons, je continue de feuilleter son livre, et moi qui n’avais plus trop le coeur à faire grand chose dernièrement, j’ai ressenti une grande motivation, rien qu’en prenant des photos, et en faisant quelques jeux de société avec mes enfants, le quotidien, la fatigue, et les différences d’âge à gérer avaient fini par prendre le chemin du « non, pas le temps  » quasiment à chaque fois! Et ensuite je m’en voulais, puis j’étais triste, parfois en colère même. Et donc depuis quelques jours c’est revenu et c’est un vrai plaisir! Pour ce week end nous avons prévu du jardinage tous ensemble! Père d’As est motivé depuis un moment déjà! Donc nous nous sommes organisés. Plus qu’à plonger dans le livre de Marie pour voir si il y a des idées, ou des pistes pour que nous ayons nos propres idées!!!
 Je prendrais le temps un jour de vous racontez aussi, le succès de « Pâtes créatives« , le 1er livre de Marie, je suis arrivée en vacances en Bretagne où j’allais retrouver 5 de mes neveux en plus de mes trois enfants, avec son livre sous le bras, on a passer un super été!!! Mes enfants étaient super fiers de montrer leurs copains dans un livre!!! ( les enfants de Marie) Et l’été prochain, ils seront fiers de montrer leurs copains a nouveau, mais cette fois-ci, ils y sont aussi, mes Petits AS!!!!! Et oui dans « Panoplies pour enfant« 

 Mais c’est qui d’abord? Elle fait quoi? elle vient d’où?

Marie, a fait des études d’Histoire, et d’Histoire de l’Art et aujourd’hui de Sciences de l’éducation ( ça tape, hein? J’aimerais bien ça… moi aussi ) Marie GERVAIS n’a jamais cessé de créer, d’imaginer… Depuis la naissance de ses enfants, elle a créer plusieurs blogs ( même que j’ai tout suivit…)  dont un autour d’une éducation se voulant plus  » créative » où elle présente ses lectures, les activités qu’elle pratique avec ses enfants, ainsi que des théories sur l’éducation et sur l’école, et des idées de jeux et de découverte.

 Marie,
 
 Comment as-tu eu l’idée de créer ce livre?
J’ai habité deux années à Dubaï lorsque mes enfants étaient tout petits. En tant que « femme d’expat », j’avais beaucoup de temps libre, et les enfants étaient sur le rythme scolaire anglais : 5 jours d’école, celle-ci se terminant à 14h. J’avais tous les après-midis pour jouer et bricoler avec les enfants ! Et quand il fait 55° dehors de juin à octobre, et qu’on est coincés à l’intérieur, mieux vaut avoir des idées pour les occuper !
J’ai aussi utilisé ce temps offert pour moi toute seule pour lire sur la parentalité, sur le développement et les besoins des enfants, sur un rapport parent-enfant et adulte-enfant plus respectueux, et j’ai beaucoup réfléchi sur l’éducation qui nous est transmise et qu’on ne pense pas toujours à remettre en cause…
 
J’ai aussi beaucoup parcouru le net, notamment les blogs créatifs de mamans américaines. Je tenais un blog sur mon expatriation, dans lequel j’ai commencé à beaucoup écrire sur mes réflexions, mes trouvailles côté pédagogies alternatives, et les activités que je faisais avec mes petits bouts, à tel point qu’un jour j’ai décidé de créer un blog dédié à tout cela (education.creative.com/blog).  
Je lisais beaucoup de livres anglais sur de la parentalité : beaucoup sont écrits par des mamans, et nombreux sont ceux aussi qui mélangent théorie et activités. Ca n’existe pas vraiment en France : on trouve soit des livres théoriques, soit des livres d’activités… Et surtout, ces livres sont toujours écrits par des « spécialistes » ! Quelle légitimité a-t-on en tant que maman, en France, pour écrire un livre de ce genre ?
 
Alors, de mon blog, m’est venu l’idée de regrouper des idées et de proposer deux manuscrits à des maisons d’édition : les deux ont été acceptés par deux maisons d’éditions : « Pâtes créatives », un livre très pratique, est sorti en mars 2012 chez Le Temps Apprivoisé et « Libérons la créativité de nos enfants », mêlant théorie et pratique, est sorti le 14 mars 2013. L’éditrice m’a tout de suite fait confiance, et a beaucoup aimé mon idée de mélanger théorie et pratique, et surtout d’écrire en tant que maman ! Un grand pari…
Depuis, j’ai eu d’autres idées : « Panoplies pour enfants, accessoires à coudre », est sorti le 21 mars 2013, chez Tutti Frutti, il est tout frais aussi !
Un autre projet est en cours de réalisation…. et d’autres idées attendent preneur !
Est-ce vraiment ton style de vie? 
 
Oui ! Même s’il y a des hauts et des bas, des périodes où, comme toutes les mamans, je suis un peu fatiguée, où je suis trop occupée, d’autres où les enfants sont moins réceptifs à ce que je leur propose… Je ne dis pas dans mon livre qu’il faut être « au top » en permanence, en famille, au contraire je propose quantité d’idées en espérant que chacun s’y retrouve, en fonction de ses goûts, de ses moyens, et surtout de sa forme !
 
Des activités du livre, je n’ai pas tout réalisé avec mes enfants : certaines activités sont sur ma « liste » depuis quelques semaines, voire depuis des mois, en attente. L’idée est là. Et parfois, je ne la réalise pas, mais elle me fait partir sur une autre activité.
 
Pour d’autres activités, j’ai eu l’idée en écrivant le livre. Plus on cherche, plus on trouve, et plus les idées viennent facilement, de plus en plus originales. Peut-être que je ne réaliserai jamais certaines d’entre elles ! Je suis comme tout le monde : il y a des domaines d’activités qui m’intéressent moins, d’autres pour lesquelles je suis peu habile (la musique, par exemple). Et puis surtout, mes journées ne font que 24h, et mes semaines ne font que 7 jours…
 
As -eu cette atmosphère dans ton enfance?
Oui. Je ne pense pas que tout cela ait été théorisé, ou même « fait exprès » : il faudrait que je demande à mes parents ! Mais mes parents ont toujours été manuels, très touche à tout. Je crois qu’ils ont bricolé avec tout ce qui se faisait à l’époque : tableaux en fil, en laine, émaux, figurines en bois, couture, peinture sur soie, etc.
Quand j’étais enfant, je les ai toujours vu organiser des ateliers dans mes écoles : photographie, informatique, couture, peinture sur soie… (c’était la belle époque où les parents pouvaient intervenir et offrir leur savoir-faire dans les écoles…!). A côté, ils participaient ou organisaient les mêmes ateliers pour les adultes.
 
A la maison, je passais mon temps à dessiner, et j’avais souvent le matériel que je souhaitais : je me souviens, vers 10 ans, de faire des tableaux en sable dans ma chambre par exemple. En vacances, je broyais des briques et d’autres matériaux pour faire de la peinture sur le sol !
En tant que touche à tout à mon tour, mes parents ont toujours respecté et pris au sérieux mon attrait pour les activités artistiques, et je pense que c’est primordial !
 
Mais c’est amusant comme ça passe, ou non, dans les « gênes » : mon frère n’est pas manuel pour deux sous…
Quand mon père travaillait le bois (il a fabriqué tous nos meubles), je fouillais dans la sciure et fabriquait des bonhommes avec des chutes de bois. Je ne me souviens pas avoir été interdite de toucher ou d’utiliser quelque chose, même les outils…. Ah si, les beaux pinceaux à peinture sur soie de ma mère, que j’ai utilisé une fois pour peindre à la gouache !!
Bref, je les ai toujours « vu » faire, et je n’ai jamais été interdite de faire à mon tour…. Ce qui est à mon sens l’atmosphère la plus facilitante, la plus ouverte !
Dans ton livre, je remarque que tout est en quelque sorte « rangé », par activité, avec des encarts. Est-ce une volonté pour être la plus claire possible sur ce que tu cherche à nous faire partager? 
Oui ! On s’est mis d’accord avec l’éditrice : ce serait bien plus lisible en faisant des encarts, des mises en avant. L’idée est d’attirer l’œil, de faciliter la lecture : les paragraphes et encarts sont volontairement concis pour vous permettre de découvrir sans craindre d’être « noyés » (les parties théoriques notamment, sur les concepts, les livres, les pédagogies).
La bibliographie « pour aller plus loin » est là pour vous accompagner, si un sujet vous intéresse particulièrement. Le but est de vous « ouvrir une porte » vers une destination inconnue (psychologie, pédagogie alternative, nouvel auteur…). A vous de passer le seuil, ou non !
 
Les activités sont elles aussi mises en avant, pour y accéder facilement et rapidement, tout comme mes expériences de maman.
L’idée de ce livre est vraiment d’aller « piocher » au gré de ses envies, de picorer des idées !
Ce qui me plaît beaucoup, c’est d’imaginer chaque maman, chaque papa, écrire dans la marge, rajouter des idées, noter des ingrédients, bref, s’approprier totalement le livre, le personnaliser. Pourquoi pas noter la date des activités réalisées, le résultat, les choses à changer, à rajouter ?
Je suis très admirative du travail effectué pour ce livre, réussir à mettre autant de choses et à ce qu’il soit si complet… Combien de temps as-tu mis pour réussir à le mettre en place? 
 
Ce fut une longue gestation ! Comme je l’ai dis, j’ai envoyé mes manuscrits en même temps, en juin 2010. Je suis rentrée en France en février 2011, et les projets ont avancé chacun de leur côté, à des vitesses très différentes. La réalisation du livre peut être un processus très lent… Du coup, j’ai aussi pas mal évolué pendant ces deux années et demi : j’ai repris mes études (Licence de Sciences de l’Education à distance, et je suis cette année en Master), j’ai découvert de nouveaux pédagogues, j’ai énormément lu (et énormément travaillé aussi !), j’ai aussi fait quelques mois de homeschooling à mon retour de l’étranger…
Ces deux dernières années ont été extrêmement enrichissantes et ça se ressent dans le livre : je me suis ouvert des portes, j’ai approfondi mes réflexions, découvert de nouveaux auteurs…
Mais il me faut aujourd’hui faire le deuil de l’exhaustivité et accepter que mon livre soit « fini » : j’ai passé beaucoup de temps à le remanier, encore et encore, en fonction de mes découvertes ! Comme je continue à lire beaucoup, je me désole souvent de ne pas avoir pu/su rajouter ceci ou cela…
Mais nous sommes des êtres par nature inachevés (et inachevables), et heureusement ! Nous continuons d’apprendre, toute notre vie. Mon livre est donc ce que j’ai su partager, à un moment T de mon histoire :)
 
On retrouve beaucoup l’idée de « faire ensemble », est-ce si important, pour  toi ? Ne peut-on préparer pour ses enfants et les laisser faire ? 
 Bien sur que si ! Mais je pense qu’il est primordial de faire les deux, si possible de façon équilibrée. Aujourd’hui, on trouve quantité de kits tout prêts, d’activités « clés en main » pour les enfants, dans le commerce… Comme si il suffisait d’acheter cela à ses enfants pour se sentir « dédouané » : a-t-on fait notre part du travail en achetant pour eux ? A-t-on fait notre part du travail en inscrivant nos enfants à des cours de musique, dessin, peinture, danse ? Non… On se plaint de nos vies stressantes, de ne pas jamais avoir le temps… On rêve du week-end pour passer du temps en famille et puis le week-end on est fatigués de notre semaine de travail et on veut être tranquille, avoir du temps pour nous. Ce qui est compréhensible, et normal, mais alors… où trouvons-nous, aujourd’hui, le temps de passer du temps en famille, réellement ? De faire des activités ensemble ?
L’idée principale qui sous-tend tous mes livres*, c’est celle de retrouver du temps partagé, de renouer du lien. De recréer (ou créer) du temps pour « faire ensemble », pour découvrir ensemble. Il ne s’agit pas de tout faire ! Mais de faire selon ses goûts, ses envies. Et surtout de retrouver une écoute, une attention perdue dans cette vie en accéléré. Découvrir nos enfants, en faisant ensemble, tout en leur permettant de SE découvrir eux-mêmes… Il y a un concept qui me plaît beaucoup et que j’ai partagé dans le livre : la « slow education »…
Dans tous mes livres, il s’agit de faire avec l’enfant, et ça commence tout petit ! Un enfant de 2 ans qui touille la farine dira qu’il a « fait le gâteau ! ». Parce qu’il aura le sentiment d’avoir été pris au sérieux, d’avoir été réellement « associé » à l’activité de maman, à la vie de la famille. Prendre au sérieux un enfant, c’est primordial ! »
 C’est perturbant de faire une  » interview » ;) Mais un grand plaisir que Marie puisse partager un peu plus! On peut toujours aller sur le site, où l’on peut voir en images une partie des activités et aussi une newsletter ( Oui, les idées viennent à nous!!!) De quoi faire une petite liste, pour lorsque l’on cherche des idées en début de week end! Il m’arrive parfois d’avoir  d’un coup la pêche pour faire des activités avec eux, au dernier moment..; Et pas l’idée qu’il faut ou ce qu’il faut! Mais avec de la récup et l’habitude de s’y mettre, on se décomplexe,e t on se rend vite compte que ce que l’important, c’est le sourire des enfants.
Dans la newsletter, on retrouvera :
– des idées d’activités à faire en famille (expérience, bricolage, activité artistique, jardinage…)
Activités
– des livres à découvrir (pour les parents, pour les enfants)
Livres enfants
– des fiches gratuites et illustrées à télécharger (comme celles-ci)
  Scavenger hunt3
– un petit tour du web en images, à la découverte de jolies choses, de belles idées de décoration…
éléphant gâteau
– et, faisant tout doucement son chemin, si vous êtes nombreux à passer par ici, des petites promotions dans de jolies boutiques !
cadeau

LOGO-Education-créative-vert-278x300

(*)

Pâtes créatives, Le Temps Apprivoisé, avril 2012
Libérons la créativité de nos enfants, La Martinière, 14 mars 2013
Panoplies pour enfants, accessoires à coudre, Tutti Frutti, 21 mars 2013
Publicités

14 réflexions sur “Where is Marie? Marie is in the  » Atelier »

  1. Je suis arrivée sur le blog de Marie il y a quelques années par sa situation de « femme d’expat et maman » (étant moi même maman française à l’étranger) et depuis j’ai toujours gardé un oeil plus ou moins régulièrement sur ses idées, avec grand plaisir :)
    Nous avons les pâtes créatives à la maison, j’envisage de me faire offrir se des autres ouvrages pour la fête des mères ;-)

  2. Merci beaucoup Mère Cruelle pour cette chouette interview!! et merci à Marie d’avoir accepté de nous livrer un peu plus d’elle et de ses projets!!
    Le livre est arrivé samedi matin dans la boîte aux lettres des VI, on vous en reparle trrrrrrès vite!!!

  3. Pingback: Environnement de l’enfant et développement [minidebrief] | Les Vendredis Intellos

  4. Pingback: J’ai testé pour vous : Marie Gervais – Bouts de Ficelle

  5. Pingback: Il ne faut jamais lâcher la main de l’enfant qu’on a été* | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s