Faire confiance à l’instinct…

En juin dernier, j’ai assisté à une conférence de Nancy Morhbacher, IBCLC et auteure du livre Breastfeeding Answers Made Simple. À cette occasion, Mme Morhbacher recommandait une approche moins directive avec les dyades mère-bébé qui éprouvent des difficultés d’allaitement. La consultante déplorait qu’on suggère souvent aux mères une méthode du type « Allaiter facilement en 25 étapes… »

Plusieurs mères se sentent en effet découragées par ces approches qui font paraître l’allaitement bien complexe. Et si le secret pour aider un bébé à prendre le sein était plutôt de retourner à la base de la relation humaine : le contact entre la mère et son bébé?

Cela semble être la conclusion d’une étude réalisée en Suède qui démontre que le peau-à-peau a un effet positif lors des interventions visant à ramener un bébé au sein. En voici un extrait :

The stress of being forced to the breast was possibly a contributing factor to the infant’s latching-on problem. The skin-to-skin contact may have decreased the stress and induced a therapeutic relaxation in both mother and infant during which the infant was able to restore the biological program of breastfeeding behavior. Furthermore, mothers in the skin-to-skin group rated more positively on the Breastfeeding Emotional Scale during the breastfeeding session after intervention with skin-to-skin, than did the control mothers.

Qu’on pourrait traduire par :

Le stress d’être mis au sein de force était peut-être un facteur contribuant au problème de mise au sein du bébé. Le contact peau-à-peau a peut-être diminué le stress et déclenché une relaxation thérapeutique chez la mère et le bébé permettant au bébé d’initier des comportements biologiques et programmés d’allaitement. De plus, les mères du groupe peau-à-peau évaluaient plus positivement le moment de la tétée après le peau-à-peau que les mères du groupe contrôle.

J’aime bien cette idée de laisser plus de place au naturel et à la spontanéité lors de la mise au sein. On oublie trop souvent que le bébé est d’abord et avant tout un petit être gouverné par ses instincts et qu’une approche trop raisonnée ou directive entre vraisemblablement en conflit avec ses besoins biologiques. On croit maintenant que lorsque le bébé vient au monde, certains de ses comportements sont programmés pour lui permettre de prendre le sein et ainsi assurer sa survie. Il n’est donc pas étonnant qu’un enfant proteste quand on tente de lui imposer une position qui ne lui convient pas.

De plus, on sait que les mères sont souvent dans un état second après l’accouchement et qu’il peut être difficile pour elles de suivre des directives. (J’en ai d’ailleurs déjà parlé sur mon blogue.) Cela peut donc nuire à leur confiance personnelle et créer un sentiment d’incompétence. Au contraire, le peau-à-peau permet à la mère de suivre ses instincts et d’accompagner son bébé dans l’apprentissage de la tétée. Quelle fierté alors lorsque celui-ci se met à téter!

Enfin, cela me rappelle aussi que l’allaitement n’est pas qu’une façon de nourrir son enfant mais aussi une relation. Peut-on alors être vraiment surpris que le peau-à-peau soit plus efficace que des instructions détaillées pour mettre bébé au sein?

Maman éprouvette

 

Publicités

7 réflexions sur “Faire confiance à l’instinct…

  1. Si on pose le tout-juste-né sur le ventre de sa mère, il est capable tout seul de faire une reptation vers le sein et de téter, tout simplement. Je le savais, mais le vivre c’est juste incroyable !
    C’est comme de mettre en pratique l’haptonomie et se rendre compte qu’un nourrisson tient tout à fait sa tête, pour peu qu’on le porte correctement. La puissance de l’instinct, la force de la vie, c’est impressionnant !

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!! Je suis tout à fait d’accord avec toi, certains livres sur l’allaitement (pourtant très bien documentés et intéressants) me questionnent parfois pour cette raison (ne donnent-ils pas le sentiment que l’allaitement est avant tout une technique complexe, qu’un rien peut venir entraver, etc…?). Accroître le peau à peau, le contact entre la mère et l’enfant… voici une douce façon de promouvoir les choses!! Je me demande aussi de quelle façon on pourrait potentialiser l’apprentissage par imitation…

    • En effet, certaines études démontrent que le simple fait de voir d’autres femmes allaiter peut être d’une grande aide pour se familiariser avec l’allaitement. C’est pourquoi il est si important de favoriser l’allaitement dans les lieux publics.

  3. Merci beaucoup de rappeler l’évidence de la relation. j’en ai fait l’amer expérience… j’ai eu de la chance : je savais ce que je voulais, et je ne me suis pas laisser impressionner, ni par les événements, ni par l’équipe au moment de la naissance de mon fils. Dans ma famille, allaiter, c’est normal, je n’ai fait que reproduire ce que je savais. Tout le monde n’a pas cette chance.
    Ce que j’aime dans ton article, c’est que tu parles du peau à peau comme étant aussi efficace dans d’autres moments que la toute petite enfance. Mon fils de 3 ans 1/2, qui n’est plus allaité, a besoin de poser sa tête contre ma poitrine ou celle de son papa, directement.

    • On parle souvent du peau-à-peau comme d’une approche pour les prématurés et les nouveau-nés. Pourtant, ce contact particulier peut en effet avoir un impact surprenant sur les enfants plus âgés.

  4. Pingback: Mille et un sujets autour de l’allaitement #mini débriefing | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.