Lorsque je parle Allaitement autour de moi, on me parle souvent de ses soi disant  « inconvénients » : Maman au service de bébé, coincée à la maison, nichons à l’air, bébé pot de colle … et médicaments ! Et oui, entre les autres bêtises que je peux entendre sur l’allaitement, dû entre autre à une désinformation alarmante, paraît-il que lorsque l’on allaite, on ne peut pas se soigner !

allaitement et médicaments

Je me souviens encore de ma grand-mère, horrifiée à l’idée que sa petite fille grippée  dépérissait dans son lit, sans pouvoir se soigner, alors que mon bébé devait sûrement s’en donner à coeur joie ! Il aurait alors fallu que je stoppe immédiatement l’allaitement, privilégiant ainsi ma santé et remettant ainsi « les choses dans l’ordre » !

J’allaite et je me soigne !

Je ne suis plus enceinte. Ce lien direct entre moi et mon bébé est rompu. Je soigne mon bébé indépendamment de moi. Mais je ne peux pas me soigner indépendamment de mon bébé. J’allaite. Mon lait, ce liquide si précieux que mon corps de mère fabrique pour mon bébé, avant d’être plein d’amour, est aussi rempli de bonnes choses pour mon bébé. Tout ce que je mange arrive dans mon lait. En plus de ce que lui apporte mon organisme (nutriments, vitamines, anticorps …), les saveurs des aliments s’y retrouvent … mais aussi le tabac, l’alcool et les médicaments que je peux prendre.

Evidemment, il va y avoir des substances médicamenteuses interdites, celles qui passent dans le lait et qui pourraient être mauvaises (ou sur-dosées)  pour mon bébé, celles qui vont rester dans mon lait, celles qui vont « s’auto-détruire » …

Je ne suis pas médecin.  Loin de moi l’idée de vous faire une liste non exhaustive des médicaments que l’on peut prendre ou non au long de l’allaitement. Je voudrai mettre le doigt sur l’amalgame qui est fait entre la femme enceinte et la femme allaitante.

Que cela soit clair, la grossesse et l’allaitement, ce n’est pas la même chose.

Je ne sais pas si c’est pour se protéger, une désinformation gravissime ou une grosse flemme, mais lorsque mon pharmacien ou mon généraliste me disent que je ne peux pas me soigner parce que j’allaite, au mieux je leur ris au nez, au pire j’estime qu’ils se foutent royalement de moi !

Alors quoi ?! La femme allaitante n’est pas suffisamment importante pour que l’on prenne le temps de s’intéresser à elle, à sa médication ?? On estime sûrement qu’elle n’a qu’à donner un biberon à son bébé et se soigner comme tout le monde ! Faire comme tout le monde, au lieu de compliquer la situation, de poser des questions, de gêner … de faire chier le monde !

Mon dentiste a mis le site du Crat dans ses favoris le jour où je lui ai simplement demandé s’il fallait tirer mon lait et le jeter après l’anesthésie ou juste attendre quelques heures avant de nourrir mon bébé. Question piège !! Il n’en savait rien. Parce qu’il ne s’était jamais posé la question. Peut être aussi parce qu’on ne lui avait jamais posé la question. Tout comme les 3/4 des femmes allaitantes ne savent pas qu’elles peuvent prendre de l’ibuprofène, elles n’osent pas non plus aller chez le dentiste.

Alors je dis Stop! au nez qui coule pendant une semaine, au mal de gorge qui fini par vous rendre aphone et tous ces « petits » maux qui semblent bien anodins pour Les Blouses blanches mais qui nous alourdissent bien le quotidien, entre les nuits hachées, les couches, les aînés …

J’ai envie d’hurler chaque fois qu’une maman me dit qu’elle a arrêté l’allaitement à cause d’une prise d’anti-bio, de la pression d’un médecin …

Je m’inquiète lorsqu’un médecin des urgences pédiatriques me demande combien de ml de lait ma fille boit à chaque tétées O_0 !!

Alors quoi ?! L’allaitement n’est pas assez important pour que l’on y porte un minimum d’intérêt ? Pour que les mères allaitantes puissent se soigner comme tout un chacun ?

Pour plus d’informations, je vous conseille le site du Crat, vraiment très bien fait, autant pour les particuliers que les professionnels  N’hésitez pas à en parler à vos médecins  Et bien entendu, le site de la Leche League, incontournable.

Mum addict

Le blog d’Okaasan