Axinamu, un magnifique imagier

Après un chouette abécédaire, j’avais envie de vous parler d’un imagier que je trouve là aussi hors du commun même s’il a un sujet très classique : les animaux. Il s’agit d’Axinamu de Pittau et Gervais.

axinamu-pittau-gervais.jpg

Axinamu, des lettres pêle-mêle pour un livre présentant un pêle-même d’animaux. La quatrième de couverture dit ceci :

« Dans Axinamu, on déplie, on replie, on soulèvre… A qui appartient ce morceau de fourrure ? Et cette silhouette ? Et ce bout de queue ? Et cette empreinte… Découvre le mamifère qui se cache derrière chaque volet. »

C’est donc un livre très ludique, proche du livre jeu.

A partir des ombres, des pelages, des empreintes, les enfants peuvent s’amuser à deviner de quel animal il s’agit. Il suffit de soulever le rabat pour découvrir l’animal.

P1050907

P1050903

Dans la seconde partie du livre, les pages sont divisées en trois, de façon à ce qu’on puisse assembler comme on veut le haut et le bas du corps des animaux. On peut ainsi s’amuser à retrouver des animaux existants on jouer à inventer des animaux fantastiques.

P1050905

P1050906

Au delà de l’aspect ludique, ce livre est un vrai plaisir pour les yeux. C’est un très grand format, de 40×29 cm, et qui se déplie encore pour faire près d »un mètre de large ! Le papier est épais, la réalisation est magnifique.

Pour ce qui est du dessin, les auteurs ont voulu proposer un dessin précis et réaliste pour donner à admirer les animaux. Mais ils ont également joué sur le rapport entre l’abstait et le concret. Une page est par exemple consacrée à des pelages en gros plans, juxtaposés, donnant une impression d’abstrait alors que leur dessin est très réaliste. Et quand on soulève le rabat, on revient au concret avec la représentation de l’animal :

P1050902

Et ce qui me plait dans ce livre, c’est qu’il convient à tous les âges ou presque. Les grands et les adultes peuvent admirer l’originalité du livre et la qualité de sa conception. Les enfants à partir de 4-5 ans peuvent s’amuser à devenir qui se cache derrière ces empreintes ou ce pelage. Si certains sont faciles (on reconnait par exemple sans difficulté l’écurreuil sur la deuxième photo), d’autres animaux sont moins connus, ce qui fait que même des enfants grands garderont le plaisir de la surprise et de la découverte (par exemple sur la photo juste au dessus, le pelage en bas à gauche est celui de l’okapi).

Ce livre peut aussi tout à fait être apprécié des tout-petits. Vous savez peut être que  je suis une fervente partisane de la lecture aux bébés et j’ai acheté ce livre au salon du livre jeunesse à Montreuil pour le magicien. Ce livre me semble cependant difficilement utilisable avec des bébés très jeunes, parce qu’il est grand, donc un peu lourd à manipuler. Je le conseillerais donc à des bébés qui tiennent bien à plat ventre ou assis afin de pouvoir ouvrir le livre et le poser par terre devant eux (j’ai commencé à l’utiliser il y a une dizaine de jours avec le magicien qui a bientôt 7 mois, et il l’adore !). Et pour des enfants de 2-3 ans, je pense que découvrir l’animal sous les rabats, c’est un vrai bonheur (le papier des rabats est plutôt solide, néanmoins il vaut mieux surveiller d’assez prêt si on veut que le livre résiste aux petites mains maladroites !).

Dans la même série on trouve également Oxiseau (sur les oiseaux) et Nacéo (sur les animaux marins). Cette fois, j’ai vérifié et ils sont encore tous édités. D’ailleurs je vous recommande l’éditeur, Les Grandes Personnes, qui fait beaucoup de chouettes albums. J’aime par exemple beaucoup les imagiers de François Delebecque, qui fonctionnent eux aussi avec un système de rabats, j’en ai d’ailleurs parlé un peu sur mon blog ici et .

Vous pourrez trouver d’autres idées de livres pour enfants (mais pas que) par ici.

Advertisements

3 réflexions sur “Axinamu, un magnifique imagier

  1. Merci beaucoup de ta contribution!!! On a ce livre à la maison et effectivement, c’est une vraie merveille!!! J’ai aussi beaucoup aimé la diversité des animaux présentés (qui sort un peu des grands classiques des imagiers!).

  2. Pingback: L’homme descend-t-il de l’arbre? | Les Vendredis Intellos

  3. Pingback: Axinamu de Pittau et Gervais | La Licorne et ses bouquins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s