A quel point notre histoire nous influence-t-elle ? [Mini-débriefing]

Question qui n’amènera pas de réponse précise et définitive, vous vous en doutez. Mais il n’empêche qu’il est intéressant de se la poser, régulièrement et dans tout un tas de situations.

Pas la peine de le nier, notre histoire nous influence très souvent. C’est bien normal d’ailleurs et, dans pas mal de cas, ça se révèle une bonne chose : vivre une épreuve peut nous permettre d’aider ceux qui la traverseront plus tard ou au moins de comprendre leurs réactions, réussir une entreprise peut nous amener à encourager ceux qui voudraient tenter la même chose, etc. Je pense que vous voyez très bien de quoi je parle.

Le problème, c’est que ça marche aussi dans l’autre sens : notre histoire peut nous aveugler, nous pousser à croire qu’il n’y a qu’une façon de voir les choses. C’est fâcheux parce qu’on peut mener les autres sur un mauvais chemin… Maman éprouvette aborde ce sujet à propos des médecins : quelle est la part de subjectivité dans leurs recommandations ? Il est normal qu’ils s’appuient sur l’expérience mais ce qui doit primer, ce sont quand même les études scientifiques à adapter au patient qu’ils ont devant eux.

Il y a donc une différence entre partager une expérience (bien !) et en tirer des conclusions générales (moins bien !).

Mais la critique est aisée et l’art est difficile… Je le sais. Je me suis d’ailleurs beaucoup retrouvée dans le billet de Famille Heureuse à propos de la gestion de la colère. On a beau vouloir être en harmonie avec les autres, ne pas leur imposer notre mauvaise humeur tout à fait déplacée, il faut bien le reconnaître, on le fait parfois (souvent ?). En fait, c’est normal. Ce qui n’est pas normal, c’est de ne rien faire. La première chose à faire est d’identifier ce qui nous fait réagir si mal. Ensuite, il faut travailler là-dessus et dans ce billet-là vous trouverez des pistes de réflexion très intéressantes.

Donc, oui notre histoire nous influence. A nous de faire en sorte qu’elle n’influence pas négativement les autres et notre relation à eux…

Clem la matriochka

Publicités

Une réflexion sur “A quel point notre histoire nous influence-t-elle ? [Mini-débriefing]

  1. Merci beaucoup Clem de ton débrief!!! Voici une bien une question capitale, professionnellement comme familialement… qui rejoint en définitive la philosophique question du rapport entre connaissance de soi et connaissance de l’autre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.