Prévenir les vergetures lors de la grossesse : un mythe ?

Mon corps d’avant mon 1er bébé et mon corps actuel n’ont plus rien à voir. C’est bien le même et pourtant, il est différent : quelques kilos en plus (pas forcément répartis là où je l’aurais voulu), des muscles endormis (le sport et moi, c’était il y a … plus de 10 ans déjà !), des cernes plus marquées et, cerise sur le gâteau (dont je me serais bien passée), une multitude de vilaines vergetures.

Oui, mon corps a souffert ! Dès ma 1ère grossesse, les vergetures ont senti qu’elles seraient bien sur moi, confortablement installées de mes seins jusque derrière mes genoux ! Et elles se sont immiscées, à vitesse grand V, de peur certainement que je tente de les prendre de cours.
Mes 2ème et 3ème grossesses ont simplement permis à certaines d’entre elles désormais à jamais gravées sur ma peau de s’étirer un peu plus, surtout au niveau du ventre.
Dans l’un de ses sketches, Florence Foresti expliquait que lors de sa grossesse, elle avait la carte de France sur les seins, moi je l’ai sur les ¾ de mon corps ! Et j’en souffre.

Je ne sais pas si me tartiner de crème, d’huile ou de je-ne-sais-pas-quoi-d’autre aurait pu être utile, mais j’aurai préféré qu’elles n’apparaissent jamais sur mon corps.

Le Centre Cochrane Français a publié mi-novembre l’année dernière une étude sur l’évaluation des effets des crèmes dites anti-vergetures lors de la grossesse, étude qui a retenu toute mon attention à cause de son titre : Préparations topiques pour prévenir les vergetures dues à la grossesse.
J’ai pensé que l’étude allait enfin nous révéler qu’il existe une solution miracle pour les empêcher d’apparaitre et, au mieux, de les faire disparaitre. Rien de tout cela au final mais le résumé que j’ai lu m’a surprise.

L’étude repose sur un échantillon de 800 femmes. Certaines ont utilisé des préparations topiques différentes avec ingrédients actifs, d’autres un placebo et enfin d’autres n’ont utilisé aucun traitement. Les noms des crèmes utilisées sont indiquées dans l’article mais personnellement, je ne les connais pas, ne serait-ce que de nom.
Par ailleurs, nous n’avons que très peu d’informations concernant les femmes faisant partie de cette étude. Quel est leur âge ? Est-ce leur 1ère grossesse ? Si non, avaient-elles déjà eu des vergetures au cours des grossesses précédentes ? A quel stade de la grossesse les vergetures sont-elles apparues ? Utilisaient-elles une/des crème(s) pour hydrater leur peau et prévenir les vergetures ? Si oui, laquelle/lesquelles ? A quelle fréquence ?
Je pense que toutes ces informations pourraient permettre d’en apprendre encore plus sur la possibilité qu’une crème soit plus performante qu’une autre, sans pour autant être un miracle mais aussi pour tenter de déterminer si certains types de peaux sont plus sujets aux vergetures que d’autres.

L’étude explique que :

Les striae gravidarum (vergetures se développant au cours de la grossesse) affectent entre 50 % et 90 % des femmes. Les vergetures apparaissent sous forme de lignes ou de stries rouges ou violettes, qui se décolorent lentement et laissent des lignes ou des marques claires sur la peau. Le ventre, les seins et les cuisses sont concernés. La cause exacte des vergetures n’est pas claire et aucune préparation n’a encore prouvé son efficacité pour prévenir leur apparition. Les vergetures sont une cause d’anxiété importante chez les femmes et affectent leur qualité de vie.

Quand j’ai lu ce passage, j’ai été plutôt surprise par la première phrase : on serait « entre 50 et 90% » de femmes à avoir des vergetures d’après l’étude. Un pourcentage peu précis à mon goût, qui laisse une large place au doute quant au nombre réel de femmes atteintes mais une brèche suffisamment large pour mieux expliquer le business qui se développe autour des crèmes dites miracles, censées empêcher les vergetures ou mieux, les faire disparaître quand elles sont déjà sorties.

Par ailleurs, et c’est sur ce point que je me retrouve le plus, « les vergetures sont une cause d’anxiété importante chez les femmes et affectent leur qualité de vie ». Je n’ai jamais été vraiment très à l’aise avec mon corps depuis mon plus jeune âge et cela s’est fortement dégradé avec l’apparition de ces traces indélébiles. Aller à la piscine, me baigner à la mer, c’est un cauchemar pour moi. J’ai le sentiment qu’on ne verrait qu’elles. Porter des jupes m’arrivant au-dessus du genou, un bikini, porter des shorts en plein été sont autant de rêves que je ne pense pas pouvoir réaliser un jour. Chacun de mes accouchements a apporté son lot de dégoût de mon corps, et il est arrivé que les relations avec mon Barbu se dégradent. Avec le temps, j’apprends à les accepter mais cela est une sorte de combat de tous les instants.

Au vu des résultats de l’étude, il apparait « [qu’] aucune preuve fiable étayant l’usage d’une préparation topique quelle qu’elle soit pour prévenir les vergetures pendant la grossesse [n’ait été trouvée] ». En clair, si la peau doit craquer, elle craquera, qu’on y applique régulièrement une crème ou non.
Moi, à cette conclusion, j’y vois quand même un bémol : l’étude a pris pour test 3 crèmes en vente sur le marché mais aussi l’utilisation de l’huile d’olive et du beurre de cacao. Or, on sait très bien qu’il existe une multitude de produits vantant leurs mérites de prévenir les vergetures et je pense qu’on ne peut pas appliquer définitivement cette conclusion à toutes ces crèmes. Il faudrait recommencer une telle étude avec bien plus de femmes et de produits pour tenter d’obtenir des résultats plus proches de la réalité et donc, plus fiables.

Maman Grenadine

Publicités

25 réflexions sur “Prévenir les vergetures lors de la grossesse : un mythe ?

  1. Moi aussi, j’ai fini la grossesse avec des vergetures plein le bidou. Mais j’en avais déjà avant aux cuisses (rondepower!) et même mon mari en a! (sur les épaules, croissance trop rapide l’adolescence.)
    Du coup, j’adore cette photo et surtout, son commentaire :

    j’aime bien l’idée de me voir comme une tigresse. (amoureuse des chats power!)

    • J’avais déjà des vergetures avant mes grossesses mais rien de bien méchant, je les trouvais facile à camoufler.
      Mon Barbu en a aussi, des toutes petites toutes fines sur le haut des fesses ;-)
      Le commentaire de la photo est assez chouette mais, à l’inverse de toi, j’apprécie pas la photo.

  2. je ne sais pas si j’ai eu de la chance, mais je n’ai pas eu de vergetures… ce que je sais c’est que depuis mon adolescence et encore aujourd’hui, je mets tous les jours, quasiment sans exception de la crème hydratante sur mon corps…. un conseil que je donnerai à ma fille….

    • Je sais pas vraiment si l’hydratation change quelque chose. Je pense vraiment que certaines ont un terrain et d’autres non.
      En tout cas, je t’envie de ne pas en avoir ;-)

  3. J’ai 35 ans, je viens d’avoir mon premier bébé, enfin, ca fait deja 16 mois. :-) J’ai eu la chance de ne pas avoir eu de vergeture, ni pendant, ni après ma grossesse et je n’ai pourtant pas mis de crème de toute ma vie. On nous pousse déja à acheter tellement de chose.
    Ca serais bien de faire une études plus étendue pour en finir avec des phrases comme:

    « au moins ca ne fera pas de mal… »

    Ca fais quand meme mal au portefeuille.

    Bonne courage! et surtout bonne journée!

  4. J’ai utilisé une huile d’amande tous les jours, mais mon kiné m’a expliqué que le mouvement de massage en lui-même stimule la production de collagène dans la peau, comme si le geste importait plus, ou tout autant, que l’onguent. J’ai lu pas mal de choses sur le sujet au début de ma grossesse et je suis persuadée qu’il y a un terrain : malheureusement, certaines femmes auront des vergetures, quoiqu’elles s’étalent sur la peau…

    • J’en ai mis aussi pour mon N°2 mais ça n’a pas empêché les vergetures déjà existantes de s’accentuer un peu plus.

  5. Selon ma sage-femme plus tu es enceinte jeune plus tu as de chance d’en avoir, car ta peau est plus ferme, moins molle, moins élastique que quand tu vieillis.
    J’en ai partout sur le ventre, pourtant je me mets de la crème tous les jours, mais il faut dire que j’ai une peau très sèche, donc je n’étais pas très étonné d’en avoir. Ces vergetures je les aime, elles sont pour moi une marque de mes grossesse, elles sont comme un tatouage qui dirait : je suis mère.

    • Ta sage-femme doit sûrement avoir raison. J’ai eu ma 1ère très jeune et c’est pendant cette grossesse là qu j’en ai eu le plus.
      J’ai beau essayer, je ne parviens vraiment pas à les aimer. Je les trouve trop larges, trop longues, trop profondes, trop présentes, et surtout, très moches. Je sais pourtant qu’elles sont le reflet de mes grossesses mais non, vraiment, je ne parviens pas à les aimer.

  6. En fait c’est la qualité de la peau qui joue sur les vergetures, une peau plus élastiques n’aura pas ou peu de vergetures. On pense mettre des crèmes pour prévenir et favoriser l’élasticité de sa peau mais en fait ce ne sont que des placebos ! Les crèmes ne touchent que l’épiderme or les vergetures craquent plus profondément. Pour une peau souple, il faut un capital génétique favorable et boire beaucoup d’eau !
    Lors de ma grossesse je n’ai pas eu de vergeture, ma soeur non plus et elle a eu des jumeaux ! Pourtant nous n’avons pas le même type de peau (moi normale et elle très sèche) ça montre que ce n’est pas en surface que l’on peut traiter les problèmes de vergetures.
    Merci pour l’article et le compte rendu de l’étude ;)

    • Comme le dit l’étude, aucune crème ne semble prévenir les vergetures. Il se pourrait donc bien que toutes les crèmes/huiles vendues sur ce marché et censées nous aider ne soient que des placebos.

  7. je suis étonnée par la capacité du corps quand même…. perso un ventre enorme et des vergetures ailleurs!! j’avoue j’évite de trop les regarder… j’ai utilisé à la fin de l’huile plutot que crème, plus de sensation d’hydratation à mon gout

  8. Et bien un article très vrai et en effet des cicatrices douloureuses (moralement) …

    Voir ca comme une trace de notre bébé en nous, essayer de le voir positivement même si de toute façon, ces sillons qui sous les doigts font des montagnes, resterons à jamais sur nous …
    (Marie – qui a « craqué » 15 jours avant l’accouchement … ).

    nb : le seul avantage de l’huile (ici huile vergeture Weleda), c’est que ca m’a apaisé les démangeaisons ;)

  9. Merci beaucoup de ta contribution!! Merci aussi d’avoir accepté de commenter cet article et nous avoir fait partager ton expérience.
    Je ne sais pas comment ont été choisi les crèmes proposées dans l’étude ni leur représentativité au regard de l’ensemble des produits disponibles dans le commerce mais je pense effectivement que les vergetures ne sont pas en mesure d’être prévenues.
    Personnellement, j’en ai eu une unique sur le ventre, 2 jours avant la naissance de mon aîné et chaque grossesse l’a élargie/allongée. Je n’ai donc pas trop à me plaindre et pour autant je l’ai très très très mal vécu au début car elle était très très très visible. Aujourd’hui, un peu comme Vert Citrouille, je la considère comme une « blessure de guerre », une marque de ma maternité, de mon histoire, et même MrD l’aime bien :-)
    Bref, ce que je veux dire c’est qu’il est fort probable que nous ne trouvions pas notre bonheur dans les produits cosmétiques mais dans l’acceptation de nos corps et de leur changement mais ça, c’est quand même bien plus facile à dire qu’à faire!!!

  10. Je me reconnais dans ton article : crémage quotidien pendant toute ma première grossesse qui n’a pas empêché mon ventre et mes cuisses de craquer les 15 derniers jours… Dur à accepter quand comme toi je n’étais déjà pas très à l’aise avec mon corps…. Il m’est arrivé de me demander comment je pourrais vivre le reste de ma vie avec « ça », un corps « gâché » c’est pas si simple à assumer. Mais ça fait 6 ans qu’on cohabite elles et moi, et des fois je me surprends à les regarder avec tendresse, car elles témoignent de ma force et mon courage, pas simplement d’avoir donné la vie mais de continuer à avancer la tête haute, malgré mes faiblesses et mes défauts. Je sais que d’autres filles seraient affectées pour bien moins que ça (2 kilos de trop, un bouton sur la joue), moi j’ai décidé de refuser cela !

  11. Il y a une étude qui serait intéressante à mener : le relation entre la réalité (la taille/couleur des vergetures, de quelques kg en trop ici, en manque ailleurs, etc) et la perception qu’on a de son corps. Car il en découle tellement de choses, en terme de bien-être, de relation aux autres, de consommation de cosmétiques…

    J’ai de mauvais souvenirs de projets de baignade et de WE en Thalasso avortés en conséquence des complexes de ma mère (pas de vergetures, pourtant, je n’ai jamais compris où était le problème…). Pourtant, vivant en bord de mer, se sont rarement les plus « fraiches » qui font du top-less, et qui mettent 20 min à s’habiller permettant à toute la plage de profiter de la vue sur une lune plus très ronde…

    Il y a un tel contraste entre les corps qui s’affichent en 4×3, qui peuplent les pubs pour vendre tout et n’importe quoi, et ceux qu’on voit dans le vestiaire de la salle de sport (halala, les mamies de l’aquagym qui papotent à poil pendant 3/4 d’heure et qui squattent toute la place sur les bancs !!!).

    C’est incroyable le poids de ses images photoshopées ; elles prennent systématiquement le dessus, on ne se compare qu’à de l’inaccessible.
    Des vergetures, des rides, des cicatrices…les traces d’un vécu ; nous ne sommes pas des statues de marbre !

  12. Ma Mère qui est dermato me l’a aussi dit: Pour avoir tout essayé, rien ne marche, si ce n’est limiter la prise de poids autant que possible (facile!!)…
    Mais enfin moi j’ai bien aimé me tartiner ou mieux, me faire tartiner (d’huile d’amande douce à pas cher hein) pendant ma grossesse, c’était relaxant et c’était bon de prendre soin de soi.
    J’ai 3 petites vergetures sur le bas du ventre (apparues la veille de l’accouchement – TRUIES), je m’en tire plutôt bien, elles me complexent beaucoup moins que la peau de mon ventre qui est restée un peu distendue, beaucoup celluliteuse et bien molle à mon goût… Je ne sais pas si faire des abdos arrangerait les choses, pour ça faudrait que j’essaie, hum. En attendant, plus de bikini pour moi non plus!

  13. Pingback: Les Vendredis Intellos

  14. Bonsoir à tous !
    Je suis une future maman très angoissée par la déformation de son corps, j’ai toujours veillé à être jolie et j’ai peur de me transformer en pâte à modeler géante.

    Je voulais juste vous faire parvenir mes quelques connaissances de la biologie de la peau, puisque c’est mon domaine professionnel. En réalité, l’apparition des vergetures dépend de facteurs physiologiques et héréditaires. Si une peau est peu élastique et sèche par nature, alors difficile d’éviter les craquements.
    En revanche, il est important pour vous de savoir que le premier facteur qui entre en cause dans la santé de notre peau, c’est l’hydratation. Il ne s’agit pas seulement d’appliquer des crèmes, qui sont dites « hydratantes » parce qu’en fait elles retiennent l’eau dans la peau, mais il est surtout question de boire régulièrement et beaucoup.

    D’autre part, sachez que les produits cosmétiques sont soumis à une réglementation très stricte. Aucun produit n’a le droit de vanter des effets sans, au préalable, avoir constitué un dossier rassemblant des preuves de son efficacité, tant avec des tests laboratoires que sur des échantillons de personnes, donc sachez que vos crèmes anti-vergetures ne sont pas totalement inefficaces :)

    • Les études prouvant l’efficacité sont certes nécessaires mais leur qualité est souvent plus que douteuse (choix de l’échantillon, importance de celui-ci, critères de vérification des effets, etc…), typiquement quand une crème soit disant amincissante prétend faire réduire le tour de cuisse d’un cm en 3 semaines d’application ben c’est tout bonnement impossible à vérifier (connaissez vous l’incertitude de mesure avec un mètre de couturière de votre tour de cuisse? il est supérieur à 1 cm…)
      La vraie question est de savoir pourquoi il vous semble si pénible d’envisager les évolutions de votre corps et si vous avez la possibilité d’évoquer cela avec les sages femmes, médecins ou professionnels qui vous suivent pendant votre grossesse.

  15. Bonsoir. Sur Facebook je vous conseille un site qui s’appelle vegetal Dreams. Il y a des photos avant après. Je fabrique moi même mes baumes, mes masques etc avec la rowenta de naturalis.
    J’aime énormément ses produits je fais le stock tous les deux ans et vraiment faites lui confiance les yeux fermés. J’habite à Toulouse et elle me livre de Paris.
    Je suis enceinte de 2 mois et j’ai lu votre article avec attention. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.