Les mamans testent, de Marie Perarnau

130125.04Je continue l’exploration et la publicité éhontée pour les livres de ma dernière moisson amazon avec le livre de Marie Perarnau, Les mamans testent. Le livre est en partie tiré du blog éponyme, qui raconte la vie de cette délicieuse maman (et du papa aussi) de – depuis peu – 4 enfants. Moi qui peine à trouver le temps de faire pipi avec un seul, déjà j’ai envie de dire CHAPEAU L’ARTISTE.

.

J’ai eu beaucoup de mal à sélectionner un extrait, j’étais à deux doigts de scanner tout le livre! C’est là qu’on regrette de vivre dans un pays étranger: je ne peux pas le montrer à toutes mes copains parents (en exagérant un poil la nature de mes liens d’amitié avec Marie) (une fois, elle m’a répondu sur Twitter, YOUHOU *groupie inside*), ni expliquer aux gens pourquoi je suis en train de rigoler comme une hyène chatouilleuse dans le métro.

.

Marie Perarnau aborde tout pleins d’aspects de la vie autour du nain, comme par exemple la nourriture du nain, le bain du nain, l’habillement du nain, les vacances et les loisirs avec le nain, le nain en société etc. Pour chaque thème, elle plante le décor (illustré avec beaucoup de talent par Chloé Perarnau et le photographe Antoine Vanovershelde), puis présente les situations rigolotes (ou pas trop rigolote, ça dépend de quel point de vue on se place!) qui surviennent quotidiennement en présence de nains. Descriptions à la fois hilarantes, vu que, bizarrement, on a souvent plus de recul quand cela concerne le nain de quelqu’un d’autre, et bien rassurante: Non, notre nain perso n’est pas le seul à être un psychopathe en herbe. Et non, je ne suis pas la seule à être parfois un peu dépassée par les évènements *euphémisme alert*. En conclusion, un petit encadré malicieusement intitulé « Moi, si j’étais vous », donne quelques astuces pratiques bien précieuses venant d’une multipare aguerrie comme Marie.

.

Comme ce week-end j’ai passé environ 12h à tenter de ranger la chambre de mon fils – ou plutôt, sa salle de jeux vu qu’il n’a JAMAIS, pas UNE fois, mis un orteil dans son lit – je suis légèrement traumatisée et conséquemment, je vous ai choisi un extrait sur l’expertise du nain ès entropie de l’extrême (entropie c’est le nom scientifique du gros, gros bordel).

.

Il faut dire que sans vouloir me vanter, mon fils est particulièrement précoce en termes d’ingéniosité pour faire ressembler l’ensemble de l’appartement à une réplique d’Apocalypse Now (après l’accident) en 5 secondes top chrono. Il a un don singulier pour le camouflage de mini-objet bien acéré dans les longs poils moelleux du tapis. Il a un nez exceptionnel pour détecter LA bêtise à faire. Exemple: tiens, une personne aux neurones fatigués a oublié de ranger le paquet de farine / de coquillettes / de semoule / la bouteille d’huile. Et il a un goût assez prononcé pour les expériences scientifiques. Exemple 1: Au bout de combien de temps maman va trouver ce morceau de knackie planqué dans mon tiroir à pyjamas grâce à l’odeur de décomposition avancée? Réponse: 10 jours. Le morceau de viande était en *fleurs* quand on l’a trouvé. Exemple 2: Si je renverse tout le shampooing dans les toilettes et que je tire la chasse pleins de fois d’affilée, ça fait quoi? Réponse: De la mousse. Beaucoup, beaucoup de mousse.

.

130125.01
130125
130125-03
130125-02

Publicités

17 réflexions sur “Les mamans testent, de Marie Perarnau

  1. Vive le camouflage !!
    J’hésitais à l’acheter cause finances pas très hautes en ce moment mais là je ne peux plus résister !

  2. Ça y est, c’est malin, je suis écroulée de rire et tout le tramway me regarde.. Je crois que je vais avoir du mal à ne pas l’acheter ce bouquin !

    • Moi je regrette pas! Et tant pis pour les gens des transports en commun qui nous regardent l’air crispé avec un sourire gêné, hum.

  3. J’adore son blog, déjà ! Spécialement les comparaisons nulli/primi/multi et mère « normale »/wondermaman, tellement vrai et hilarant !
    Concernant les jeux et le rangement, en ce moment j’arrive encore à gérer version « montessorienne ». Une étagère de 3 étages, maxi 2 jeux par étage, tout le reste est planqué. Et je fais tourner. Résultat : rangement par la miss ou par moi, en 2 minutes maxi !
    Idem dans le salon/salle de jeu : un jeu ou deux jeu par casier (étagère de type cube), une avec les siens, une avec ceux qui viennent de la Ludothèque. Ça suffit à faire pas mal de bazar une fois tout au sol, mais c’est vite rangé.
    Très régulièrement, je sors quelques jeux et je demande à ma grande ce qu’on fait : on garde, on donne à sa petite sœur (ultra rare !), on donne à d’autres enfants (ou on vend, c’est moi qui gère ensuite). Elle se sépare de pratiquement tout…
    En amont, je récupère avant distribution tous les cadeaux que je peux ! Et je donne au compte goûte (ou pas…).
    En revanche, si j’arrive à imposer le « on en sort un à la fois, on range au fur et à mesure » pour les plateaux d’activité, je n’y arrive pas pour les jouets… (ni pour mes affaires à moi non plus, donc bon…)

    • Quelle organisation, bravo! Nous on a une méthode artisanale assez efficace pour faire tourner les jouets: on perd tout et de temps en temps on tire le canapé, pleins de trucs ressurgissent et HOP, c’est la fête du slip.
      (oui même avant de mon fils j’étais championne interdépartementale du perdage de matériel et du bordel ambiant chronique)

      • C’est pas de l’organisation, c’est une question de survie ! Plus il y a de bazar ambiant, moins les miss sont capables de s’apaiser et/ou de trouver une activité qui permet leur concentration. Et plus la grande s’énerve, plus elle s’attaque à sa sœur…
        Maintenant que j’ai trouvé cette astuce (entre autres), c’est beaucoup plus zen à la maison. Ouf !

        • Bien joué alors!
          Le mien n’a pas l’air d’être incommodé par son bazar, au contraire! Parfois il sort absolument tout et fini par jouer, au milieu de tous les machins hors de prix reçus à Noël de ses grand-parents, avec un tout petit hippopotame qui vient probablement d’un kinder surprise. Ou un autre petit jouet, juste parce qu’il ne l’avait pas vu depuis longtemps. Il aime bien choisir lui-même, et dans son cas trop de choix ne tue pas le choix! Mais chaque enfant est différent! (Et le mien est tout seul, ce qui je suppose rend les choses plus faciles- au moins pour l’instant!).

          • C’est comme le tshirt préféré à 5€ chez Décat’ sur la salopette du cousin (avec un « crou », c’est pour ça qu’elle l’adore, et puis c’est une tenue de garçon donc c’est fun de dire « t’as vu ? Zizi, moi ! ») qui met toutes les robes de petites filles modèles au placard, ça fait enrager les grands-parents… et ça me ravie ! :) Pourvu que ça dure !

  4. Merci beaucoup Drenka pour cette (encore!) belle tranche de rigolade! Dommage que je n’ai pas lu ça avant de commencer mes expérimentations (oui, je suis successivement passée ces dernières années par les stades: chambre de bébé toute mignonne de catalogue qui fait plaisir aux parents, puis chambre Ikea pleine de bordel et de caisses de rangement qui fait plaisir aux enfants et enfin: chambre ikea-militaire avec seulement 5% des jouets à disposition et le reste rangé HAUT dans les placards dont je suis seule à avoir la clé).
    PS: Ah et pour faire pipi, à part l’embarquer avec toi, je ne vois pas…mais tu peux toujours te dire que c’est bon pour son éducation à la propreté ;)

    • Ah bin je dois en être au stade 2: chambre Ikea pleine de bordel et de caisses de rangement qui fait plaisir aux enfants!
      Et pour faire pipi bin, oui, on fait ça. J’ai bien essayé d’y aller en fourbe toute seule quand Daddy est là, mais plus d’une fois, il a ouvert la porte des WC genre d’un coup avec le pied comme dans un western: Et là se retrouver en position délicate devant l’homme de tes rêve auquel tu étais jusque là parvenue à cacher l’existence d’activités urinaires (voire pire), ben merki hein. La maternité quel tue l’amour parfois!

  5. J’avoue que j’ai interdit la pâte play-doh en dehors d’un grand plastique par terre, parce que ça fait plein de petites miettes impossible à nettoyer sans passer l’aspiro à fond.
    Côté rangement, je n’ai jamais été très douée, mais c’est vrai que depuis que les enfants sont là, le bazar atteint des sommets.
    Bon c’est un passage

    • C’est ce qu’on se dit toujours hein! Nan mais ça va passer!
      (pour moi la pâte à modeler, peinture, feutres et crayons de couleur, c’est une activité qu’on ne fait qu’ensemble, sinon, faudrait refaire peinture + moquette tous les 2 jours!)

  6. Pingback: Vous reprendrez bien encore un peu de limites ? [mini-débriefing] « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s