Un peu de lecture {mini-débrief}

J’ai toujours eu « les yeux plus gros que le ventre ». Principalement pour ce qui concerne mon assiette (coucou Monsieur Zermati!) mais aussi pour la pile de livres qui prennent la poussière en attendant sagement d’être lus à côté de mon lit. Parmi ces livres, une bonne proportion sur la question infinie de l’élevage de grumeaux.  Je ne sais pas si cela fait de moi une meilleure maman, mais en tout cas, j’aurai essayé, M’sieur le juge.

Les deux contributions que je présente cette semaine aura probablement pour effet de faire grandir encore  ma pile à lire…

.

L’estime de soi, voilà qui chaque semaine fait l’objet d’un programme d’apprentissage spécifique à la crèche de mon fils, au même titre que le langage ou les compétences de motricité fine  (« fine motorskills »). Et Phypa nous explique que non seulement l’estime de soi est importante sur le plan humain, mais encore qu’outre-Atlantique, elle est considérée comme la clé de la réussite sociale, « vision très américaine de l’estime de soi, qui se focalise sur la capacité à surmonter les défis« :

Il faut bien distinguer la valeur inaliénable intrinsèque à tout être humain unique, de la capacité à surmonter les défis de l’existence.

Ce sont deux composantes de l’estime de soi interdépendantes : on surmonte mieux les difficultés de la vie quand on se sent intrinsèquement « valable », et les défis que l’on surmonte nous renforcent dans le sentiment de notre propre valeur.

C’est ce qui fait aussi que l’estime de soi fluctue au cours de la vie, et qu’elle n’est pas homogène dans tous les domaines de notre existence.

L’ouvrage, à en croire Phypa, est précieux en ce qu’il met en lumière l’importante du sentiment de compétence parentale dans la transmission de l’estime de soi aux enfants, mais aussi donne des pistes pragmatiques en vue de cette transmission.

Voilà qui donne envie!

 ..

 A force d’en entendre parler, je vais bien être obligée de le lire… quoique les quelques extraits cités provoquent immanquablement chez moi une sorte de petite rage tant le plus souvent, je ne me reconnais pas dans la vision des Français par les Anglo-Saxons!

Mais je dois dire que le point de vue de mère cruelle, en particulier en ce qui concerne l’arsenal libraire des parents français, m’a fait sourire et que je m’y suis pour une fois un peu reconnue (avec un mélange de fierté et de honte de cette forme de snobisme … ahem):

Tout d’abord, j’ai découvert une bibliothèque de parents, dans une des familles ou je passais beaucoup de temps avec leurs enfants, ils avaient des livres sur la grossesse, l’éducation et même sur l’alimentation  des enfants! Des livres sur pleins de choses! Comment les occuper, quels jeux pour quel âge!!! J’étais épatée de savoir que cette mère lisait des bouquins écrit par des pédopsy! Je me disais qu’ils devaient être super intelligent ces gens-là! Que c’était le secret pour faire de nos enfants des adultes serein  Ou alors tellement intellos, qu’ils avaient besoin de lire des manuels sur l’instinct, sur ce que des millions d’humain on fait jusqu’à présent sans avoir besoin de livre! Mais quelle aberration, c’est pas juste l’amour qui nous permet de tout gérer…? On doit apprendre à être parent?

.

Bonne lecture!

Publicités

Une réflexion sur “Un peu de lecture {mini-débrief}

  1. Drenka, merci :) Je pourrais ecrire beaucoup de page sur ce sujet! Et des anecdotes surtout… Quand je vois ma bibliothèque de parents maintenant… Pire, quand MES parents sont venus a la maison pour les fêtes! Ils étaient médusés voir inquiets! Et le traditionnel ( non pas repas de Noel ;) !!! ) Mais le  » tu vis quand même beaucoup a la française, hein! ) Bref, j’en ris beaucoup tout de même!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.