Les premières semaines d’un bébé (allaité) – Poussées de croissance

Poussées de croissance :
Votre bébé de quatre semaines, qui était jusque là entièrement satisfait de votre lait, se met à boire frénétiquement chaque heure.
Bienvenue dans ce merveilleux monde de la poussée de croissance, un moment où le bébé demande le sein beaucoup plus souvent !
Les poussées de croissance ont tendance à se produire à 3 jours, 7-10 jours, 2-3 semaines, 4-6 semaines, 3 mois, 4, 6 et 9 mois. Elles durent en générale deux ou trois jours, mais peuvent être d’une semaine dans certains cas.
Evidemment, chaque bébé est différent et respecte son propre « calendrier interne ». Pour certains d’entre eux, la poussée de croissance passe tout à fait inaperçue.
Bien vivre l’allaitement de Madeleine Allard et Annie Desrochers (p 76)

Les auteurs complètent ensuite le tableau avec un bébé à tendance irritable, qui recommence à se réveiller la nuit s’il dormait bien et préviennent que celle de 3 mois est particulièrement éprouvante tant bébé semble insatisfait.

Ces poussées peuvent être très déroutantes surtout si une routine semble en place et qu’on a l’impression d’enfin comprendre comment son bébé fonctionne, et que tout d’un coup rien ne va plus.

Il se passe deux choses pendant ces poussées de croissances :

  1. Un « bond » dans le développement du bébé, qui acquiert généralement une nouvelle compétence (sourire, mieux tenir sa tête, se retourner, s’assoir seul…)
  2. Par ses tétées fréquentes votre bébé stimule votre production de lait et augmente ainsi votre « capacité » pour la suite (pour un bébé au biberon on rajouterait une dose supplémentaire pour s’adapter à ses besoins)

Une fois qu’on a compris le fonctionnement de ces poussées de croissance, on comprend aussi pourquoi proposer un biberon de lait industriel pour satisfaire bébé est dans ce cas là une mauvaise idée : votre lactation a besoin de cette courte période de sollicitations fréquentes pour s’adapter à votre bébé qui grandit.
La solution du biberon ne serait donc que temporaire et vous risqueriez de mettre en place un allaitement mixte voire commencer un sevrage sans vraiment l’avoir voulu.

Refuser de l’allaiter quand il réclame ou essayer de lui faire conserver son ancien rythme est peine perdue et ne générera qu’un brouhaha et une tension inutiles : tout le monde sera plus détendu si bébé est nourri quand il le réclame.
Il m’est parfois arrivé de prendre une journée « off » pour me consacrer pleinement au Cadet, trainer au lit avec lui et faire guère plus que la sieste entre les tétées über-fréquentes.

Le meilleur moyen de s’en sortir : accepter ce qui se passe, se rappeler que c’est temporaire et s’armer de tout son courage, sa patience, ses bouteilles d’eau et paquets de granola pour survivre au siège que bébé s’apprête à faire sur vos seins.

Voir aussi : Les premières semaines d’un bébé (allaité), sommeil du bébé et de ses parent.

Avant la naissance de mon second enfant, j’ai souhaité compiler dans un document excel Mémo sur les premières semaines de bébé.xls* (que je vous encourage à télécharger et compléter suivant vos propres critères) les recommandations de différentes sources**  et cela a été une bonne feuille de route pour les premières semaines de ce nouveau bébé.
Je souhaitais rectifier le tir et mieux gérer les problèmes que j’avais eu avec mon premier enfant : grandes difficulté de ma part de gérer les pleurs du soirs, bébé qui se réveillait souvent la nuit (en tout cas trop pour nous), allaitement mixte à 2 mois en espérant que ce soit une solution à mon problème de fatigue.

*Evidement ce ne sont que des conseils et chacun et chacune fera comme il voudra/pourra.
**Sources :

  • Bien vivre l’allaitement de Madeleine Allard et Annie Desrochers (leur blog : http://bienvivrelallaitement.wordpress.com/)
  • Le sommeil le rêve et l’enfant de Dr. Marie Thirion
  • Pleurs et Colères des enfants et des bébés : Une approche révolutionnaire de Aletha Solter

Retrouvez toute la série en suivant le tag Les premières semaines de bébé

Publicités

17 réflexions sur “Les premières semaines d’un bébé (allaité) – Poussées de croissance

  1. Ah les poussées de croissance… Ma fille chérie, 3 mois et demi, a une fâcheuse tendance à les faire avec 2 semaines d’avance (ou de retard?), bref, celle des 3 mois je l’ai eue à 2 mois et demi, mais comme nous étions en vacances et encore en congé mat, aucun souci: allaitement au vol en écharpe derrière tablier d’allaitement au musée, supermarché, aire d’autoroute etc… 7-8 tétées par jour au lieu des 5-6 vers lesquelles elle s’était stabilisée. Nouvelle poussée il y a quelque jours qui cette fois s’est traduite par des tétées plus longues mais pas forcément plus nombreuses. Elle commence la crèche, et vient de passer à 2 biberons de LM dans la journée au lieu de 3. Quant à moi je tire mon lait 3 ou 4 fois dans la journée (en fonction des possibilités) et sur 3 tirages, je vois nettement la production augmenter (de 500 ml à 640 ml record de cette semaine)… Je vais en être séparée 3 nuits dans 10 jours, j’emmène le tire-lait avec moi, à voir ce que ça donnera à ce moment là…

    • Merci pour ton témoignage Elea.
      C’est agréable comment ces « tabliers d’allaitement » ?
      J’ai toujours allaité n’importe où sans me cacher (mais sans m’exhiber non plus, j’ai allaité sans plus me poser de question que pour un biberon…) mais je ne suis pas en France…

      • Perso le tablier d’allaitement je trouve ça génial justement pour la France, marrant que tu fasses la remarque. J’ai vécu 15 ans en Suisse où l’allaitement est beaucoup « naturel » qu’ici surtout dans la partie alémanique. Mon mari est à fond pour l’allaitement mais ne voulait pas que j’en montre trop et de mon côté je suis assez pudique. De plus j’aime bien garder ce moment entre ma fille et moi expérience faite. Le tablier me permet d’allaiter partout sans gêner personne (je dis souvent que je n’ai pas envie de montrer mes seins à des gens qui n’ont pas envie de les voir ;-)) et du coup tout le monde est content: bébé n’hurle pas des heures, je reste couverte et même dans des bons restos je n’ai eu que des regards complices et bienveillants.

        • Je suis justement… en Allemagne, alors ce côté « décomplexé » et spontané de l’allaitement maternel, je ne connais que ça au quotidien, mais quand je lis comment ça se passe en France (ou certains scandales dans des magasins) je me dis que le tablier peut-être un bon accessoire, plus pratique que d’essayer de se camoufler avec un châle.

  2. => L’expérience des poussées de croissance d’une maman allaitante mais tirant son lait dans la journée serait appréciable :)

    Ben, le bébé picole plus la nuit pour relancer la lactation mais tu n’as pas droit à plus de pauses la journée pour tirer : engorgement ou meilleur tirage selon ton organisation (souple ou pas)

  3. Merci beaucoup de ta contribution! Et merci de nous offrir cette semaine encore une présentation de cet ouvrage décidément si plein de bon sens!!
    Il m’a fallu trois allaitements pour en arriver à la même conclusion: accepter la demande plus importante sans se culpabiliser à grands renforts de je-n’ai-plus-assez-de-lait, avoir confiance dans les capacités de son corps de s’adapter à la demande dans un temps tout à fait supportable pour notre petit, accepter de laisser téter même si on a la sensation de sein « vide » et prendre un peu de repos pour donner un coup de pouce à la nature! :-)

    • Tu as bien raison, et c’est dommage que je ne l’ai pas formulé dans ces mots là : « même si on a l’impression que ça ne sert à rien, laisser faire » :)

  4. merci pour ces éclaircissements sur les poussées de croissance qui ont dû en dérouter plus d’une (dont je fais partie !)…Moi aussi, j’avais du mal à accepter et à comprendre ce besoin incessant de toujours téter. Bref, il faut communiquer un max pour déculpabiliser les mamans déboussolées !!

  5. Pingback: Quand la croissance s’emballe [mini-debrief] « Les Vendredis Intellos

  6. Je travaillais pour celle (théorique) des neuf mois mais je n’en ai aucun souvenir!
    J’ai le souvenir de nuits globalement plus entrecoupées de têtées que d’autres, mais la journée je n’avais pas été gênée.
    Ceci dit elle doit être beaucoup moins éprouvante que pour les premières – pour lesquelles j’avais beaucoup souffert! J’en était réduite à tirer mon lait et alterner sein et biberon pour que la douleur soit plus supportable.
    Par contre je n’ai eu aucun scrupule à nourrir mon fils beaucou plus souvent, il était petitou donc plus il réclamait, mieux c’était!

  7. En repassant lire les commentaires et suite à des réflexions entendues, je pense qu’effectivement le plus important c’est de s’écouter et d’écouter son bébé. Oui théoriquement il est rassasié en 15 minutes et pourtant il veut rester 1h au sein? Et bien qu’il y reste, même si parfois ça désorganise la maisonnée et que l’on entend des commentaires sur au choix les caprices, le fait de le gâter, de le rendre collant etc etc etc… Je dis souvent que je suis le premier tapis d’éveil de ma fille: autant si on est en déplacement elle va faire son affaire en 20-40 minutes, autant à la maison elle peut rester une heure voire deux au sein, parce qu’il ne s’agit pas seulement de manger, mais aussi de faire un câlin, de se « raconter » nos journées, de regarder autour d’elle avant de replonger (j’allaite allongée car j’ai un réflexe d’éjection assez fort)… Le résultat: un bébé super câlin, super sociable, et qui s’est adapté à la crèche sans aucun souci alors même que n’ayant pas de famille proche, elle ne connaissait que son père et moi avant de commencer à 2 mois et demi… elle a fait plus souvent? Elle mange plus souvent. Elle tète plus ou moins longtemps? C’est ce dont elle a besoin. Elle fait des nuits de 9 à 11h pendant 2 semaines repasse à 6, remonte à 9? c’est ce dont elle besoin… En lâchant prise, je suis nettement plus zen qu’en écoutant les conseils….

  8. Pingback: Manque de lait, quand la réalité dépasse le mythe… « Les Vendredis Intellos

  9. Pingback: Douleurs et difficultés | Pearltrees

  10. Pingback: Allaitement et Grossesse | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s