La tablette nouveau doudou

C’est le titre d’un article dans le magazine du Monde de ce samedi qui commence ainsi :

Ecran nocif ou outil favorable au développement des petits ? Alors que Microsoft et Apple lancent leurs nouveaux modèles, l’usage des tablettes numériques par les enfants fait débat. L’Académie des sciences présentera en janvier prochain un rapport attendu sur le sujet.

Au premier abord je suis un peu surprise, parce que j’en étais restée à « pas d’écran avant 3 ans »

C’est d’ailleurs ce qu’on trouve dans cet article d’infoselec.net, réalisé à partir d’extraits de presse.

Voici notamment ce qu’on lit à partir d’un article du Monde de Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, daté du 28 février 2011 :

L’Académie américaine de pédiatrie a proposé en 1999 un guide pour les parents : pas d’écran avant 2 ans (les spécialistes s’accordent aujourd’hui à parler de 3 ans), une heure par jour entre 3 et 6 ans, 2 heures entre 6-9 ans et 3 heures au-delà. Mais il s’agit de temps réel global, incluant la télévision, l’ordinateur pour jouer, l’ordinateur pour travailler, la console portable…

Y sont citées quelques règles qui me paraissent intéressantes :

  • cadrer le temps de jeu
  • avoir des temps de convivialité en famille (par exemple « pas d’écran pendant les repas »)
  • entre 3 et 6 ans donner l’occasion à l’enfant d’voir des activités qui utilisent ses 10 doigts (ce n’est pas la première fois que je lis quelque chose sur l’importance des expériences tactiles dans les apprentissages => un beau sujet VI, non ?)

D’autres indiquent que les jeux video ont aussi des aspects intéressants :

Voir cet article sur viedefamille.fr : les jeux video peuvent

  •  être un exutoire à la violence
  • développer certaines facultés intellectuelles
  • calmer des angoisses
  • donner confiance en soi

Cet article d’aujourd’hui, ne donne pas de réponse, mais repose les questions sur l’entrée du numérique dans nos vie (et ce n’est pas en étant « Parents 2.0 » qu’on pourra dire le contraire :-)) )

J’aime beaucoup l’anecdote citée :

Un enseignant d’école maternelle s’étonne de voir ses petits tenter d’animer une page de papier en faisant glisser leur doigt de droite à gauche

J’avoue que j’ai fait pareil sur l’écran GPS de ma voiture !!

Les plus jeunes se sont emparés d’un nouveau « doudou numérique », comme l’appelle le psychologue et psychanalyste Michael Stora, fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines. Selon une étude réalisée par l’institut CSA en septembre, les moins de 1 2 ans en feraient déjà un usage régulier dans 7 1 % des foyers équipés. Les éditeurs l’ont compris, qui inv estissent massivement le marché florissant des applications éducatives. La
technologie et le commerce v ont-ils trop vite ? « On peut le regretter mais, en matière de recherche sur l’usage des tablettes, on n’en est encore qu’aux balbutiements », note Olivier Gérard.

Au passage, j’ai appris l’existence de cet observatoire des mondes numériques en sciences humaines (beaucoup d’articles et de liens , pas tout vu, mais a l’air intéressant !)

Comme souvent lorsqu’il s’agit d’objets destinés aux enfants, les stratégies marketing  ne sont pas loin. Raison de plus pour nous parents, de nous faire une opinion construite, afin de ne céder aux sirènes de la consommation qu’en connaissance de cause.

Le 20 janvier 201 3, l’Académie des sciences posera une première pierre en présentant un rapport très attendu sur le bon usage des écrans, dont une partie sera consacrée aux tablettes. Le psychanalyste et psychiatre Serge Tisseron, qui en sera l’un des auteurs, appelle à la « prudence ».
« Les enfants aiment-ils les tablettes ? Ils imitent surtout leurs parents », estime-t-il. Pour lui, « les tablettes tactiles favorisent le développement de certaines capacités mais ne sont pas du tout utiles pour d’autres ». Il faut donc rester mesuré dans leur usage.

 

Pour nous éclairer, donc un rapport de l’Académie des Sciences est attendu pour début janvier. A noter dans nos tablettes ( tiens une expression d’avant les tablettes numériques, qui faisait plutôt allusion aux tablettes de cire ou de pierre des scribes ;-), comme quoi, la tablette ce n’est pas complètement nouveau )

Et Serge Tisseron (encore lui) fait la part des choses, indique qu’il faut être prudent, mais ne diabolise pas non plus :

Côté pile, Serge Tisseron leur accorde deux vertus : « Les tablettes favorisent le développement d’une intelligence intuitive ; les enfants tentent des actions, et reproduisent celles qui fonctionnent, remarque-t-il. D’autre part, résoudre de petits problèmes encourage l’intelligence hypothético-déductive. » En revanche, côté face, elles n’apportent pas, juge-t-il, l’essentiel, notamment pour les moins de 3 ans. A cet âge, l’enfant doit mettre en place ses repères spatiaux et temporels. « Les tablettes, c’est un éternel présent, constate le psychiatre, pour le déplorer. Alors que lorsque les enfants utilisent des petits livres cartonnés, ils peuvent voir l’avant – les pages déjà vues -, le pendant – la page devant eux – et l’après – les pages restantes. »

Et revient cette notion qu’avant 3 ans, les écrans, c’est trop tôt.

Quant à cette notion du temps, lié aux pages qu’on tourne, elle me surprend : sur une tablette aussi on peut tourner les pages, les faire glisser avec le doigt.

Il y a aussi un page avant, et une page après.

Et tout à coup me vient une question : quelle notion du temps avait-on lorsqu’il n’y avait ni livres et à fortiori ni montres.

Le temps était donné par la course du soleil dans le ciel, et par les cloches de l’église voisine.

Je me suis en tout cas aperçue avec mes enfants que cette construction de la perception du temps était quelque chose de très progressif et compliqué.

Je ne crois pas que le perception du temps soit liée aux objets qu’on utilise, mais plutôt à la structuration de la journée par nos activités.

 

Donc des réponses scientifiques au mois de janvier …

En attendant, quelques liens intéressants :

jeux video infos parents

pedagojeux

pegi info PEGI = Pan European Game Information) qui explique les sigles sur l’âge auquel un jeu est destiné, ainsi que des indications sur les contenus

educavox, un site qui parle de numérique et d’éducation

Phypa

 

 

Publicités

7 réflexions sur “La tablette nouveau doudou

  1. Merci beaucoup pour ton billet ! J’aime bien l’idée de voir le pour et le contre dans l’utilisation de la tablette (ni diabolique, ni géniale). Bon, comme pour tout, tout est question de mesure.
    J’imagine que c’est moins décrié que la télévision dans la mesure où l’enfant n’est pas passif devant cet écran-là. C’est abordé dans l’article ?
    En fait, je trouve les arguments « contre » un peu minces, il en donne d’autres ? J’ai comme toi l’impression que les repères temporels et spatiaux peuvent s’apprendre autrement..

    • L’article est assez « light », c’est le magazine week end, hein, quand même !

      Et il y a finalement peu de choses sur les tablettes.

      Plus qu’à attendre ce fameux rapport qui sortira en janvier ;-)

  2. « Un enseignant d’école maternelle s’étonne de voir ses petits tenter d’animer une page de papier en faisant glisser leur doigt de droite à gauche »
    HAHA, le mien le fait aussi, il croit que tous les écrans sont tactiles.
    Et sinon, hier en état de fatigue avancée, j’ai mixé le bouchon du mixer ave la soupe (je l’avais cherché partout avant) => bouchon foutu + soupe au plastique, je déconseille. Bin pendant bien 5 secondes j’ai cherché le bouton CRTL + Z.

  3. Pingback: {mini-débrief} « Les Vendredis Intellos

  4. C’est comme tout : il ne faut pas en abuser.
    Toutefois, je pense (pour avoir eu l’occasion de le constater) que la tablette même avant 3 ans apporte réellement quelque chose à l’enfant : dès le plus jeune âge il peut ainsi être en contact avec des objets high-tech ce qui facilitera par la suite sa prise en main de n’importe quel appreil high-tech.
    En effet, on sait que la plasticité cérébrale a un impact plus grand quand l’enfant est jeune. Par conséquent, le mettre en contact avec une tablette dès le plus jeune âge permettra à l’enfant de développer des capacités que nous n’avons pas nous-même après des années d’utilisation de ces terminaux.

  5. Pingback: RETOUR SUR… POISSONROUGE.COM LE FORMIDABLE SITE POUR LES ENFANTS ! [GUEST] | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.