Apprendre en s’amusant (Talala lala lalaaaa) {Mini-débrief}

Je me disait dernièrement que depuis que ma Perlette aux Jolis Yeux marche, je suis moins derrière elle pour les apprentissages divers. Peut-être parce que je lâche enfin prise ?

Ce qui ne l’empêche pas d’avancer à pas de géants ! Elle dit beaucoup de mots du haut de ses 17 mois, elle qui n’émettais que des sons il y a quelques temps de cela.

Faut dire que nous somme une famille de littéraires de mon côté. Ma soeur adore lire, elle fait des études d’avocat et a donc plusieurs syllabus à devoir digérer. Faut aimer les mots quoi.

Perlette est comme nous, elle adore les livres, elle aime qu’on lui raconte des histoires, et depuis quelques semaines, nous les demande. Parfois elle les raconte elle-même, ce qui a le don de m’attendrir.

Madame Déjantée aborde d’ailleurs cet intéressant sujet qui est l’apprentissage de la lecture avec les petits :

Ceci m’a conduite à une prise de conscience assez nette: Ce qui « met la pression » à l’enfant n’est pas qu’on lui propose d’apprendre à lire ni qu’on lui propose de reconnaître les lettres dès le plus jeune âge mais la façon dont on le fait et ce qu’on projette en matière de réussite/échec au travers de cela. A ce titre, c’est notre cerveau d’adulte qui, plus ou moins inconsciemment, classe la catégorie « lettres » dans le registre « inadapté pour le jeune enfant »!!

J’ai apprit à lire très tôt, je reconnaissait des mots avant même mon entrée en primaire. (je ne connais pas la correspondance avec les classes Françaises. J’avais 6 ans en 1ère primaire).

Avant de dire des mots, elle s’exprimait en signes. Là aussi, elle les apprend plus vite, et refait des signes que nous n’avions plus abordés depuis un petit temps, d’elle-même. Du coup, je me dit qu’elle est en pleine période « éponge ». C’est cool je trouve, j’adore papoter avec elle.

Parler avec les mains mieux qu’un italien, avec des livres comme « Signes avec moi » ou « encore  » (signe que ma fille sait faire à la perfection ^^).

Maman Grenadine nous parle de ce dernier dans son billet l’apprentissage du language avec les mains.

Ce qui est encore plus génial dans ce genre d’apprentissage, c’est que toute la famille s’y met. Je me rappelle au début, elle devait avoir 4 mois quand j’ai acheté le livre, mon entourage avait quelques réserves sur mon projet de lui apprendre le langage des signes. Ils avaient peur que ça l’empêche de parler correctement. Ils pensaient qu’elle n’allait que signer quoi. Sur quoi j’ai répondu que ce n’était qu’une introduction au langage, et la voir aujourd’hui me sortir des mots, et tenter d’en dire d’autres, me conforte dans mon choix.

En parlant d’apprentissage, ce soir en lisant le billet de Miliochka concernant l’éducation au goût, j’ai apprit le terme « Umami ». Hé bien je ne savais pas que ce terme existait. Du coup je suis allée me documenter un peu.

Je te met la définition de « Umami », pour que tu ailles aussi te coucher heureuse d’un apprentissage supplémentaire :

Le terme d’umami désigne l’une des cinq saveurs fondamentales pouvant être identifiées par le goût (l’un des cinq sens humains: le sucré, le salé, l’acide, l’amer et l’umami – La cinquième dimension du goût).

(…) C’est en 1908 que le professeur japonais Kikunae Ikeda identifia cette nouvelle saveur, en goûtant un bouillon d’algues fucus. Il ne reconnut aucune des quatre saveurs de base connues jusqu’alors (sucré, salé, acide, amer). Il appela cette nouvelle saveur umami, qu’on peut traduire par savoureux. Depuis les années 1980, les tenants de la théorie des quatre saveurs ont ajouté cette cinquième à leur typologie, et conservé le nom umami. Umami correspond à un goût épicé, du genre bouillon. C’est celui du glutamate de sodium souvent utilisé comme additif alimentaire en dépit de sa mauvaise réputation (justifiée par sa capacité à provoquer des allergies).

En gros, ça se rapproche même du « yummi » anglais.

Je te rassure, Miliochka, ma fille ne mange pas pour dire, je suis a deux doigts de sautiller de joie quand elle daigne goûter, et je convulse de bonheur quand elle porte à sa bouche une deuxième fourchettée.

 

Sur ce, je te souhaite une lecture savoureuse ;)

 

Dame Praline (blog)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.