Mangeons du chocolat

L’information est parue dans Le Point.

« Plus la population d’un pays mange de chocolat, plus il compte de prix Nobel, une indication que le cacao doperait les capacités mentales, selon une étude publiée jeudi dans la très sérieuse revue médicale américaine New England Journal of Medicine. »

L’article complet (en anglais) est sur The New England Journal of Medecine :

 A subclass of flavonoids called flavanols, which are widely present in cocoa, green tea, red wine, and some fruits, seems to be effective in slowing down or even reversing the reductions in cognitive performance that occur with aging

Une sous-classe de flavonoïdes , appelée flavanols , qui est largement présente dans le cacao, le thé vert et quelques fruit, semble être efficace dans le ralentissement et même l’inversion de la réduction des perfomances cognitives qui surviennent chez le rat agé.

Since chocolate consumption could hypothetically improve cognitive function not only in individuals but also in whole populations, I wondered whether there would be a correlation between a country’s level of chocolate consumption and its population’s cognitive function. To my knowledge, no data on overall national cognitive function are publicly available. Conceivably, however, the total number of Nobel laureates per capita could serve as a surrogate end point reflecting the proportion with superior cognitive function and thereby give us some measure of the overall cognitive function of a given country.

Comme la consommation de chocolat pourrait améliorer les fonctions cognitives pas seulement des individus, mais aussi de toute une popula tio, je me suis demandé s’il y aurait une corrélation entre le niveau de consommation de chocolat d’un pays , et les fonctions cognitives de cette population. A ma connaissance,il n’y a pas de données disponibles sur les fonctions cognitives à l’échelle nationale. Toutefois, il est concevable que le nombre total de prix nobel par habitant pourrait servir de substitut reflétant la proportion de fonction cognitive supérieure, et nous donne une sorte de mesure de la fonction cognitive à l’échelle d’un pays. (traduction très libre !)

Et voici la courbe qui est publiée :

Bon, il y a certainement bien d’autre facteurs qui entrent en jeu. Il faudrait étudier en parallèle les mécanismes d’attribution des prix Nobel.

Mais bon si par hasard on cherchait des prétextes pour consommer du chocolat , en voilà un en or !!

C’est pour améliorer mes fonctions cognitives , et c’est valable aussi pour les enfants, non ??!!

Pour aller plus loin sur la connaissance du chocolat, on peut trouver :

un article wikipedia sur l’histoire de son arrivée chez nous (les astèques le consommaient en boisson avec du piment , et moi qui croyais que le chocolat au piment avait été inventé à Espelette  )

des compositions assez détaillées sur le Portail du Chocolat

un guide diététique sur le site e-santé où on trouve quelques conseils sur le choix du chocolat :

La qualité d’un chocolat dépend de sa teneur en cacao.La folie du chocolat – et plus particulièrement celle du chocolat noir – qui s’est développée depuis plusieurs années a incité les fabricants à offrir des chocolats à haute teneur encacao : de 60 à 90 et même parfois 100 %. Mais la qualité dépend aussi du beurre de cacao. Or la Communauté Européenne a autorisé l’utilisation de matières grasses végétales à la place du beurre de cacao, niant ainsi toute l’histoire, les racines, l’authenticité du chocolat. Avant d’acheter n’importe quelle tablette de chocolat ou un produit au chocolat, il faut regarder la liste des ingrédients et éliminer ceux qui ne contiennent pas de beurre de cacao.

donc choisir plutôt du chocolat noir à 60 -70% de cacao et contenant du beurre de cacao

De tout ce qu’on dit sur le chocolat, il faut retenir que le chocolat est

  •  énergétique
  •  psycho-stimulant,, mais il faut 100g de chocolat pour avoir l’équivalent en caféine d’une tasse de café
  • pas vraiment anti-dépresseur, car les quantités de sérotonine qu’il renferme sont minimes
  • anti-stress à cause du plaisir qu’il procure qui suscite la sécrétion d’endorphines dans le cerveau

En résumé cela reste essentiellement un aliment plaisir, qu’il n’y a pas lieu de bannir, et sauf allergie, il est bon d’en manger régulièrement à cause de sa teneur en magnésium et en sels minéraux.

Bon à savoir  : un carré de 5 g représente 25 calories et 1,5 g de lipides donc aucune raison de s’en priver une fois par jour, de préférence en fin de repas.

De même une tranche de pain et 4 carrés de chocolat, reste un très bon goûter pour les enfants.

Coté recettes , il y en a à profusion en llibrairie et sur le net, mais pour ce qui me concerne , j’ai beaucoup de plaisir rien qu’à feuilleter celui-là :

Voici ce que l’auteur dit en introduction  :

« Le chocolat est partout, même dans les étoffes et les matières utilisées par la mode et la déco – et surtout dans nos plats, sucrés ou salés. Désormais on se tartine de chocolat pour nourrir sa peau affamée et lisser ses rides. Partout on peut s’instruire sur ses origines, son histoire, sa fabrication et ses bienfaits.

Face à cet engouement très tendance, j’ai voulu remettre le chocolat à ce qui est pour moi sa vraie place ; entre la sensualité, la nostalgie , l’émotion et la gourmandise pure »

On pourra bien sûr compléter par une sociologie de l’introduction du chocolat comme confiserie enfantine, ce sera pour un autre VI , peut-être !!

Phypa

Publicités

9 réflexions sur “Mangeons du chocolat

  1. Merci de ta contribution gourmande Phypa!!! Tout abandonné-e-s que nous sommes à notre addiction, je n’oserai signaler que corrélation ne veut pas dire causalité… même s’il est indéniable que le chocolat est une quasi-panacée!

  2. Oui tu as raison, corrélation ne signifie pas causalité

    Je suis à vrai dire assez surprise que cet article ait été publié dans un journal scientifique , et ça n’avait même pas l’air d’être le 1er avril

    Mais bon, le prétexte était trop beau, je n’ai pas su résister !

  3. Han ! Mme Déjantée me pique mes répliques !
    Pour moi, c’est la même erreur que les articles qui ont titré récemment « plus d’égalité dans la répartition des tâches ménagères amène à plus de divorce ».
    Mais bien sur, et la marmotte, etc.

    Moi, je dis que
    1. plus de chocolat sauvegarde les couples,
    2. plus de chocolat donne plus de Nobel.
    En conclusion : en couple, on est plus intelligent.

    D’ailleurs Socrate est un chat. CQFD, jvais m’coucher !

    :-)

  4. Le chocolat pour tous, pour les enfants, pour les couples, pour les grands, pour les chats !
    Phypa, Mme D et Latellectuelle, qu’il est bon et succulent de vous lire…

    Et pour compléter, j’ajouterai que le chercheur lui-même à dit : « une corrélation entre X et Y ne prouve aucunement un lien de causalité, mais indique que soit X influence Y, soit Y influence X, soit X et Y sont influencés par un mécanisme sous-jacent commun ».

    Allez zou, un carré de noir aux éclats de fève tiens…

  5. Pingback: Réussir « Les Vendredis Intellos

  6. Pingback: Jeu vidéo bénéfique | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.