Parfois la maternité, c’est pas si simple

 

 

Avoir un enfant est-ce vraiment la chose la plus naturelle du monde?

 

Il me manque quelqu’un, c’est l’histoire d’un parcours semé d’embûches, un parcours du combattant (si, si!) dès lors que l’idée, le désir, l’obsession du bébé, naît et grandit, jusqu’à son arrivée et même après. Un peu à la manière d’une courbe hormonale d’oestrogène, entre humour, cynisme, autodérision mais aussi grands moments d’emotions, Juliette Meris met à mal les clichés sur la grossesse et bouscule le club des layettes en goguette. Elle dédie cette BD à tous ceux qui connaissent un jour un parcours boiteux: les nanas aux cycles fous, celles qui passent par la case fausse-couche sans oublier tous ceux qui, en silence, affrontent l’épreuve de l’éprouvette…

 

Souvent, pour faire un enfant, il faut beaucoup plus que 9 mois.

 

La grossesse parfaite n’existe pas.

 

Pour elle tout a commencé par un désir ardent d’avoir un enfant, et puis la conquête du désir de son conjoint..

L’attente, la longue attente avec son lot de déceptions et le harcèlement moral des autres à supporter, les phrases à la con…

Un jour elle a basculé dans le monde des ténèbres de « je-veux-un-bébé-mais-ça-veut-pas » et le thermomètre a fini par élire domicile sur sa table de nuit pour être au rendez-vous chaque matin… La quête du jour J!!! Et la conséquence tout aussi glamour que la courbe de température, la sexualité programmée faisait son apparition!

Et puis.. ça a marché! La petite barre rose s’est affichée!!! Seulement, une épreuve bien difficile s’annonçait.. La terrible fausse couche.. Elle, l’effondrement de l’espoir si vif lorsque la vie s’installe et s’en va, et le suivi totalemet inexistant..

Puis les inséminations artificielles… Puis la FIV…

C’est tout cela que Juliette Meris raconte dans sa BD, et je crois que l’on devrait la faire lire à tout ceux pour qui cela reste une énigme incompréhensible, comment est-ce possible ?

Mais cette BD n’est pas seulement une approche du monde des infertiles, il est aussi le témoignage de beaucoup d’espoir, parce que au bout de toutes ces galères de maternité, elle a eu l’immense bonheur de mettre au monde un adorable bébé!

Et c’est avec un humour chargé d’une émotion intense qu’elle nous raconte son si grand bonheur sans oublier de nous montrer que ce n’est malgré toutes les épreuves avant, pas que du bonheur!

A mettre entre toutes les mains!!!!

Chocophile

 

N’hésitez pas à aller voir son blog

page_068_jeveux1bebe

la théorie du caillou

La grossesse et le travail.

L'esclavage moderne.

Publicités

4 réflexions sur “Parfois la maternité, c’est pas si simple

  1. Pingback: Parfois la maternité, c’est pas si simple | MMM maman papa et moi on materne | Scoop.it

  2. Pingback: Comment rester informé et critique en même temps! (MiniDebrief) « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.