Quand les livres pour enfants s’adressent aux parents

J’aime tout de toi, tes yeux tes oreilles et ton petit nez.

J’aime chaque petit bout de toi, de la tête aux pieds.

J’aime tes acrobaties, tes grimaces et tes petits bobos.

J’aime ton sourire, tes colères et ton air boudeur.

J’aime tes jeux, tes blagues et tes bêtises.

J’aime l’heure du coucher et surtout les câlins.

J’aime te voir t’amuser… Et quand tu es triste parfois.

J’aime quand tu es gentil et sage. Et même quand tu l’es moins.

Oui, j’aime tout de toi, mon bébé, et avec chaque jour qui passe

Je t’aime de plus en plus fort.

Parfois les livres pour enfants me parlent bien plus que tout ce que j’ai pu lire en terme d’éducation. Parfois j’ai l’impression que les livre pour enfants sont écrits pour les parents. Parce que les mots sont simples et les images douces. Les phrases sont courtes mais les mots sont posés.

En tant que parents je pense qu’on sait à peu près ce qui est bien pour nos enfants et ce qui l’est moins. Les chemins à explorer, les limites à poser, ce qu’on peut autoriser, les paroles interdites, les messages à faire passer, les bonnes habitudes à donner, l’autorité maîtrisée…

Puis quelquefois on se perd. On s’y perd. On doute. Est ce qu’on est un bon parent… Puis qu’est ce que c’est un bon parent?

Alors on lit, on cherche, on se questionne, on se remet en question, on est “addict” aux Vendredis Intellos. Puis on s’apaise.

J’avais besoin d’aide. Je lui ai lu ce livre, le soir, en le couchant. J’y ai trouvé une réponse. Cette réponse je la connaissais déjà, mais je l’avais un peu oubliée.

Je l’aime. Je l’aime même dans les moments les plus difficiles. Alors je lui ai dit que moi aussi, comme la maman singe, j’aime tout de lui, et de plus en plus fort.

Il a fermé les yeux et s’est endormi.

Notre bulle à nous

6 réflexions sur “Quand les livres pour enfants s’adressent aux parents

  1. c’est un très beau livre, mille mercis de nous l’avoir présenté.
    c’est vrai que parfois, on perd de vue l’essentiel : l’amour qu’on porte à nos enfants : permanent et inconditionnel.
    il est bon d’avoir de petits livres comme celui là pour se le rappeler.

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!! Ton histoire me rappelle la fois où j’ai lu à mes enfants « Un petit loup de plus » (http://www.amazon.fr/petit-loup-plus-Marie-H%C3%A9l%C3%A8ne-Delval/dp/2227721677) à l’époque je venais juste d’apprendre que j’étais enceinte de GPL et PMH n’avait que 8 mois… Bref, les livres de nos enfants nous parlent parfois à nous et même de temps en temps ils parlent à l’enfant que nous avons toujours bien caché au fond de nous…

  3. Pingback: Le parent, un miroir pour l’enfant {mini-débrief} « Les Vendredis Intellos

Répondre à GreenWitch Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.