L’Homme est un Bio(logique)man

Bon vendredi à tous ! Aujourd’hui je vous partage une découverte fantastique que j’ai faite récemment : nous vivons avec Bio(logique)man ! Oui, nous avons un super héros qui partage notre vie, n’est-ce pas merveilleux ?

Plus sérieusement, une étude de l’Université de Notre Dame a réussi à démontrer que dans le cadre du cododo, les hommes sont autant impactés que nous les femmes, si ce n’est plus.

En effet, quand l’effet de ce rituel est perçu chez nous comme la continuité de la grossesse, la proximité de l’odeur de la mère tout contre l’enfant, l’allaitement facilité et j’en passe, chez l’homme, certes cela développe aussi un sens de la paternité apparemment, mais cela impacte aussi sa testostérone : elle baisse !

Il n’y a jusqu’à présent aucune explication, mais cela semble être une spécialité de l’être humain. En effet, il a été constaté que l’homme qui interagit souvent avec son/ses enfant(s) a un taux de testostérone beaucoup plus bas que celui qui ne le fait pas.

La notion de parentalité est-elle finalement biologique ?

Sommes nous, contrairement à ce que l’on pourrait croire, lié à nos hormones dans nos relations avec nos enfants ? Je blague souvent avec l’hormone de la femme post grossesse et accouchement, mais est-ce notre côté sur-protectrice est lié à cela ?

Est-ce une explication à la baisse de passion dans certains couples, trop occupés et obnubilés par leur progéniture pour penser à leur besoin charnel ?

Est-ce une réponse biologique pour mieux nous tourner vers les besoins primaires et vitaux de nos enfants en attendant qu’ils grandissent et soient plus indépendants ?

Cet article a été une véritable découverte pour moi. Je connaissais les changements que la maternité avait opéré sur moi, mais je ne pensais pas que les hommes étaient eux aussi concerné. En effet, nous avons la preuve visible du changement, mais chez nos messieurs ? Je reste donc pour le moment encore avec mes questions, mais avec beaucoup de portes ouvertes désormais.

Référence : University of Notre Dame. « Fathers biologically attuned to their children when sleeping nearby, research reveals. » ScienceDaily, 7 Sep. 2012. Web. 18 Sep. 2012.

Nhu Lan

9 réflexions sur “L’Homme est un Bio(logique)man

  1. C’est pour ca que depuis que je suis PAF, j’ai moins de poils et que ma voix devient plus claire!!!
    Regle #1 en recherche en biologie : ne pas tirer de conclusions comportementales sur la base de variations biologiques

  2. Merci de ta contribution!!!! Moi j’avais entendu que le taux de testostérone augmentait lorsqu’on remportait une victoire sportive… est-ce à dire que les papas devraient cododoter devant le foot?! :D
    Ceci étant, même interpréter en terme de comportement, je trouve ça marrant de constater que l’interaction quelle qu’elle soit peu avoir des conséquences au niveau biologique…reste à savoir en quoi elle est significative au regard des autres variations quotidiennes (l’article original dit-il quelque chose sur ce point?)

  3. Pingback: L’homme, une machine bien huilée mais qui s’enraye parfois (mini débrief.) « Les Vendredis Intellos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.