Quel bonheur? { MINI-DÉBRIEF }

Moi, j’ai un petit garçon. Et si j’avais eu une fille il en serait de même. Bref, j’ai un enfant. Ce que je souhaite par dessus tout c’est qu’il soit heureux dans sa vie d’enfant et dans sa future vie d’adulte.

Si j’en crois les médias, pour qu’il « réussisse » dans la vie, il faudrait qu’il soit enfant unique. Bon, déjà peut-être que je vais réflêchir avant de lancer le second… et aussi que son milieu social et familial soit « aisé ». Ben, ouais, chez nous c’est riche : en découverte, en culture en rapports humains. Ahhhh, non, faut que l’aisance soit financière! alors, là c’est RATé.

Et c’est Magali Evasion  qui nous parle dans les vendredis Intellos de l’article paru sur Famili.fr… ça laisse songeur, d’autant que personne ne sait de quelle réussite on parle…

Bon, il ne sera peut-être pas président du Monde, mais au moins, je peux faire en sorte que son enfance soit la plus zen possible, en basant l’éducation que je lui donne sur le respect, la simplicité et la non-violence. (J’essaies tout au moins).

La simplicité, c’est Carpediem qui nous en parle : retrouver l’essentiel dans les rapports humains, dans la vie matérielle, éviter volontairement le superflus pour une vie plus riche… Bon, de toute façon, chez nous, l’essentiel y ai, et pour le superflus, faudrait arrêter de pointer chez Pole Emploi, hein!

Bon, déjà 1/3, c’est un bon score.

Passons à la suite : la non-violence éducative est aussi une façon de lui préparer un avenir positif, renforcer sa confiance, et lui éviter des comportements socialement limites. D’ailleurs, l’étude citée par Sandrine S Comm C le démontre : il existe un lien entre châtiments corporels et santé mentale.

Je m’y emploie. Mais ce n’est pas toujours facile. J’y mets tout mon coeur, croyez-moi, tellement l’injustice d’une baffle sur une petite joue d’enfant, ou la violence de mots d’adultes dans leurs oreilles me font bondir.

2/3, je crois que je suis bonne en quizz.

Je voulais d’ailleurs souligner que j’ai commenté un article de Sandrine cette été sur les punitions. Je m’interrogeais sur la diffusion auprès de tous les parents de solutions concrètes pour une éducation vraiment non-violente. Et finalement, à l’exemple de cette étude, des personnes réflechissent à trouver des solutions… ça me rassure.

C’est ça les VI : quand on pose des questions, d’autres essaient d’y répondre!

Muuuum

2 réflexions sur “Quel bonheur? { MINI-DÉBRIEF }

Répondre à mmedejantee Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.