Ton périnée, c’est pour la vie : découverte et écoute de son corps, féminité, câlins, accouchement … [vacances des VI]

Si certaines, et certains, se demandent encore ce qu’est le périnée, dont on entend, hélas, rarement parler avant une grossesse, voire avant d’avoir accouché, pour une femme (car bien entendu, le périnée existe tant chez les hommes que chez les femmes), on pourrait le comparer à une orchidée ou une fleur dont les pétales sont toutes aussi délicates et ont chacune leur rôle et leur valeur, toute la vie. J’ai souhaité revenir pour les vacances des VI sur cet article de la Tellectuelle  qui a beaucoup suscité d’intérêt et de réactions  https://lesvendredisintellos.com/2011/12/02/connaitre-et-maitriser-son-perinee-les-retrouvailles-avec-son-corps/  et nous ne parlerons ici que du périnée féminin, car il est sujet à de nombreuses sollicitations, dont celles dues à la grossesse et à l’accouchement. Cet article nous évoque les méthodes les plus connues et répandues de rééducation périnéales, pour décrire une méthode moins connue mais qui respecte davantage l’intimité, le ressenti et le corps de la femme : la méthode “Connaissance et Maitrise du Périnée” (CMP).

Démarrer chaque séance par un petit retour (fait par la patiente !) sur les évolutions depuis la dernière séance lui permet d’exprimer ses ressentis et ses interrogations éventuelles. La partie de vérification des exercices est un moment important de validation des ressentis de la patiente.

Je trouve cette écoute primordiale.

J’ai trouvé incroyable qu’on me dise “Non, vous ne ressentez pas cela”. Je suppose qu’il voulait dire que cette impression n’était pas fondée et que cela n’était probablement qu’une question de sensibilité. Mais cette formulation maladroite m’a simplement enfermée dans le rôle de la spectatrice un peu crétine qui ne comprend pas grand chose à ce qu’il se passe.

Ici je pense à toutes celles qui ont déjà ressenti cette impression ou  à celles qui trouvent un peu « froides » les rééducations type biofeedback  : sonde à contrôler par le moyen de ses muscles périnéaux, mais sans vraiment distinguer chaque type de muscle – serrer doux, moyen , fort, moyen, etc… selon un diagramme calculé ou établi par l’ordinateur : pas très glamour, mais pas mal si on ne veut pas trop être tripotée et qu’on ne connait pas la CMP ou l’eutonie, dont on reparle ici aux VI dans un spécial guest sur la rééducation périnéale, en suite de cet article de la Tellectuelle .

J’avais demandé en commentaire à la Tellectuelle quelle est la différence de la CMP avec la méthode manuelle :

Je crois qu’elles sont complémentaire, puisque le thérapeute (SF ou kine) doit forcément “vérifier” à un moment ou un autre que l’on contracte correctement.
Mais la majorité des exercices se fait sans rien dans le vagin et pour moi, après la période “open-touffe” que sont la grossesse et l’accouchement, c’est un véritable “argument de vente”.

La CMP permet donc à la femme de se connaître, de savoir s’écouter et surtout de faire confiance aux signaux que le corps lui envoie. Avec un corps qui a subi tant de changements (une grossesse et un accouchement, c’est assez phénoménal en si peu de temps), c’est limite si on n’a pas besoin d’une rééducation globale pour réinvestir notre enveloppe corporelle !

« Les premières consultations sont consacrées aux diagnostics détaillés, les suivantes aux traitements et enfin les dernières au bilan et à la mise en place d’une hygiène périnéale. » ( latellectuelle s’appuie sur le site de l’Institut Naissance et Formation, qui a pour objectif de former les sages femmes et kinesithérapeuthes à la méthode CMP)

L’autre point fort de la méthode est cette éducation à “l’hygiène périnéale”. A la fin de la rééducation, la femme est en parfaite compétence pour rééduquer son propre corps : elle sait, et pour toute sa vie.

Lantoine a décrit dans les commentaires quelques unes des images qui lui ont permis de bien visualiser les exercices à faire pour faire travailler toutes les zones musculaires du périnée :

Les images qu’utilise ma Sage Femme sont très faciles à s’imaginer: Fleurs à 5 pétales (nénuphar), ailes de papillon, cymbales, bec d’oiseau,… Le toucher vaginal qui ait réalisé pendant ses exercices de contractions, aident aussi dans un 1er temps à localiser beaucoup plus facilement chaque groupe de muscles. De plus, au mur du cabinet, il y a 2 schémas où sont représentés les différents groupes de muscles. Ce schéma permet pour moi aussi de mieux localiser les muscles. Et comme la déjà écrit “coco” c’est super de découvrir “des muscles dont j’ignorai l’existence !!” et d’avoir le mode d’emploi pour les faire travailler seule pendant toute sa vie. Je me sens beaucoup plus autonome avec cette méthode et plus efficace.

Dans les commentaires assez riches qui ont suivi cet articles, Coco a repris cette idée que je trouve parmi les plus importantes de ce que m’évoque cet article :

Je trouve que cette rééducation devrait être faite déjà avant d’accoucher !!!
Bien sûr, après ces exercices, on connaît son périnée, mais c’est effectivement tout son corps qu’on apprend à sentir, à écouter. J’ai eu aussi cette sensation d’avoir le “mode d’emploi” de ce qu’on ne voit pas, qu’on ne parle pas, bref qui “n’existe pas” ou presque… Les clés d’une chaîne de muscles dont j’ignorai l’existence !!

Cette maîtrise et connaissance de son périnée devrait être pratiquée durant l’adolescence (avec une personne dont l’ado soit en confiance, sinon cela n’a aucun intérêt évidemment : on est si peu à l’aise la plupart du temps avec son corps changeant en cette période, mais justement cela permettrait d’apprivoiser plus facilement son corps!) et permettrait d’éviter bien des stress, des traumatismes et des soucis durant la vie de femme et même de jeune fille… Parler n’est pas suffisant en ce domaine, même si c’est nécessaire de pouvoir discuter librement, il me semble que connaitre et apprendre à décoder son corps un minimum ne devrait-il pas être une évidence ?!

Bien entendu, cela n’exclurait pas de reprendre la CMP si l’on ne se sent plus très au point durant sa vie d’adulte, qu’on ait accouché ou non, – et permettrait d’éviter la rééducation par biofeedback (sonde) apparemment nécessaire au préalable en cas de gros troubles urinaires- , mais je suis certaine que l’apprivoisement de son corps par la jeune fille puis la femme tout au long de sa vie serait source de confiance en elle, et la mettrait en éveil pour repousser plus facilement des atteintes non désirées à son corps… L’un comme l’autre ne sont-ils pas non négligeables ?

Maybeegreen

Publicités

10 réflexions sur “Ton périnée, c’est pour la vie : découverte et écoute de son corps, féminité, câlins, accouchement … [vacances des VI]

  1. Pour ma part, j’ai suivi la méthode CMP après mes deux accouchements (je me souviens des figures telles que « la rose qui se ferme le soir », « la montgolfière qui décolle », « la vague qui part du fond à droite pour arriver devant à gauche », « le pont levis », ahahhaa !!) Comme j’avais un périnée en béton, la SF a profité des dernières séances prises en charge par la Sécu pour me faire travailler les abdos (et là, on a moins ri… mes abdos et moi, on n’est pas franchement ami-ami)

    J’ai envoyé plusieurs copines chez cette SF pour suivre leur rééduc, pour l’une d’entre elles dont le périnée avait bien dégusté, elle a choisi de commencer par 3 séances de sonde, puis ensuite la CMP. Comme quoi, combiner les méthodes est toujours plus intéressant que les opposer !

    Je ne suis pas convaincue par l’idée d’une telle éducation périnéale avant l’accouchement (c’est à dire aussi développée, avec des exercices etc…) Par contre, toute jeune fille en âge d’avoir une activité sexuelle devrait savoir qu’elle a un périnée !!! Et tout jeune homme aussi d’ailleurs. Le périnée, chez l’homme comme chez la femme est un organe sexuel prépondérant ! Je ne rentrerai pas dans les détails, mais pour ma part et bien avant d’avoir des enfants, plus j’ai su me servir de mon périnée, et plus j’ai ressenti des choses et fait ressentir à mon partenaire… ;-)

  2. Mon excellente kiné m’avait aussi parlé de faire des exercices dès le 5ème mois de grossesse pour contrecarrer le surpoids. Pas de rééducation périnéale en Angleterre sauf demande expresse, ce qui est pas évident vu l’absence totale d’information. Moi dont le périnée c’est Hiroshima bin j’étais bien contente d’avoir une rééduc en France avec une copine! Mais je pense pas couper à la cirurgie réparatrice une fois que je n;ai plus l’intention d’avoir d’autres grossesses…

      • Ui, à ce qu’on me dit tout risque de se casser la margoulette si j’ai une deuxième grossesse.
        Plus sesky, tu meurs :(

          • Pas qu’une question d’episio apparemment, comme les forceps ont tout arrache, maintenant c’est fragilou et du coup rien qu’avec le poids d’une nouvelle grossesse ca risque de partir en sucette encore plus #glamourunjourglamourtoujours

            • Tu devrais en parler à @marixa sur twitter… elle a eu une épisio qui a mal viré (sur-déchirure très très importante et chirurgie reconstructrice dans la foulée je crois) à la naissance de son premier…Elle a accouché de son second il y a 6 mois environ, elle pourra te raconter comme ça s’est passé!

              • Moi la chir serait pour corriger le prolapsus (un genre de slip interne, ou un hamac qu’ils accrochent pour soutenir tout ça si j’ai bien compris?), au niveau episio ça va je m’en suis pas trop mal remise à part le look scarface, ahem

  3. Merci à toi pour cet article Maybeegreen!!! J’ajouterai à vos témoignages que la connaissance des muscles de son périnée est non seulement une façon pour les femmes de reprendre le contrôle sur leur corps, et de le gérer tout au long de leur vie sans forcément recours au corps médical mais aussi un atout incontestable pour la vie sexuelle… :P

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.