Tempus fugit {mini-débrief}

Quand j’étais petite, je regardais une série américaine un peu débile à la télé qui s’appelait « Loin de ce monde« . L’héroïne Evi avait un papa extraterrestre à qui elle parlait dans un téléphone en cristal bleu, et avait un pouvoir surnaturel: elle pouvait arrêter le temps! Je peux dire que j’étais préparée en cas d’apparition soudaine d’un génie dans sa lampe ou d’une marraine fée: si je n’avais qu’un souhait (oui bon, à part la paix dans le monde, ahem, j’ai bien répété mon discours de Miss France), ce serait d’avoir le même pouvoir! Car dans ma vie, j’ai toujours, toujours manqué de temps.

Et plus ça va, plus le temps et précieux. Pourtant, parfois, il faut le prendre, ce temps. Pour nous, pour nos enfants. C’est un peu ce que nous disent ces quatre contributions cette semaine.

.

Sandy nous donne ainsi un précieux conseil qu’elle a pêché dans  Au cœur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat: Ne vous laissez pas happer par le tourbillon du quotidien au point d’en oublier votre bonheur! « C’est bon d’être heureux », nous dit Isabelle. Dites-leur, clamez à vous-même et à vos anges toute la joie qu’ils vous apportent!

Arrêtons de perdre notre temps à nous tracasser pour des broutilles. Et, même si nos tracas sont sérieux, penser qu’il y a encore plus sérieux : voir grandir nos enfants, partager de vrais moments avec eux, faire vivre notre bonheur !

.

Chocophile nous parle aussi de bonheur, bonheur de l’enfant qui vient de naître mis en mot par Anne-Laure Fournier le Ray dans son livre Murmures à un bébé qui vient de naître. Elle cite des passages de ce livre qui l’ont touchée comme autant de réminiscences de ce temps-là de l’arrivée d’un enfant, un temps entre parenthèses et dont on voudrait que le souvenir ne s’efface jamais.

Le livre est ainsi composé de sortes de poèmes accompagnés de citations et de délicieuses photos illustrant ces moments d’émotions intenses… y compris à la fin, ceux où nous parents aimants devons ouvrir nos bras pour laisser s’envoler les amours de notre vie.

 .

Phypa commente un article du magazine Sciences Humaines sur le mouvement Slow Education ou Education Lente, un mouvement dont elle explique qu’il est calqué sur le mouvement Slow food:

Il [Maurice Holt, fondateur de ce mouvement] décrit la philosophie du mouvement slow food, en tant que philosophie de vie qui privilégie tous les aspects économiques (préserver la variété des produits de terroir) et sociaux (transmissions culturelles culinaires, moments d’échange en famille) , par opposition au “fast food”, où il s’agit de manger rapidement un produit standard.

De la même façon que la fast food, une “fast school” est standardisée, mesurable et produit les connaissances et compétences dont le “business” a besoin.

Une contribution qui me parle, moi qui était toujours taxée de lente! Lente à écrire, lente à apprendre… Il y a une connotation de paresse ou de défaut d’organisation dans la lenteur, alors le mouvement que nous présente Phypa voudrait qu’elle soit associée à l’idée de plaisir et d’approfondissement. Prendre le temps d’apprendre, une idée que personnellement j’aime beaucoup!

.

Enfin, Dame Praline nous parle du sommeil des touts petits, et nous explique que si nos bébés nous réveillent 26 fois par nuit, c’est le processus normal de leur apprentissage du sommeil:

 Pour comprendre le sommeil de nos petits chéris, il faut comprendre comment se construit ce sommeil. Oui parce que c’est pas inné en fait, comme on a tendance à le croire inconsciemment, un enfant qui vient au monde n’a pas nos connaissances , nos habitudes, nos rythmes, il doit se les construire, en même temps que son cerveau.

Il faut donc leur laisser le temps d’apprendre à dormir…

Pour revenir à ma série américaine, je me rappelle qu’à part tricher aux contrôles et chourer des bonbons dans les magasins travailler à la paix dans le monde, grâce à mon pouvoir surnaturel, je voulais principalement arrêter le temps quand le réveil sonnait le matin pour pouvoir m’offrir une grasse mat’ crapuleuse… Gageons que nos petits aurons *bientôt* les mêmes aspirations!

.

Bonne lecture!

Publicités

6 réflexions sur “Tempus fugit {mini-débrief}

  1. Mais je me souviens très bien de cette série ( par contre, j’avais complètement oublié son nom !) : je rêvais, moi aussi, de pouvoir arrêter le temps…Merci pour ce très intéressant débrief’ !

    • Merci pour ton commentaire!
      Je ne te cache pas que j’avais oublié le nom aussi et que j’ai du googueulisé à mort un truc du genre « serie jeune fille téléphone cristal peut arrêter le temps »!

  2. Merci Drenka de ton débrief!!!
    Tiens je ne le connais pas moi cette série… pourtant apparemment les extras terrestres c’était la mode au début des années 80… (en vrai moi j’étais fan du film Starman…mais rien à voir avec le temps qui passe…).
    Quant au temps qui passe, l’APA vient d’avoir 10 ans hier… donc ça va je me suis pris une bonne bonne claque…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.