Le Manque de Lait Maternel en France

Le 1er juin 2012, un appel aux dons a été lancé. Face à la pénurie de lait maternel, les lactariums ont réagi et le message a été largement diffusé, à tel point qu’aujourd’hui, les « collecteurs de lait maternel » sont débordés et n’arrivent plus à répondre à tous les appels. De jeunes mamans se sentent alors frustrées de vouloir aider mais de n’avoir aucun réponse en face, comme si cet appel n’était pas réellement justifié.

Pourtant, en IDF, seules 814 mères ont donné leur lait en 2011, pour une région qui a besoin de 6 000 litres de lait maternel par an.

En France, chaque année, c’est environ 10 000 enfants qui naissent grand prématurés et qui ont un besoin vital de lait maternel.

« Pour les grands prématurés, on ne  peut le remplacer par aucun lait artificiel: seul le lait maternel, qui possède anticorps et facteurs hormonaux, est anti-infectieux et favorise la croissance »

Malheureusement, les mamans de grands prémas ont parfois une montée de lait tardive ou se voit obligée d’arrêter de tirer leur lait à cause d’infections. C’est à ce moment que les dons sont indispensables!

Par contre, la communication sur le besoin de don de lait est mauvaise … En sortant de la maternité, peu de mamans connaissent la marche à suivre et ne sont pas informées, sans oublier que les premier temps, les mamans essaient surtout de mettre en place leur propre allaitement avant de penser aux autres bébés. Entre deux, beaucoup de mamans auront baissé les bras et arrêter d’allaiter. Le peu qui reste ne pense pas toujours à donner son lait une fois la lactation bien mise en place.

Pour mon expérience personnelle, pour mes 3 allaitements, je n’ai jamais manqué de lait, j’ai pensé à contacter un lactarium, mais l’aventure m’a semblé au premier abord contraignante. Puis égoïstement, j’ai pensé à ma future reprise du travail, au jour où peut-être j’aurai une baisse de lait ou besoin d’un biberon de lait maternel pour une absence et j’ai constitué mes propres réserves personnelles.

Quand j’ai du jeter du lait maternel, j’ai eu mal au cœur, mais finalement j’en ai peu jeté.

Les mamans « peuvent théoriquement donner jusqu’à 6 mois, mais le délai a été étendu à 1 an, menace de pénurie oblige ».

Si vous donnez votre lait, sachez  que :

« En 2012, le lait maternel se vend 80€ le litre, mais il coûte encore plus cher à produire. Au lactarium, le lait collecté subit un contrôle bactériologique, est pasteurisé, puis mélangé aux laits d’autres femmes, puis réparti en lots, avant d’être prescrit à un bébé »

Personnellement, je trouve dommage qu’il y ait autant d’étapes entre le don de lait et le bébé à nourrir … Mélanger les laits des mamans entre eux, je trouve cela étrange. Finalement, autrefois, c’était plus simple quand des « nourrices » prenaient la place des mamans pour nourrir les bébés avec ce que l’on appelait « l’allaitement mercenaire »…

Mamans allaitantes, vous avez de l’or dans les seins. N’hésitez pas à contacter le lactarium le plus proche de chez vous si vous souhaitez venir en aide aux bébés prématurés ou à ceux ne supportant pas le lait de vache.

Voilà encore une raison de plus de promouvoir l’allaitement maternel et d’aider les mamans à allaiter la plus longtemps possible dans les meilleurs conditions.

MissBrownie

source Grazia n°144

Publicités

36 réflexions sur “Le Manque de Lait Maternel en France

  1. Le mélange des laits que tu trouves étrange est sans doute fait pour équilibrer la valeur nutritionnel de lots, sachant que le lait d’une femme qui allaite depuis quelques semaines n’est pas le même que celui d’une femme qui donne le sein depuis 6 mois. Ca ne me choque pas. Quand aux nourrices…. les bébés prématurés et grand prématurés ne peuvent souvent pas prendre le sein car leur réflexe de succion n’est pas au point. Même quand la maman a du lait, elle le tire pour que celui-ci puise être donné (parfois par pipette) à son bébé. Les nourrices ne seraient d’aucune utilité dans un service néo-nat (en plus je n’ose imaginer l’impact psychologique que ça aurait sur les mamans de voir leur enfant nourri au sein par une autre).

    C’est vrai qu’il y a un problème de communication sur les dons de produits humains (sang, moelle osseuse, gamètes…) en France. Je me suis inscrite il y a peu sur la liste des donneurs de moelle osseuse et le nombre de personne qui continuent de confondre moelle osseuse et moelle épinière et qui du coup ne donnent pas par peur de devenir handicapé est hallucinante. Et pourtant ce dont il peu sauver des vies, celles d’enfants et d’adulte qui souffrent de maladie grave du sang comme les leucémies. On passe de donneurs potentiels faute de les informer correctement, je trouve ça dommage. Les services de santé manquent de moyens. Pour le don de gamète, il n’y eu que deux campagnes d’information, or on sait qu’à chaque fois elles permettent de recruter des nouveaux donneurs (dont on manque cruellement aussi).

    • Moi pour la moelle osseuse, je n’ai pas trop bien compris: On m’a dit de revenir plus tard parce que je ne prenais pas de contraception… et que ça pouvait nuire à une grossesse. Mais bon, mes amies inscrites n’ont pas été contactées avant des années… J’aurais toujours pu dire non à ce moment-là si nécessaire??

      • Tu ne peux pas donner ta moelle osseuse quand tu es enceinte et quand tu allaites mais c’est logique. Pour donner il faut soit passer par une petite intervention chirurgicale sous anesthésie générale, soit prendre un traitement médicamenteux pendant 5 jours. En dehors de ça, il n’y a pas de souci. On ne m’a pas demandé si j’utilisais un contraceptif. Les chances qu’un donneur et un receveur soient compatibles est de une sur 1 million. Il serait irresponsable d’exclure les femmes en âges de procréer. Normalement tu dois tenir au courant l’agence qui gère les dons de tout changement de situation y compris au niveau santé. Ils sont hyper vigilent (j’ai failli ne pas être prise à cause de mon cancer in situ du col de l’utérus) pour assurer une sécurité maximale au receveur comme au donneur.

        • En fait j’avais peut-être posé la question à la mauvaise personne, j’étais au centre de don du sang où je donnais mes plaquettes à l’époque. J’aurais peut-être dû creuser un peu plus la question au lieu de m’arrêter à cette réponse (c’est vrai aussi que la description de la procédure par la même personne ne faisait pas franchement envie) – Ceci dit il y a clairement un problème de communication sur le sujet.
          Ca fait 5 ans et je ne me suis toujours pas renseignée pour savoir comment ça se passe en Angleterre – mais enfin là pour le coup j’ai enchainé PMA, grossesse puis allaitement pendant 5 ans…

          • J’ai quand même l’impression qu’ils exagèrent avec les femmes qui allaitent… je repense à l’histoire de Caro La Cheche qui était inscrite sur le registre des donneurs de moelle osseuse et qui allaitait sa fille de plus d’un an… elle a été contactée pour le don, elle avait dit qu’elle était ok pour interrompre l’allaitement la durée de l’intervention chirurgicale et au final ils l’ont tout de même exclue de la procédure uniquement au titre de l’allaitement… j’avoue que ça me laisse très très dubitative…

    • Pour le mélange de lait tu as certainement raison.
      Par contre en parlant des nourrices, je ne voulais pas dire que des prémas pourraient être nourris par d’autres femmes. Je suis bien consciente qu’ils ne savent pas téter et n en ont pas la force.
      Je voulais juste dire qu’il n’y avait pas de pasteurisation et tout le toutim …

  2. Pas de lactarium au Royaume-Uni! J’ai été déçue quand j’ai voulu donner (j’avais été sensibilisée par la Poule Pondeuse à l’époque).
    Une fois j’ai assisté à une scène rigolote (enfin pour moi): A un groupe de réunion d’information sur l’allaitement, une maman s’absente quelques minutes aux toilettes en laissant son petit bébé (6 semaines peut-être) à une autre maman. Quand elle revient, son bébé est au sein de l’autre maman! L’autre maman (d’origine indienne et chez qui ce n’est pas un problème) a voulu calmer ses pleurs! Je peux te dire que ça a failli se terminer en pugilat!! Notre société hyper hygiéniste n’est pas prête pour ce genre de pratique!

    • J’imagine bien le choc de la maman.
      Avant on pouvait avoir des freres ou soeur de lait. C’était courant.
      Maintenant on a du mal psychologiquement à accepter que notre bebe puisse téter le sein d une autre sans protester. Peut-être parce que ca remet en cause la fusion maman bébé qu’on attribue à l’allaitement…

        • Dans l’absolu elle n’a pas tout à fait tort (même si je pense que la part de culturel est aussi marquée dans la répulsion ressentie par nombre d’occidentales pour le partage du sein…) j’ai appris récemment que le VIH se transmettait aussi via l’allaitement (un pb dans les populations africaines très infectées et où ne pas allaiter est juste impensable…)

  3. Merci Miss Brownie pour ce billet que je me hâte de faire circuler !
    Quant aux nourrices, malheureusement les sociétés ont bien changé. On se met une pression folle à vouloir réussir toute seule… A moins que ce soit ce que l’on nous dit de faire. Je ne sais pas !

  4. j’avais contacté le lactarium de Liège, quand j’allaitais encore Surprise. Ils étaient ok pour prendre mon lait sauf que… fallait aller leur porter, sans qu’il ne se décongèle bien sur. (avec 30 min de route), dans un hôpital de centre ville donc accès assez compliqué. Et à des horaires assez stricts donc avec des difficultés pour se garer.
    Résultat : pas pu donner, car impossible pour moi de m’organiser suffisament.
    Quel dommage qu’il n’y ai aucune collecte d’organisée. Ne serait ce que pouvoir amene rmon lait réfrigéré ou congelé à un hôpital « délégué » du CHR de Liège, qui était bien plus près de chez moi.
    Il y a, à mon avis, bien des progrès d’organisation et de sensibilisation (j’ai du me renseigner seule, personne ne m’en a parlé, ni à la maternité, ni après lors du suivi à l’ONE/PMI, à part un papier de renseignement, clair comme de l’eau de boudin, épinglé au niveau du coin allaitement de l’ONE) à faire sur ce sujet. (en tout cas en Belgique, pour la France, je ne sais pas…)

    • Je crois que j’en ai, pour ma part, entendu parler par 2 collègues qui avaient donné leur lait. Sinon, à la maternité, on a du m’en parler uniquement lors de mon 3ème accouchement, et encore vaguement.

  5. C’est vraiment compliqué comme question ! J’allaite encore mon mini-dragon, mais avec la reprise du boulot la production a bien diminué. A tel point que j’ai arreté de tirer au boulot, le rapport du temps passé à la quantité tirée était vraiment trop faible. Après 1 mois de boulot, j’allaite le matin et le soir, mais ça ne suffit pas toujours à le caler et je complète donc avec un biberon. J’ai contacté le lactarium de Paris… et ils m’ont dit qu’il fallait « fournir » au moins 150mL par jour… Soit plus que ce que je tirais quand je tirais mon lait au boulot. Bref, si ça avait été 100mL par jour j’aurais peut-être continué, mais il n’était pas question que je prive mon petit bout…

    • Un peu comme toi, pour mes 2 premiers, je n’avais pas voulu m’engager car j’avais peur de manquer ensuite pour mes bébés à moi, ou de culpabiliser de ne pas réussir à fournir assez pour la lactarium et que cela devienne une contrainte plutôt qu’en plaisir d’aider.

  6. Ah merci pour cet article ! Moi aussi quand j’ai entendu l’appel des lactariums parisiens, j’ai pensé aux VI…
    Pour ma grande poulette, j’ai eu très envie de donner mon lait, mais j’avoue que j’ai eu peur d’utiliser un tire lait (l’image de la vache en train de se faire traire ? ;-)
    Dommage qu’on ne soit pas mieux informée, car je suis sure qu’il y aurait plus de volontaires !

    • Haha, moi j’ADORAIS me traire!! Je trouvais ça fascinant ce lait qui coulait à grousse gouttes! Je le faisais une tétée sur deux les 2 premiers mois, parce que j’avais des crevasse de la taille de la faille de San Andreas et parce que mon bébé était gauchiste: Il ne voulait absolument pas de mon sein droit. Bon tout le monde m’avait prédit les foudres de l’enfer puis finalement l’allaitement marche toujours 2 ans après hein!

    • Tu vas peut-être rire, mais j’ai 3 tire-laits ;)
      Malgré tout, il parait que le mieux est le medela double pompe électrique à louer en pharmacie.
      J’ai toujours tiré manuellement mon lait et je l’ai utilisé longtemps après la reprise du boulot pour mes 2 premiers

  7. Merci beaucoup pour ce bel article!!! Pour ma part, je n’ai jamais produit beaucoup de lait, juste ce qui fallait pour mes énormes goinfres… ceci étant, j’ai songé au don de lait pour GPL mais me suis découragée face à la procédure et vu mon état de fatigue à l’époque… je suis absolument persuadée que l’information manque dans les maternités et qu’on pourrait tout à fait récolter directement du lait durant les séjours des mamans (la montée de lait nous fait souvent avoir trop de lait et la logistique n’en serait que facilitée!!)…

    • Hum… Donner du lait dès la maternité ? Pour ma part, les montées de lait ont eu lieu soit le jour du départ soit le lendemain !! Par ailleurs, il me semblait (mais je suis loin loin d’être une pro en la matière malgré 2 allaitements pas trop mal menés) que justement, pendant la montée de lait faut éviter de trop tirer (id est : ne surtout pas utiliser de tire lait) justement pour ne pas encourager encore plus la production. Après une à deux semaines oui, mais pas avant.
      Par contre l’idée du don à la maternité pourrait probablement être TRES intéressante pour ce qui est du colostrum, dont les avantages sont encore plus évidents pour les prémas…

      Le don de colostrum, ça existe ?!

        • Ben je répondrais bêtement : certaines en ont suffisamment pour des jumeaux, alors pourquoi pas pour un don quand t’as qu’un seul enfant ?! Plus sérieusement, je crois bien que le don de colostrum existe dans certains pays (Canada ?) mais je n’en ai jamais entendu parler en France.

          • Logique!
            Moi comme j’avais une larve de bébé avant la montée de lait je ne sais même pas à quoi ça ressemble le collostrum!

          • Même qu’avec du colostrum, mes bébés arrivaient à grossir.
            Malgré leur 4kg à la naissance, ils n’avaient pratiquement rien perdu le lendemain de la naissance et dépasser leur poids de naissance à 48h…
            J’aurai peut-être pu faire un don de colostrum dans ces conditions mais je n’en ai jamais entendu parler.

    • J’ai voulu retrouver un billet de La Mère Joie qui justement parlait de cette procèdure décourageante pour donner son lait, mais depuis elle a protégé son blog par un mdp donc je n’ai pu le linker. Dommage, il était intéressant.
      (Et merci du compliment sur mon billet écrit à la dernière minute)

  8. Hmmm moi je trouve que c’est trop compliqué comme procédure pour une jeune maman qui a déjà assez de difficultés, enfin pour moi ç’aurait été impossible, j’y ai pensé mais je ne voulais pas y laisser ma peau.
    Maintenant je pourrais mais mon allaitement est trop âgé visiblement (pourquoi cette limite d’âge? question de qualité du lait? je suis pas sure que ça varie tant que ça – non non au bout de 3 ans le lait n’est toujours pas périmé, par contre pas sûr que j’arrive encore à le tirer au tire-lait)

    • Ton lait n’est pas périmé ;) Mais il a évolué et il est désormais adapté à un bébé qui a une alimentation solide en plus de l’allaitement.
      Les nouveaux-nés n’ont pas les mêmes besoins et le lait des premières semaines est différent dans sa composition.

  9. Pingback: Un choix éclairé {mini-débrief} « Les Vendredis Intellos

  10. J’ai branché ma voisine sur le lactarium de Paris : ils viennent lui déposer les contenants, lui expliquer les règles de stockage et congélation à la maison et puis ils récupèrent son lait tous les 15 jours. C’est ultra-simple ! Moi, j’espère pouvoir m’y mettre après mon accouchement et convaincre d’autres mamans de notre résidence de s’unir pour la collecte !

  11. Pingback: Allaitement | Pearltrees

  12. Pingback: Donner son lait, comment ça se passe ? | Crazy Little Home

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s