« La plus utile et honorable science et occupation à une femme, c’est la science du ménage. »

Montaigne

« A quoi bon tant de science pour une cervelle de femme ! Que vous jetiez l’Océan ou un verre d’eau ! »

Jules Renard

L’Union Européenne vient de lancer une campagne pour inciter les jeunes filles à se tourner vers des carrières scientifiques.

En effet, la commission européenne le constate : les femmes sont sous-représentées dans la recherche et même si les diplômés universitaires sont en majorité des femmes, la proportion de femmes dans les métiers d’ingénieurs et de scientifiques est très minoritaire.

Le but affiché de la commission européenne est d’augmenter le nombre de chercheurs. La cible est la population féminine de 13 à 17 ans, puisqu’après les choix d’orientation, les dés sont jetés.

.

Formidable non ? Je suis de formation scientifique, ingénieur et femme, me voilà réjouie !

.

Beh en fait non. L’intention est bonne, la mise en œuvre beaucoup moins. Visez un peu ce logo :

.

.

Ça commence bien : Fille = rouge à lèvres = écriture sur un miroir au rouge à lèvres = tendre message laissé à son amant (hum pardon je m’égare, mais les liens qui se sont enchaînés dans mon cerveau sont significatifs du stéréotype véhiculé).

Nan mais qui s’est dit :

« Attendez les gars ! Faut qu’on cause à des femmes ? et de science en plus ?? Oulalalalala ! Pfiou !! Pas facile de faire passer le message à ces bécasses ! Bon, allez, on va leur coller du rouge à lèvres, ça parle bien aux femmes, ça. Et du rose aussi bien sur. Ptêt qu’elles liront, comme ça. Enfin, on sera jamais certains qu’elles auront compris quelque chose si ?? »

.

Mais le plus beau de tout, c’est le clip de promo de la campagne, mais il est hélas désactivé depuis une heure ou deux, probablement en raison des commentaires outrés sur la page Facebook, et l’évaluation lamentable qu’elle a obtenu sur Youtube ( « 30 likes, 1,093 dislikes » notait un commentateur sur Facebook).

Je suis assez désespérée de ne pas avoir pu vous faire profiter de ce petit bijou de sexisme, à base de jeunes filles courts vêtues se dandinant sous le regard perplexe d’un beau gosse en blouse, et d’enchainement d’ustensiles de maquillage et de tubes à essais. Avec des gloussements par dessus la musique.
Le net me fournit quand même quelques images de ce clip que je vous laisse ici.

.

Ceci est une bombe à hydrogène.

.

Huhuhu ! Regardez, on a mis des lunettes de protection, ça dérange pas nos chignons !

 

Pour tout vous dire, cela m’a évoqué le clip de Michel Sardou pour la reprise d’ « Être une femme » (je vous laisse faire la recherche, je n’oserais jamais publier un truc pareil sur le site des Vendredis Intellos !).

Néanmoins, tout n’est pas à jeter dans la campagne. Finalement, il n’y a que 3 petits cœurs roses sur le site  les portraits de jeunes femmes exposant leur passion de la science et leur métiers susciteront peut-être des vocations.

.

Pour aller plus loin :

.

La Tellectuelle.