Je souhaite vous partager mon étonnement et plus encore….après avoir lu dans le magazine Parents (juillet 2012) qu’il existait un courant dénataliste…avec un nom tout mignon (!): le Collectif  des lutins obstinément dénatalistes (CLOD)*.

Mais ce nom plutôt fantaisiste, ou provocant…selon l’humeur, cache des idées et des propos beaucoup moins sympathiques :

« Le courant dénataliste  réactualise les théories malthusiennes et surfe sur les prévisions de population de l’ONU. Nous étions à peine 1 milliard d’êtres humains en 1800, 7 milliards en 2011 et nous serons certainement 9 milliards en 2050. »

« Ils sont persuadés  que « la planète est guettée par une surpopulation imminente, une insuffisance des ressources naturelles et une aggravation de la pollution. »

Alors  ces personnes pensent qu’avoir un enfant, c’est tuer notre planète car la population mondiale s’accroît..Selon eux, pour protéger l’environnement et assurer notre sécurité alimentaire, il faut limiter le nombre de bébés….Et un député écologiste, il y a trois ans, a demandé aux femmes de ne pas avoir plus de deux enfants pour préserver l’environnement.

Ce courant a organisé une manifestation il y a un mois à Paris pour demander une grève des ventres, en clamant que pour l’avenir de nos enfants, il faut arrêter d’en « faire ». Leur slogan: « Save the Planet, make no baby »….

Excusez moi, mais moi je m’étouffe quand je lis des trucs comme ça…genre...c’est sûr, notre planète…elle est bien pour nous, mais que pour nous surtout…nous avons le droit de dire que nous ne voulons pas d’autres personnes et nous aimerions pouvoir le décider comme ça, en claquant des doigts et en imposant notre vue à tous… Je trouve ça égoïste et déprimant !

Et puis, en lisant ça, je trouve qu’on rabaisse l’enfant, et la personne humaine en général, a un objet qu’on « fait », qu’on jette….dont on a besoin ou pas…dont on a envie ou pas…Enfin quand même, on n’est pas dans la consommation quand on décide d’avoir un enfant, de donner la vie à deux,  quand on souhaite fonder une famille ….Il ne faut peut être pas tout mélanger.

L’enfant n’est pas tout, n’est pas un but en soi…certains couples ne souhaitent pas en avoir pour un tas de raisons  et c’est leur choix, leur droit, leur vision d’une vie heureuse et épanouie…mais d’autres couples souhaitent fonder une famille et cela est aussi à respecter…

Comment peut on dire à quelqu’un qui souhaite fonder une famille : Vis pour toi, ne crée rien de ta vie, ne transmet rien de ce qui t’es cher….

Quand on sait la douleur des couples qui ont des difficultés à concevoir un enfant, comment peut on dire que donner la vie, c’est mal et c’est faire du mal aux autres ?

Depuis quand sait on qu’il y a un nombre idéal d’enfants quelle que soit la famille ? Comment peut on dire à des parents qu’ils sont coupables d’avoir eu l’égoïste désir de concevoir plus de deux enfants ?

Quand on voit le bonheur que répandent les enfants autour d’eux, comment peut-on oublier que l’enfant a une force de vie et de dynamisme qui rayonne aussi en nous ?

Comment peut on croire que nous pouvons tout contrôler ? Depuis quand avons nous oublié que la vie est faite d’imprévus et que parfois elle nous emmène sur des rivages inconnus ?

 

Laissez donc nos bébés tranquilles !

 

Maman Psychomot

 

* Magazine parents de juillet 2012, article: Les enfants ennemis de la planète ?, p22-23