Pourquoi… [mini-debrief]

Pourquoi ? Pourquoi tu pleures ? Pourquoi tu cries ? Pourquoi tu n’arrêtes pas de poser des questions ? Pourquoi tu ne veux pas dormir ? Pourquoi tu veux toujours la même histoire ? Pourquoi tu te roules par terre ? Pourquoi tu ne veux pas manger ? Pourquoi….

Que faire ? Que faire pour que tu ne cries plus ? Que faire pour que tu t’habilles enfin! Que faire pour te protéger de la drogue ? Que faire pour qu’il ne t’arrive rien ? Que faire pour que tu devienne un homme épanoui ? Que faire…

Je ne sais pas. Je suis ta mère et je ne sais pas tout. Je suis ta mère et j’ai peur. Je suis une mère avec ses doutes et ses inquiétudes. Mais, j’ai une certitude : je t’aime.

 

 

Lorsque notre enfant naît comme le dit si bien Kiki the Mum  « c’est comme se prendre un typhon alors qu’on est sur une plage de sable fin en train de se dorer la pilule au soleil : on le voit venir, on sait que ça va tout changer mais au final… On se fait surprendre. » J’aime beaucoup sa métaphore. Avoir un enfant ne pourrait être que du bonheur comme dans un feuilleton, mais ce n’est pas que ça. Avoir un enfant ce sont des remises en questions, des doutes, des angoisses, des questionnements et parfois des « je ne sais plus quoi faire ».

Echanger avec d’autres parents, lire des livres peuvent nous aider à comprendre : comprendre pourquoi notre enfant fait cela, pourquoi il agit ainsi. Kawine nous présente l’incontournable ouvrage d’Isabellle Filliozat « J’ai tout essayé ».  Elle s’intéresse particulièrement à la période des 18- 24 mois pour enfin mettre des mots sur les attitudes de son fils : savoir pourquoi il pose mille fois la même question, savoir pourquoi il répète toujours les bêtises, savoir pourquoi il tape ou mord. Savoir qu’il ne fait pas cela pour nous embêter, contre nous mais pour se construire, grandir, découvrir le monde qui l’entoure.

Parfois juste savoir pourquoi ne nous suffit pas, nous nous sentons démunis, perdus, les méthodes d’autrefois ne nous conviennent pas, nous arrivons à bout, ne plus voir envie de crier, ne pas vouloir taper… Mais que faire ? Maybeegreen dans son deuxième volet :  être des parents efficaces au quotidien : communiquer autrement ses besoins nous donne des pistes, qui sont souvent à l’intérieur de nous et non chez nos enfants. Pourquoi leur comportement nous dérangent-ils ?

« Définir ce qui nous rend soucieux ou anxieux ou fâché n’est pas si facile, mais le mettre en mots permet d’ôter à l’enfant le sentiments de culpabilité flou et anxiogène qu’il ressent la plupart du temps lorsque nous disons juste que nous sommes fâchés ou en colère…Thomas Gordon nomme cela le « sentiment premier » : celui qui entraîne nos réactions. En trouvant le sentiment premier, puis en le communiquant, le parent réalise dans la plupart des cas que son propos est en fait d’amener son enfant à changer de conduite : la colère n’a souvent rien à voir… »

Etre à l’écoute, se faire écouter, parler, être entendu, entendre, réconforter… Des mots. Pas toujours simples de les appliquer avec nos enfants surtout quand il s’agit de sujets qui peuvent être pour nous sensible voir tabou comme la drogue ou le sexe. Notre famille, note vie, la société fait que nous avons parfois du mal à nous exprimer. Phypa fait un résumé intéressant de l’histoire de la drogue dans le monde et à travers les âges, cela ne donnera pas de solutions ou de recettes miracles sur comment protéger nos enfants, mais cela peut-être une aide pour discuter et faire débat au sein de la famille, pour peut-être aller plus loin que le simple « Attention, faut pas y toucher, c’est pas bien, c’est dangereux ! »

Vert Citrouille

 

Publicités

5 réflexions sur “Pourquoi… [mini-debrief]

  1. Merci Vert Citrouille, merci, merci…
    Ces trois premiers paragraphes que tu écris là me font un bien fou !

  2. j’adore tes 3 premiers paragraphes! :)

    (je me permets une petite rectification, je parle de la période des 18-24 mois dans mon article. ^^’ Vais vérifier que je me suis pas plantée quand je l’ai écrit… ^^’)

  3. Merci pour vos commentaire les filles, cela fait toujours plaisir. J’aime l’idée que nos écrits sur les VIs nous soient utiles en tant que mère et que femme. Parfois il suffit de quelques mots …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.