Le handicap: soigner, aider, dépister {Mini-débrief}

Chaque personne est différente, et nait avec ses particularités. Mais pour certains, la différence peut signifier un handicap, un désavantage pour s’adapter dans cette société où la norme et ses limites sont souvent définies de façon très stricte. Cette semaine dans les Vendredis Intellos, trois excellentes contributions traitent de ces différences qui peuvent constituer un handicap, et nous apportent un éclairage sur la façon de les appréhender pour mieux aider les personnes différentes.

Marie Wolf  fait elle-même l’expérience de la différence et à ce titre nous offre toujours un angle de vue précieux. Elle commente pour nous un article paru  dans le numéro de juin 2012 de Sciences Humaines intitulés: Peut-on soigner l’autisme?   Dans cette première partie de commentaire, elle fait entre autre un rappel historique de la définition des troubles autistiques et de leur traitement au cours des siècles derniers. Ce qui me frappe, c’est le regard teinté de peur qui est posé sur les personnes différentes. D’où peut-être la volonté de trouver un coupable:  longtemps, on a pensé que l’autisme était dû au comportement inadéquat de la mère. Et d’où des traitements qui, par leur côté parfois barbare, m’évoquent personnellement un rituel de sorcellerie. Marie Wolf cite par exemple le packing:

Le packing est une méthode de traitement utilisée assez peu en France. Il s’agit d’envelopper un enfant dans des draps mouillés et froid puis à les réchauffer. Elle permettrait de “calmer les états d’agitation intense et de réduire la prise de médicaments”.

Elle explique également le traitement des symptômes qui peuvent être causés par les troubles autistiques, et reviendra prochainement sur cet article pour une deuxième partie que j’ai bien hâte de lire.

Miliochka aborde quant à elle les enfants dyslexiques dans cet article. Elle y fait part d’une astuce pour aider les enfants dyslexiques en phase d’apprentissage que relate un article du Dr Bernard Glofier paru dans Le Quotidien du Médecin du 5 mai 2012:

Les performances de lecture (nombre d’erreurs et vitesse de lecture) sont significativement améliorées avec le texte espacé, quel que soit l’ordre de succession.

Un « coup de pouce »  facile à mettre en œuvre qui pourrait beaucoup aider ces enfants.

Miliochka, dans un second article (on l’applaudit au passage pour sa volubilité!), commente une étude parue dans la revue médicale américaine The Lancet sur l’incidence de la prématurité.  L’étude décrit les coûts économiques mais aussi sociétaux à court et à long terme des prématurés. Comme le souligne Miliochka:

La question qui se pose donc aujourd’hui est plutôt celle des séquelles mineures à modérées, qui s’expriment plus tard (notamment à certaines périodes scolaires charnières) et qui ne sont pas toujours correctement dépistées et prises en charge.

Bien sûr que la survie d’un grand prématuré est une bonne nouvelle, mais sa survie seulement, ce n’est pas suffisant, et Miliochka appelle à la prudence sur le plan éthique quant aux traitements de ces tout petits bébés, ainsi qu’à la vigilance pour ne pas passer à côté de leur possible différence à long terme.

Bonne lecture!

Drenka

Publicités

Une réflexion sur “Le handicap: soigner, aider, dépister {Mini-débrief}

  1. Merci et bravo pour ce beau débrief. J’aime beaucoup ton introduction, je crois que tu as su trouver les mots justes et également retirer la quintessence des articles présentés, pour les faire découvrir aux lecteurs qui ne les auraient pas encore parcourus. :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.