« Peut-on soigner l’autisme? » 1ère partie

Il y a eu déjà de nombreux articles sur le sujet de l’autisme et sur les enfants différents sur le blog !

Peut-on soigner l’autisme? demande le numéros de juin 2012 de Sciences Humaines.
Je commente cet article en reprenant chaque partie.

Est-on autiste à cause de sa mère ?

Petite histoire de l’avancé de la vision de l’autisme par les médecins :
En 1967, le psychanalyste Bruno Bettelheim publie « La forteresse vide » et lance la théorie « l’autiste s’est fermé au monde car sa mère est trop froide. »
En 1990, « la communauté scientifique internationale établie que l’autisme n’est pas une psychose mais un trouble neurodéveloppemental », qui peut apporter des souffrances psychiques.
Les psychanalystes n’en sont toutefois pas tous convaincu, comme on peut le voir notamment dans le film « le mur ».

[A mon sens, la mère réagit à ce qu’elle perçoit de son enfant, en fonction de sa capacité de gestion: ma mère m’a protégée car elle me sentait fragile. Une autre, qui ne saura pas comment gérer, pourra « s’éloigner », se détacher, de son enfant pour se protéger elle-même.]

Autisme, maladie mentale ou handicap ?

Grande question ! Déjà, d’où vient l’autisme ? Dans certains cas, des gênes, mais pas dans tous, ou du moins nous ne connaissons pas encore tous les gênes qui pourraient les expliquer.
[J’avais lu la théorie d’un « accident de naissance », un manque d’air qui « provoquerait » un autisme suite à des lésions ou connections manquées au niveau du cerveau].
Et, étant donné qu’il n’y a pas « un autisme » mais « des troubles autistiques », les causes sont probablement très variées.

La définition de l’autisme comme psychose a cessé en 1980 et la définition de handicap est arrivé en 1996. Cela change beaucoup de choses pour les enfants et parents, notamment au niveau des soins et de la prise en charge, ainsi que des structures – encore en trop petit nombre malheureusement.
Cela permet aussi aux familles de demander que leurs enfants soient acceptés dans les écoles, si possible avec un accompagnant.

[Je me pose la question depuis longtemps : quelle est la définition de « handicap » ?
« handicap, nom masculin
Sens 1 Infirmité, déficience physique ou mentale. Ex Il est atteint d’un handicap moteur. Synonyme infirmité Anglais handicap
Sens 2 Désavantage imposé à certains concurrents d’une compétition afin de la rééquilibrer. Synonyme désavantage Anglais handicap
Sens 3 Désavantage. Ex Pour retrouver un emploi, son âge est un handicap. »
En fait, nous sommes « handicapés » car nous sommes désavantagés dans la société telle qu’elle est… Du moins pour les « autistes de haut niveau ».]

Médicaments, packing et controverses

Il n’y a bien sur aucun médicament qui soigne l’autisme et les TED, mais ils peuvent être nécessaire dans bien des cas (épilepsie, tendances à l’auto-mutilation etc.). Cependant attention à la dérive possible!

[Dans mon cas, un inhibiteur de la recapture de la sérotonine permet à mon cerveaux d’arrêter de manger toute l’hormone, me permettant de mieux gérer le stress – que je ressens de manière exagérée – et donc de pouvoir mieux fonctionner.]

Le packing est une méthode de traitement utilisée assez peu en France. Il s’agit d’envelopper un enfant dans des draps mouillés et froid puis à les réchauffer. Elle permettrait de « calmer les états d’agitation intense et de réduire la prise de médicaments ».

[Je comprend l’idée d’être serré/tenu, c’est vrai qu’en état de crise ça peut parfois m’aider. Mais l’idée des linges mouillés et froids me fait une impression de torture… mais ça marche peut être.]

La semaine prochaine, je vous parlerais de deux thérapies particulièrement mises en avant par la HAAS, de la prise en charge « intégrative », d’un mouvement activiste et je vous rappellerais ce qu’est « l’autisme »

Marie Wolf

12 réflexions sur “« Peut-on soigner l’autisme? » 1ère partie

  1. Pingback: #VI Enfin de retour! « Ma tanière… My den…

  2. Merci Marie pour cette première partie très intéressante…
    Pour ce qui est du packing tel que tu le décris (empaquetage dans du linge mouillé et froid puis réchauffage), ça ressemble véritablement à une pratique barbare venue d’un autre âge !

    Par contre, durant mes études de biologie, notamment durant les cours d’éthologie, je me souviens avoir entendu parler de techniques de serrage, de compression modérée du corps qui permettaient de déstresser les animaux dans certaines conditions. Et d’après mon souvenir, une autiste américaine, adulte, s’était justement inspirée de son expérience d’éleveuse de bovins où ce type de machines est utilisé, pour mettre au point une « machine de compression » qui lui permettait de se relaxer. Comme si une surstimulation de certains de ses sens lui faisaient du bien, alors que justement, certaines formes d’autisme seraient liées à des problèmes de perception sensorielle.

      • Merci Phypa ! C’est exactement elle. Je me souviens avoir vu un reportage sur elle et sa « machine de compression » il y a au moins 20 ans, et ce n’est que quelques années plus tard, en fac de bio, que j’ai compris… Effectivement c’est une femme qui a fait beaucoup pour le bien être animal, aussi.

    • Je te remercie de partager tes connaissances en éthologie. Parfois, se souvenir que nous sommes aussi des animaux (mammifères) peut permettre de comprendre plus de fonctionnements humains.
      En ce qui me concerne, j’aime dormir avec du « poids » sur moi par exemple, donc je comprend tout à fait l’idée d’être serrée. C’est le mouillé/froid que j’ai du mal à comprendre, mais peut être que cela peut marcher dans certains cas.

      • Bien sûr que nous sommes des animaux, des animaux pensant…
        Ah ce truc pour dormir ! Mon homme est comme toi, même en plein été il a besoin d’avoir quelquechose qui pèse un peu sur lui (plus qu’un drap donc ! pas vraiment pratique…;-( Il appelle ça son « côté chien » (parce que les chiens aiment dormir sous une table, un meuble etc) Certains écoutent plus que d’autre leur côté animal :-))

        Quand au froid / mouillé, il y a certainement quelque chose à chercher du côté d’une surstimulation aussi. En fait faudrait creuser pour voir quels sont les arguments de ceux qui ont décidé d’employer cette technique (je crois qu’on le faisait aussi du temps de Charcot pour les femmes hystériques !)

  3. Merci pour cette contribution sur un sujet que, personnellement, je connais très mal ! Je pense que ton analyse et ton point de vue permettront à certaines personnes peu ou mal informées (comme moi) de se défaire de la vision unique de l’autisme véhiculée par les médias, les films, etc.
    En ce qui concerne le packing, ça me fait un peu penser à l’emmaillotage qui permet d’apaiser les bébés… mais avec le côté mouillé en moins ! C’est bien cet aspect-là qui paraît un peu discutable ou du même acabit que la fameuse « douche froide » qui n’a jamais été thérapeutique pour personne…!!

    • Si je peux permettre aux gens d’approcher la différence autrement, j’en suis heureuse!
      Je crois que l’idée de la douche froide c’est que le froid calme les émotions « chaudes » – la colère…- et produit un « choc » qui stoppe net le processus dans certains cas, mais dans le cas emmailloter dans du mouillé, je ne sais pas si ça marche pareil… (et je n’ai pas envie d’essayer!)

  4. Pingback: Le handicap: soigner, aider, dépister {Mini-débrief} « Les Vendredis Intellos

  5. Pingback: “Peut-on soigner l’autisme?” 2ème partie « Les Vendredis Intellos

  6. Pingback: L’art d’accommoder nos enfants {mini-débrief} | Les Vendredis Intellos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.