Des infos, des certitudes et du stress ? {mini-debrief}

J’ai fait le suivi de grossesse pour mes trois enfants avec une sage femme libérale. J’aimais le fait d’avoir plus de temps pour parler que d’entendre parler de telle ou telle mesure fidèle ou distante de la norme établie par le bouquin de X ou Y. Ce genre de mesure ne m’a jamais importé, de même que l’établissement de la fameuse DPA m’étonnait toujours par la certitude affichée de « vous accoucherez tel jour ! » .

Je n’en voyais pas trop l’intérêt. Et fréquentant déjà à l’époque des forums de discussion, j’étais assez sidérée de voir d’autres futures mamans stressées car le BIP ou le je ne sais plus quoi faisait 1/10e de mm de trop ou de mois par rapport à son nombre de SA, comme le dit encore cette fichue norme établie. Je ne comprenais pas. Je me disais qu’à part rajouter du stress à une grossesse qui allait globalement bien, ça ne servait pas bien à grand chose, hors contexte médicalement problématique.

Cette semaine, MrPourquoi aborde le sujet autour des mesures faites justement sous échographie : durant une grossesse la sécurité sociale rembourse 3 échographies : une à 12sa, une à 22sa et une vers 32sa. Le but de ces échographies est de détecter des problèmes potentiels chez le bébé à venir. Alors clairement je ne remet pas une seconde l’utilité et la nécessité de l’échographie obstétricale, ni MrPourquoi d’ailleurs, mais que justement, en toute logique il se pose la question sur l’utilité de ces mesures lorsqu’elles sont présentées souvent comme des certitudes « vous êtes à 22sa + 3 jours » (même quand les règles datent autrement les choses, ou que le calin concepteur dit clairement que la grossesse est plus jeunes ou vieille que ce que dit l’écho) . Alors que même durant leur formation, les futurs professionnels sont vivement invités à ne pas émettre de certitude dans leur métier. Curieux … car lorsqu’on a été confronté aux maternités ou hopitaux, la plupart des gens s’est retrouvé à un moment ou un autre devant beaucoup de praticiens pleins de certitudes, justement !

Miliochka, elle, aborde le sujet sous un autre angle… celui de la sortie ! ;) . Et bien oui, le spermato est sortit et a bien fait son job de fécondation, un bébé devra bien sortir ! Or on a beau savoir que ça marche comme ça, on imagine toujours mal le passage du bébé et notamment de sa tête dans la toute petite ouverture du vagin ! Miliochka nous livre ici un article véritablement passionnant et riche d’information pour expliquer pourquoi ça semble si compliqué, chez nous, femelles homo sapiens, alors que ça semble passer tout seul chez pas mal d’autres mammifères !

et la même Miliochka met aussi les point sur les i en ce qui concerne la très fameuse péridurale ! NON ! on ne doit pas dire LA mais LES. Car à travers cet article très documenté, on apprend ainsi qu’il y a vraiment un panel bien plus large que celui qu’on imagine, des adaptations bien plus fines… plus fines que « vous voulez la péridurale ou pas ?? » Elle nous propose un article certes long et bourré d’information, mais très très renseigné et surtout passionnant !

Nous vivons une maternité très étrange maintenant : des vérités assenées, des diagnostiques, des certitudes, mais aussi une masse d’informations à la fois intéressantes mais souvent anxiogènes en fin de compte, car ça nous montre tout… et du coup on peut se permettre d’imaginer tout ce qui peut se passer de bien, comme de mal. Alors loin de moi de prôner un retour à l’ignorance… je suis bien placée pour savoir et pour militer pour que ce qui arrive soit dit sans tabou. Cependant, un peu de distance, de capacité à parler d’une manière moins catégorique pourrait parfois bien rendre service à chacun. Que les futures parents, notamment les »primipares » se sentent moins angoissés dés qu’une case n’est pas cochée dans la liste des normes établies. Et qu’on puisse garder nos angoisses pour les vrais moments qui les nécessitent. ça me semblerait bien plus sains, autant dans la projection vis à vis de notre futur bébé que dans le rapport au monde médical et notre rapport à nous, future maman, notre corps et notre ventre qui font un joli duo pour malgré tout, faire au mieux pour que la grossesse se déroule bien.

MamanDragon

Une réflexion sur “Des infos, des certitudes et du stress ? {mini-debrief}

  1. Merci pour ce minidebrief qui résume assez bien ce que je pense. Il y aura toujours des mamans angoissées lors de leurs grossesses et je ne suis pas du tout sur qu’elle trouve de quoi être rassuré dans les 15 minutes de visites mensuelles au cabinet du gynéco.
    Lorsque nous sommes suivi par une sage-femme libérale généralement nous avons le temps de parler, de raconter nos petits soucies, nos petits bobos, qui accumulés peuvent peser lourds en fin de grossesses. J’ai beaucoup apprécié le suivi par une sage-femme : les visites duraient pas moins d’1 h durant lesquels je me sentais écouté, soutenu, elle prenait le temps de répondre à mes questions, elle me connaissait, je n’étais pas juste un nom dans un dossier. Je pense que cela est bien plus rassurant que des BIP et d’autres mesures diverses et variés…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.