L’adolescence, avoir confiance et faire confiance [mini-débrief]

Notre bébé a déjà presque deux ans, et revendique haut et fort son autonomie! Il veut s’habiller tout seul (il mettrait tous les jours ses chaussettes *roouuches mamaaan*), conduire sa trottinette tout seul (*Maiiiis lâââche, nan PAS par  là!!!*), manger ses petits suisses tout seul (ou plutôt se les démouler sur les genoux tout seul *Oh lalaaaaaa, ana patout*)… Et quand je vois quel effort sur moi-même je dois faire pour lâcher prise, petit bout de liberté par petit bout de liberté, sans me ronger les ongles jusqu’au coude… Je ne peux que redouter ce qui nous attend avec l’adolescence!

Heureusement, cette semaine les Vendredis Intellos nous aident à nous préparer à affronter les tensions qui pourraient survenir avec nos ados.

D’abord, Kiki the mum, dans cet article, nous apprend que si la puberté est une période de changements physiologiques bien réelle, ce que nous appelons l’adolescence, par contre, est une notion qui a en fait été récemment créée pour que nos enfants ne passent pas directement de l’enfance à l’âge adulte… La crise d’adolescence serait une invention encore plus récente. Voilà qui est rassurant!

Tout s’explique donc ! “Mais non mon chéri, tu n’es pas en pleine crise d’adolescence, tu es en plein mythe.” conclut Kiki The mum, LA maman qui n’avait MEME PAS PEUR de l’adolescence!

Maybeegreen, dans cet article nous parle du livre de Catherine Dumonteil-KremerL’adolescence autrement: Faire confiance aux ados, faire confiance à la vie!” (éditions Jouvence). Je cite une phrase de son commentaire qui me parle: On se représente souvent  l’adolescence comme une période à laquelle on doit apprendre à se détacher de nos enfants, pour mieux les laisser s’envoler. Mais peut-être que c’est l’une de ces périodes où au contraire, ils n’ont jamais autant besoin de ressentir le lien indéfectible à leurs parents, qui leur donnera la confiance en eux dont ils ont besoin pour forger leur vie:

La famille c’est tout ça, et l’adolescence est à mon avis davantage une création de liens qui partent de l’adolescent plutôt qu’un détachement des liens forgés par les parents, cela ne veut pas forcément dire que les liens seront brisés dans le processus!

Enfin, Phypa, dans cet article, nous parle du problème des ados et de la drogue, et en particulier du livre “Votre ado” de Marcel Rufo et Christine Schilte, qui montre que le problème n’est pas l’addiction, mais la cause de l’addiction. Pour moi, le lien aux parents pourrait ici jouer un rôle clé – mais l’un des témoignages en commentaire montre que la consommation de drogue douce n’est pas toujours le symptôme d’un mal être ou d’une rupture du lien avec les parents… Sujet complexe donc, que Phypa nous promet de creuser prochainement… Pour cette semaine, elle fait une très bonne synthèse du chapitre sur la drogue, qui rappelle encore une fois l’importance de la communication avec les ados.

Bonne lecture!

Drenka

Publicités

Une réflexion sur “L’adolescence, avoir confiance et faire confiance [mini-débrief]

  1. Merci pour ce premier debrief réussi ! Faire confiance aux ados mais aussi à nos enfants, aux autres… La confiance n’est peut-être pas qu’une histoire d’adolescence même s’il est vrai que lorsque leurs enfants atteignent cet âge les parents sont plutôt méfiants et angoissé que confiants.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.