« Pinkstinks » ou la rebellion de deux mères contre le rose

Plus d’articles sur le thème des jouets pour filles et garçons dans les vendredis intellos:
« Le rose ça pue » de Phypa sur le même mouvement
Et sur les mini vamps par missbrownie

La Poule pondeuse a partagé cette semaine le lien vers un article du blog « Crèpe georgette » qui parlait de cet article paru dans le Guardian (journal de gauche anglais) et titré « Pourquoi les filles ne sont pas jolies en rose ».

Cet article présente l’initiative de deux sœurs, Abbi et Emma Moore, mères de deux enfants chacune, qui en ont eu assez des jouets roses pour filles / bleus pour garçons.
Leur organisation « confronte les messages endommageant qui bombardent les filles à travers les jouets, les vêtements et la mode. »

 » Pinkstinks confronts the damaging messages that bombard girls though toys, clothes and media. »

 » When they started campaigning, they were concerned that brightly coloured « boys » toys tended to focus on work and outdoor activity, while pink « girls » things were domestic and homely. But about a year ago they noticed a change of emphasis. Emma’s daughter Rebecca, then four, was given a makeup compact in a party bag. Emma threw it in the bin, but soon they began to see makeup everywhere, some of it labelled for girls as young as two and three. »

Quand elles ont commencé, en 2008, les jouets « pour filles » était surtout du type « intérieur » – faire le ménage, jouer à la dinette – et ceux « pour garçons » étaient plus concentrés sur le travail et les jeux extérieurs. Puis elles ont vu apparaitre un changement: le maquillage pour petites filles – aussi jeunes que 2 ou 3 ans – est arrivé.

Aujourd’hui, dans les catalogues de jouets pour enfants, il y a beaucoup de jouets pour filles qui ont un rapport avec la beauté – maquillage, coiffure etc. – ce qui, d’après Emma et Abi, donne une mauvaise image aux enfants: les filles croient qu’elles doivent se concentrer sur leur apparence et les garçons ont une vue uni-dimensionnelle des femmes.

Leur campagne actuelle, Slap, se concentre justement sur ce thème et sur l’hyper-sexualisation des petites filles.

Mon analyse…

Au-delà de continuer à donner une fausse image de la société aux enfants en séparant jouets pour filles et pour garçons – les femmes et les hommes font les mêmes métiers par exemple – on arrive aujourd’hui à une programmation des petites filles – et donc des garçons aussi – assez effrayante je trouve.
Faire porter du maquillage « comme une femme » à une enfant, une mini jupe ou des talons hauts me parait totalement inapproprié. Je ne parle pas de se maquiller « pour jouer » ou de se déguiser, je l’ai fait étant enfant et j’ai adoré. Je parle du moment ou ça sort du jeu et devient normal.
Le maquillage est utilisé par les femmes pour – en partie seulement, nous sommes d’accord – se faire belles pour séduire. Les petites filles n’ont pas à séduire. Elles ont à vivre leur enfance en s’amusant et en découvrant toutes les merveilleuses possibilités du monde – même conduire un camion si elles veulent.

Quand à « interdire » aux garçons de jouer avec des poupées ou d’aimer le rose… Quand est-ce que l’on cessera d’avoir peur de l’homosexualité? Tous les garçons qui aiment le rose ne sont pas homo, et quand bien même, et alors? L’important n’est-il pas que son enfant soit épanouit tel qu’il est?

Marie Wolf

31 réflexions sur “« Pinkstinks » ou la rebellion de deux mères contre le rose

  1. Pingback: #VI “Pinkstinks” « Ma tanière… My den…

  2. Tiens, hier, je lisais un article très intéressant sur ce thème … dans Elle (oui, je sais, mais c’était dans une salle d’attente!!)! Incroyable ;-). On disait que c’était pas demain qu’on verrait un petit garçon derrière le chariot de nettoyage ou la caisse enregistreuse… Merci pour ton billet très pertinent!

    • Je viens de lire ton article et je trouve super que tes ainés aient pu partager des jeux filles et garçons étant proches en age.
      C’est bien que tous aient le choix des jouets, et des couleurs tant qu’à faire!

  3. alors mais je suis derrière elles à 200% je suis française partie il y a bientôt 2 ans au Québec. décembre 2011, petit tour dans une grande enseigne internationale et là gros choc. quoi acheter à ma fille de 2 ans et demi!!! rien ne correspond à mes valeurs et à ce que je veux transmettre, à ses besoins du moment de petite montessorienne. je fais le tour pour tous les âges et là oh surprise! même imaginarium s’y colle avec le joli gros cube d’activités en bois mis au goût fillette: rosse bonbon, princesse, miroir! plus rien en développement! les cubes ou gobelets à empiler multicolores pour les garçons deviennent un beau dégradé de rose/violet pour les filles…. pour les 3 ans, maquillage, tête à coiffer, poupées au look de bimbo, maquillées comme des camions volés, des petits sacs à main, etc etc…. où sont les beaux jouets mixtes? rien de chez rien!!! heureusement on trouve des marques européennes à 30% plus chers qu’on a l’habitude de voir chez éveil & jeux dont je suis fan et ma fille aussi. mais voilà 30% minimum plus cher qu’en France mais pas aussi accessible qu’un accessoire de filles!
    Je suis sortie du magasin en me disant qu’il allait falloir être vigilant et transmettre à ma fille des jolies choses, ce qui ne va pas être facile avec le bombardement partout de princesses, de rose, de paillette, de talons en taille 25, de string en 3 ans etc etc etc!

    • A chaque fois, je me demande « Quand j’étais enfant, c’était comment? » et je n’ai pas ce souvenir de tout rose/hyper-féminin…
      J’adore le rose et le violet mais ce sont mes goûts personnels, toutes les filles n’ont pas les mêmes goûts.
      Ce genre d’initiatives existe peut être au Canada?

      • Quand j’étais enfant, il me semble que d’une façon générale, les vêtements et objets pour enfants étaient plutôt de couleur vive. par exemple il y avait des patinettes bleues, rouges,vertes ou jaunes, mais pas spécifiquement pour filles ou pour garçons. Pareil pour les patins à roulettes, c’étaient tous les mêmes. Pour les vêtements, il y avait encore le souvenir des robes en velours sur chemisier blanc à froufrous pour le filles, ou des jupes plissées -chaussettes blanches-vernis noirs, si bien que le jean/ pull over « unisexe » pour tous était le comble de la modernité à la mode.

  4. Cela est très anglosaxon je pense. Je me souviens quand j’étais jeune fille au Pair en Ecosse il y a 10 ans de cela, nous étions aller acheter des vêtements pour la petite fille de 5 ans et j’avais été très choquée par les tenues très très très petite lolita ! En France je n’ai jamais vu de vêtements comme cela dans les boutiques de vêtements pour enfants.

      • Je pense qu’en France les tenues trop dénudées sont mal jugé : « vulgaire », en GB pas du tout, il n’y a qu’à voir les tenues et l’état des filles de 18 ans en boîtes de nuit… et cela par tous les temps ! Il faut lavoir vécu pour y croire ! Nous français, mais aussi allemands, espagnols étions assez choqués, pour les anglais c’est juste normal !

        • Je plussoie! Je vis à Londres et j’ai eu un pti gars, et je me disais que j;avais de la chance parce que les tenues de garçons sont plus sympa ici (c’est tres coloré, beaucoup de orange, rouge, turquoise, jaune, vert – pas eternellement beige ou bleu marine ou marron comme en France). En revanche j’ai déchanté en essayant de trouver des cadeaux pour les filles de mes copines, les rayons pour les filles, ça fait saigner les yeux! on ne trouve RIEN, mais rien d’unisexe. Un jean pour fille, y a forcément un papillon rose brodé, du strass et des bordures en dentelle rose!

  5. Merci beaucoup pour ton article!!!! La reproduction des stéréotypes de genre à travers les jouets ainsi que l’hypersexualisation dès l’enfance sont deux sujets vraiment très importants à discuter dans le contexte actuel…
    A titre personnel avec mes affreux j’essaie de concilier au mieux: mes envies de parent d’acheter des jouets non étiquetés « filles » ou « garçon » (Eveil et Jeux ne s’en sort pas trop mal il me semble…), leurs envies de s’identifier aux stéréotypes ambiants (je n’ai pas forcé l’APA à monter dans la dernière auto-tamponneuse disponible, rose de son état!) ou au contraire de s’en détacher totalement (PMH se balade régulièrement avec les serre-têtes de sa soeur parce qu’il trouve ça trop beau); le tout en étant résolument convaincue que le modèle qu’on leur offre au quotidien est aussi tout à fait déterminant…
    Bref, je commenterai simplement ta phrase « Les petites filles n’ont pas à séduire » parce qu’elle m’interpelle (on me l’a beaucoup répété enfant): les femmes ont-elles à séduire? Personnellement, ma réponse est catégorique: NON. La solution n’est-elle pas là aussi?? A méditer donc… ;)

    • Merci pour ton témoignage!

      Je suis d’accord avec toi, les femmes n’ont pas à séduire, mais c’est moins choquant de les voir faire qu’une petite fille. (J’espère faire un blog sur le féminin, on pourra en débattre là-bas!)
      Je pense que se poser des questions sur l’éducation apportée à son enfant amène à se questionner sur soi-même (ce qui est enrichissant je trouve).

    • Lapsus the »pinkstinks » et non « the pink strings » ou est-ce de la correction automatique !!?? :-D

      • Je pense qu’à part Mme Déjantée, peu d’entre nous ont lu à fond tous les articles.
        Difficile aussi de se rappeler après quelques mois qui a écrit quoi !
        Les différentes manifestations de l’hypersexualisation nous tiennent à coeur, et je crois que nous n’avons pas fini d’en parler, et de chercher comment en protéger nos enfants.

  6. merci pour ton article. J’ai lu et rédigé un de mes premies articles pour les VI autour du livre « contre les jouets sexistes ». mais je ne suis pas la seule à avoir aborder ce thème, qui m’est cher, voir l’arbre de liens, c’est le plus efficace pour savoir qui a écrit ça.

  7. Je suis ultra choqué par le maquillage pour les petites filles!

    Ceci dit, quand Mme Déjanté dit que les femmes n’ont pas besoin de séduire, je suis un peu plus nuancée: Parfois se maquiller, prendre un bain, s’enduire de crème, se sècher les cheveux c’est un plaisir, c’est prendre soin de soi, et c’est une anticipation pour la soirée à venir. Pour moi, c’est important de se séduire soi-même et personnellement j’aime aussi le regard de mon amoureux sur moi quand je sors toute apprêtée de la salle de bain, de même que j’adore qu’il se rase de frais, se crème et se parfume pour une soirée tous les deux! Ca n’empêche pas bien sur que je l’e trouve irrésistible au réveil, ébouriffé, en vieilles chausettes (il a froid la nuit!) et transpirant! Mais le côté préparatif c’est presque comme un préliminaire pour moi – et ce n’est pas réservé aux femmes, bien entendu!
    Mais enfin, il ne faut pas non plus que l’apparence deviennent plus importante ouque l’un ou l’autre du couple ressente une pression quant à son apparence …

    • Je te rassure, je ne dis pas par là qu’on a pas le droit de séduire ou simplement de se sentir belle!! Je dis juste que c’est aussi une libération de prendre conscience qu’on y est pas obligée!! Comme toi, cela me fait plaisir de me faire belle quand je sors avec mon homme (comme lui d’ailleurs!!) mais pour autant je ne reconnais pas du tout dans ces femmes qui disent impensable de sortir de chez elles non maquillées…
      Pour les petites filles/ados, le problème que je rencontre est que j’ai personnellement souffert des conceptions que ma mère avait sur le fait qu’une enfant/ado (surtout ado d’ailleurs!!) n’avait pas à se sentir belle… A 13 ans, je ne mettais plus de jupes parce que j’exécrais les poils que j’avais sur les jambes, j’ai fini par les raser dans les toilettes du collège en ayant l’impression de commettre le péché originel…!! C’est la raison pour laquelle je trouve à la fois essentiel de préserver les ados de la dictature de la séduction mais en même temps de leur permettre de s’aimer, un minimum… parce qu’on le veuille ou non, les seins poussent, les poils et les hanches avec et que ce n’est pas toujours facile de les accepter!!!

  8. Pingback: Qui sème les petites graines enfantines avec amour et respect, récolte un meilleur avenir. {Mini-Débrief} | Les Vendredis Intellos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.