Respecter son corps [mini-débriefing]

Entre envies et besoins, entre souhaits et désirs, avec tout ce après quoi on court dans la vie, il y a une part de nous qui souffre facilement d’oubli, de rejet, de négligence. Une part de nous qui pourtant nous porte depuis la naissance jusqu’à la mort. Une part de nous sans laquelle nous ne sommes rien. La part peut-être la plus importante de notre être : notre corps. Notre corps qui mérite tous nos soins et tout notre respect. Pourquoi est-ce si difficile ?…

… Peut-être parce qu’on ne l’a pas appris ?

Lesbebous aborde le difficile mais essentiel sujet de la prévention de la pédophilie auprès de nos enfants, et dans la méthode à employer, sa contribution fait écho à celle de Latellectuelle : apprendre à nos enfants que leur corps leur appartient, et qu’eux seuls devraient décider de ce qui lui est fait.

 

… Peut-être parce que la vie le malmène parfois… souvent ?

Sauterelle Box nous emporte quant à elle dans un sujet fort féminin de la relation intime après accouchement, entre douleurs périnéales et bouleversements psychologique : pas toujours facile de s’y retrouver.

 

Bonne lecture,

Vaallos

Une réflexion sur “Respecter son corps [mini-débriefing]

  1. Merci de ton débrief Vaallos!!! Espérons que les générations suivantes parviennent à concilier moins difficilement que nous cette dualité corps-esprit…!! Car au final le respect de l’un ne peut s’entendre sans le respect de l’autre!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.