Des parents imparfaits pour des enfants imparfaits [mini-debrief]

 

 

Madame, Monsieur, vous attendez un enfant. Vous l’imaginez comme ci, comme ça, il sera fort comme son papa, doué pour la musique comme sa mamie… A sa naissance vous en remettrez une couche : elle a de grandes mains, elle sera pianiste. Il a 4 ans et dessine parfaitement ses premiers bonhommes, quel artiste c’est un futur Picasso ! Elle a 6 ans et fait avec une facilité déconcertante ses première additions, elle  a la bosse des maths et sera une future Einsten !

 

Et bien ma fille à moi elle adore jouer à la marchande, je suis sure qu’elle sera une excellente caissière ! Mon fils est subjugué par le camion poubelle il sera éboueur, quand à ma petite dernière qui aime essuyer le sol je suis convaincue elle sera femme de ménage ! Mais qu’ose-je dire ?  Ces métiers là je me souviens lorsque j’étais petite étaient les métiers de la honte, ceux que je ne devait pas faire, ce que je finirai par faire si je ne travaillais pas bien à l’école, si je ne faisais pas ci ou ça. Mais du haut de mes 7/8 ans la dame de la caisse qui tapait sur sa caisse enregistreuse à une vitesse grand V (et oui à l’époque pas de scan) me paraissait grandement gentille et ultra supra forte avec ses doigts si agiles. L’éboueur qui sortait par tout temps je le trouvais très courageux surtout de résister à tant de mauvaises odeurs quand à la femme de ménage… Ma mère ne le faisait-elle pas le ménage tous les soirs et week-end, à astiquer et chercher le moindre grain de poussière ?

 

Pour la petite anecdote j’ai fait pire que caissière, éboueur ou femme de ménage aux yeux de mes parents : je suis femme au foyer.  FEMME AU FOYER. Le gros mot.  En bref je ne suis pas la fille qu’ils imaginaient et pourtant ils m’aiment. Des parents imparfaits qui aiment leur fille imparfaite. Une fille imparfaite devenue mère. Une mère qui aime ses enfants parfois si délicieux et d’autres fois…

 

Faire le deuil de l’enfant rêver : un garçon au lieu d’une fille (A la mère Si ), un garçon manqué, un garçon efféminé, une fille sans goût… (Ilse), un enfant malade, un enfant handicapé (Maman Bavarde). Du léger au plus gave, faire le deuil de nos rêve et faire avec. S’adapter. Avec notre amour les aider à grandir, les aider à faire seul (Elodie) pour qu’ils deviennent ce qu’ils veulent, ce qu’ils peuvent être et non ce que nous rêvions.

 

Vert Citrouille, mère imparfaite de trois enfants presque parfaits…

6 réflexions sur “Des parents imparfaits pour des enfants imparfaits [mini-debrief]

  1. Et c’est tellement vrai. Moi qui ait fait des études supérieures poussées et qui me retrouve enceinte et à pointer au chomdu … je me dis bien que je finirai femme de ménage pour gagner ma vie ! Un véritable désespoir pour mes parents… remarque on apprend d’une génération à l’autre ! J’ai tjs dit que ma fille fera ce qu’elle voudra, le plus important étant à mes yeux savoir penser par soi-même (entre autres choses)… Peut-être me reprochera-t-elle de ne pas avoir été plus ambitieuse vis-à-vis d’elle ?

    • Idem. Chez nous les enfants feront ce qu’ils voudront, et nous leur présenteront beaucoup de métiers, voies professionnelles inclues, au lieu de les pousser vers la voie générale et ne jurer que par la fac. J’ignorais tout des métiers professionnels à 14ans, car personne ne me les avait présenté, ou du moins on en parlait à voix basse comme des filières pour cancre et nuls. Et bien je pense que j’aurai pu m’épanouir professionnellement dans ce genre de métiers. Mes enfants choisiront non pas parce qu’on leur aura dit qu’il sont suffisamment doués pour faire un bac S ou trop nul pour finir autre part qu’en filière pro, mais parce qu’ils, je l’espère sauront où ils veulent aller.

  2. Merci beaucoup de ton débrief la Citrouille!!! Je crois vraiment que tu as dit l’essentiel!! Même si apparemment c’est plus facile à dire qu’à faire (peut être parce qu’on n’a pas conscience de tout ce que l’on projette???)…
    Chez moi la réussite scolaire était tellement valorisée que j’ai du faire en prépa l’expérience de me payer des 0 et des 2 pour me rendre compte que ça n’était pas mortel..^^!
    AUjourd’hui, je sais que l’épanouissement personnel compte bien bien bien bien plus… j’espère réussir à faire mieux que mes parents sur ce point!! :-)

Répondre à Rose Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.