Comment faire de la prévention contre la pédophilie auprès des enfants

Peut-on protéger nos enfants des pédophiles ? Si oui comment ?

Pour avoir été indirectement confrontée à ce genre de problème dans ma famille lorsque j’étais enfant, je peux vous dire que depuis la naissance de ma fille j’y pense, j’en ai même développé une véritable phobie. Justement, il ne faut pas tomber dans la psychose mais plutôt communiquer énormément sur la question avec nos enfants, pour prévenir le danger d’un côté et pour, au cas où malheureusement cela devait arriver, ils ne se sentent pas coupable.

Hier, l’émission de France 5, « les maternelles » était consacrée à la prévention des attaques pédophiles sur les enfants, sujet grave s’il en est. Mais, loin de faire pleurer dans les chaumières et de tomber dans le sensationnalisme, cette très bonne émission ( Daphnée I love u… ! Pardon, j’avais besoin de mettre un peu de légèreté dans ce sujet qui ne l’est pas du tout) nous donne quelques clefs pour prévenir ces situations.

Contrairement à une idée reçue, la majeure partie des pédophiles ne sont pas ceux qui attendent les enfants à la sortie du square ou de l’école, ça non car il y a beaucoup plus facile pour eux : faire partie de l’entourage de l’enfant. Car, 80% des agressions pédophiles sont perpétrées par des personnes membres de l’entourage familial de l’enfant.

Autre lieu commun : le pédophile n’est pas un agresseur au sens strict du terme. C’est un séducteur qui va prendre le temps d’attirer sa proie et de séduire son entourage, notamment en se rendant indispensable auprès de ses parents. Autant vous dire que dans ces conditions l’enfant est complètement pris au piège face à une personne qui a toute la confiance de ses parents.

Il s’agit donc de bien expliquer que dans le monde, il y a des gens qui veulent du bien aux enfants et d’autres qui leur veulent du mal, et que ces derniers sont souvent bien cachés. Que ce peut-être ceux qui au premier abord semblent leur vouloir du bien et qu’ils peuvent être bien connu de leurs parents.

On ne peut prévenir la pédophilie sans passer par une éducation sexuelle des enfants. Celle-ci peut commencer dès deux ans : expliquer aux enfants avec des mots adaptés à leur âge qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent avec leurs parties intimes mais que personne d’autre n’a le droit de les toucher.

Mais, attention, les pédophiles peuvent très bien commencer par des gestes qui peuvent sembler chastes : des bisous, des caresses ailleurs que sur les zones interdites. Il faut bien expliquer aux enfants qu’à partir du moment où quelque chose les gênes, ils ont le droit de dire NON ! La spécialiste interviewée dans l’émission expliquait d’ailleurs que l’on ne devrait jamais obliger un enfant à « faire le bisous à la dame ».

Une solution qui se montre très efficace en cas d’agression, ou en tous cas, à partir du moment où une personne a un geste déplacé envers l’enfant : lui conseiller de crier, hurler.

Surtout, n’hésitez pas à communiquer le plus possible avec vos enfants sur cette question, il ne faut plus que ce soit un tabou et surtout, n’hésitez pas à les prévenir que les méchants messieurs (ou dames, ça arrive aussi) peuvent être des personnes que papa et maman croient gentil. Expliquez à vos enfants que vous leur faite suffisamment confiance pour détecter les personnes qui leur voudrait du mal.

Bref, encore une fois tout est question de communication et de confiance.

Sandy les bébous

5 pensées sur «Comment faire de la prévention contre la pédophilie auprès des enfants»

  1. Merci pour cet article; je n’ai jamais été confrontée à la pédophilie et j’ai tendance à vivre dans un monde de bisounours, pour moi voir un enfant comme sexuellement attirant c’est absolument inconcevable. Donc je n’ai jamais pensé à l’aborder avec mon fils… Il faudrait que je réfléchisse à la question!

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!!! Jamais non plus été confrontée directement au problème mais je me souviens avoir bénéficié d’une sensibilisation très intéressante à l’école primaire sur ce point… il était question d’inviter les enfants à se poser la question « est-ce que ça fait oui ou non? »… Du coup, j’ai repris l’angle d’approche avec mes enfants pour leur apprendre le respect de leur corps de celui des autres… J’ai hâte de voir ce que tu nous proposes!!!

  3. Pingback : Respecter son corps [mini-débriefing] | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire