Père, Mère, Parents : De l’importance d’être de « bons » exemples… [Mini-Débriefing]

Cette semaine, je me suis tellement remuée les méninges que je suis encore en train de me demander de quelle façon je vais aborder la rédaction de mon mini-débriefing… Mme Déjantée, en me proposant les quatre contributions qui sont miennes le temps de la rédaction de ce billet , évoque comme thème celui de l’attachement et du lien familial. Au début, je me suis sentie un peu dépassée, ne sachant comment aborder ces 4 sujets tellement différents et à force de les lire et de les relire, je me suis aperçue qu’il y a un fil conducteur similaire dans chacune de ces contributions. Il s’agit de l’exemple que nous donnons à nos enfants pour se construire dans la société. En effet, en tant que parents (biologiques ou non), nous sommes les premiers modèles de nos enfants qui dès le plus jeune âge nous imitent. Et avec tout l’amour qu’ils ont pour nous dans leur petits cœurs d’enfants, nous ne pouvons être que des « êtres » parfaits, ce qui signifie que pour eux, l’exemple que nous leur donnons est le bon !!!

Ainsi, Juliechall partage avec nous un extrait d’une récente de ses lectures qui nous explique d’une bien jolie façon que l’amour et le respect de nos enfants pour nous est le reflet de l’amour que nous leur donnons. En soi, plus nous les aimons et les choyons, plus ils nous le rendent… Quel bel exemple à donner que celui d’aimer… Non ?

Plus traumatique, le sujet que traite French Girl in London nous montre à quel point l’amour d’un enfant à son ou ses parents peut être ambigu et mener parfois à des comportement radicaux, en l’occurrence le parricide… Elle nous apprend que dans la majorité des cas, ces actes sont commis par des enfants victimes d’abus, autrement dit par des enfants qui n’ont pas eu le bon exemple… Heureusement, elle nous explique aussi que des solutions existent pour enrayer de tels comportements comme la prévention par le biais de limites expliquées et présentées afin que l’enfant connaisse les limites à ne pas dépasser.

Drenka évoque, quand à elle, la difficile place des homosexuel(le)s dans notre société face à l’adoption. Trop nombreux sont ceux qui prétendent qu’il leur est impossible d’élever un enfant car ils ne sont pas en mesure de montrer le « bon » exemple… Mais, qu’est ce que le « bon » exemple. Le billet de Dranka est vraiment très enrichissant et nous démontre l’absurdité de tels arguments, car ce qui compte, ce n’est pas de correspondre à une majorité mais bien de recevoir comme enseignement les valeurs fondamentales telles que le respect, l’amour, la vérité, la tolérance, le bien, le mal. Pas besoin d’être un homme ET une femme pour inculquer tous ces préceptes de vie, vous ne pensez pas ? Ce ne sont pas nos relations intimes qui font de nous de bons parents, mais bien l’enseignement et l’exemple que nous montrons à nos enfants.

Et enfin, parce que nous avons à notre disposition une multitude de livres en tout genre qui peuvent nous aider à instruire nos petits et à les guider sur les chemins de la sagesse, je vous invite à découvrir une petite sélection de livres pour enfants faite par Kawine. Je n’oublierai jamais que Les quatre fille du Dr March sont restées de nombreuses années mes modèles car elles représentaient pour moi la perfection à atteindre en matière de cohésion familiale… J’essaie de suivre cet exemple pour ma famille… Et n’oublions pas que les livres sont le moteur de ce blog collectif haut en couleurs et en réflexions… A bon entendeur…

@lly02

2 réflexions sur “Père, Mère, Parents : De l’importance d’être de « bons » exemples… [Mini-Débriefing]

  1. Merci beaucoup de ton débrief!!!! C’est vrai que le thème n’était pas facile, il y a tant à dire et en même temps les contributions abordaient le sujet sous un angle si différent!!! BRAVO en tout cas, tu t’en es super bien sortie!!!!
    Par le biais du terme « bons exemples », je trouve que tu mets finalement le doigt sur un élément extrêmement important quand on parle de parentalité (à l’échelle personnelle comme sociétale): c’est la question de la norme… Le « bon exemple », tout le monde s’accord pour dire qu’il faut l’être pour ses enfants, mais il n’est néanmoins défini nulle part!!! Alors bien entendu, tout le monde s’entend sur certains points (sans aller jusqu’aux extrêmes de l’article sur la maltraitance et le parricide!!) mais d’autres sont beaucoup plus subjectifs, culturels, etc… (comme ce que tu évoques sur l’homoparentalité)… A ce titre, je pense qu’il est fondamental de prendre conscience de tout ça, de se demander « quel » exemple on veut être, d’où nous vient cette norme, et sur quoi repose-t-elle…

  2. aaah ! Les quatre filles du docteur March ! je l’ai lu et relu !!
    Je suis sure qu’aujourd’hui, en le relisant, je le trouevrais terribelmeent stéréotypé et avilissant pour la femme ;-)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.