Une petite fille est née [mini-debrief]

Cette semaine, une de mes amies proches vient d’avoir un enfant. Je me demandais ce que je pourrai lui écrire sur la carte de félicitations. Devrais-je lui noter juste les quelques mots de rigueur, lui dire félicitations, bonheur et joie ou devrais-je lui parler des bouleversements que l’arrivée de cette petite fille va provoquer. Une petite fille désirée, chérie dans le ventre maternel pendant 9 longs mois, une petite fille que tout le monde attendait, qui nous a fait patienter jusqu’aux derniers jours,  même un peu plus que prévu.

La grossesse comme nous le dit Alameresi est un bouleversement, bouleversement hormonal avant tout mais c’est aussi l’ambivalence des sentiments, nous passons du rire aux larmes, de la joie de cette maternité à des angoisses profondes et étranges, la vie et la mort pendant 9 mois sont là, liés, imbriqués. Notre conjoint suit nos humeurs, il peut nous soutenir ou tout simplement ne pas bien comprendre ce qui se passe dans notre corps. Il faut dire que personne ne l’avait prévenu, cela semblait si simple de faire un enfant, d’attendre un enfant.

Cette petite fille est née. Ils ne seront plus jamais 2. Ils sont 3. Ils sont une famille. Ils vont devoir apprendre à se construire en tant que mère, en tant que père mais aussi en tant que parents. Équation délicate, pas si facile.

Cette famille idéale, nous en avons parlé si souvent, quand nous nous sommes rencontrés, quand nous nous sommes mariés, quand nous attendions cet enfant : nombre d’enfants, garçon ou fille, biberon ou néné, nourrice ou crèche, école publique ou privé, et même nous rêvions secrètement cet enfant à venir reprendre l’entreprise familiale, devenir médecin ou archéologue… Mais ce petit être va tout changer, vous ne serez pas la mère ou le père que vous vous imaginiez, votre conjoint sera loin d’être parfait : pas ou trop présent, vous contredisant, prenant des décisions que vous n’approuvez pas. Le chemin de l’équilibre sera long à trouver. C’est ce dont nous parle Clem La Matriochka dans son article le couple après la naissance d’un enfant. Cela ne s’arrêtera pas avec les couches culottes et ne pensez pas que la naissance du deuxième ou du troisième ne bouleversera plus votre couple. Chaque étape de la vie est une remise en question. On grandit en tant que parent et parfois les chemins que nous prenons ne sont pas toujours tout à fait les même que ceux de notre conjoint. Nous devons nous rapprocher, trouver deux lignes convergentes pour que cette famille idéalisée soit tout simplement une famille heureuse où chacun a su trouver sa place.

Magdalena est née le 25 mars. Ces parents sont émus et heureux. Je ne sais toujours pas ce que j’écrirai sur cette carte de félicitations, peut-être juste « bonheur et joie » … et que nous sommes là.

Vert Citrouille

 

3 réflexions sur “Une petite fille est née [mini-debrief]

  1. Merci beaucoup de ton mini-débrief!!! Doux, tendre mais toujours aussi pertinent!!! Tu as raison, le bouleversement de l’arrivée d’un enfant est indescriptible car finalement éminemment personnel… je regrette simplement que cette période de « crise » (nécessaire) ne soit pas considérée avec plus d’indulgence, plus de sérénité, plus de confiance par la société, la famille et l’entourage de façon générale…!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.