Education sexuelle : y a urgence !

Bon il y a quelques temps, Mme Déjantée me proposait de rédiger quelque chose sur les programmes d’éducation sexuelle à l’école.

Bof, je m’étais dit, me donnant le temps de la réflexion. Il faut faire de la biblio,  sur les programmes dans les différents pays, tout ça.

Et puis je suis tombée sur un article du n°22 de mars de Causette intitulé « Où est passé le premier baiser«   basé sur une interview de Gisèle George, pédopsychiatre, notamment auteur du livre « La confiance en soi de son enfant ».

Elle fait le constat que la sexualité est omniprésente, mais pas forcément sur un mode très épanouissant, et cela peut même s’avérer destructeur pour nos jeunes.

C’est aussi les constat fait lors de la sortie du rapport de Chantal Jouanno sur l’hypersexualisation, dont j’ai parlé ici.

Voici ce qu’on peut lire dans cet article de Causette cité plus haut à propos du premier baiser :

« Le sexe est partout, « mais il n’y a pas d’éducation sexuelle ». Au collège, les jeunes ont tendance à échanger  des informations plus ou moins justes et adoptent des conduites sexuelles, qui ne sont pas sans conséquence. La pédopsychiatre Gisèle George est formelle:  » Les enfants en danger sont les 12-15 ans, car leurs pratiques sexuelles ont changé. » Et d’expliquer que l’âge des premiers baisers est devenu celui des premières fellations. « Les jeunes pensent que cette pratique est normale, que c’est un signe d’amour comme l’était le flirt. lls s’envoient des « sexto », des propos sexuels ou des images de leur corps nu que nous qualifierions de pornographiques, mais qu’ils considèrent comme I’expression d’une intimité qui traduirait une relation d’amour. » Par ailleurs, les 12-15 ans, en plus de manquer d’une information de qualité, se connectent facilement sur les sites pornographiques. »

Oui vous avez bien lu , entre 12 et 15 ans , « l’âge des premiers baisers est devenu celui des premières fellations« .

Voilà à quoi mène l’omniprésence du sexe sur un mode majoritairement consommateur, et sans dialogue construit avec les adultes.

Alors oui, quand on lit ça, l’éducation sexuelle apparaît comme une urgence.

Donc cet article est à prendre comme l’introduction à une série des différentes idées sur comment armer nos enfants pour qu’ils aient les pratiques qui leur conviennent à eux, pas celles qui sont à la mode dans leur groupe de pairs.

Alors pour conclure ce premier volet, juste pour le plaisir, et pour finir sur une note plus poétique, je citerai ces vers d’Edmond Rostand extraits de Cyrano de Bergerac :

« Un baiser, mais à tout prendre qu’est-ce ?
Un serment fait d’un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui se veut confirmer,
Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer;
C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d’un peu se respirer le coeur,
Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme !« 

Phypa

16 réflexions sur “Education sexuelle : y a urgence !

  1. 12-15 ans, ça vient vite, et ça fait peur en effet! A nous d’être attentifs et de répondre à leurs questions (seulement) et de bien leur faire comprendre que nous sommes ouverts à leurs interrogations…
    L’amour doit rester le maitre-mot.
    Merci pour cet article qui nous rappelle qu’ils grandissent très vite et que là aussi nous avosn notre rôle à jouer, si mince soit-il… car à cet âge nous ne sommes plus la seule référence…

    • Pas simple, car en même temps nous ne devons pas trop nous immiscer dans leur vie intime.
      Laisser traîner des livres, des journaux bien choisis, voir des films ensemble et en parler (surtout pas des films pornos, à mon sens cela aurait quelque chose d’incestueux) peut sans doute être une solution.
      Et surtout discuter, être cohérents dans nos façons d’être, dans la place que nous faisons à l’amour, à notre rapport au corps.

      Une certaine forme d’éducation sexuelle à l’école est nécessaire dans la mesure où un même vérité est délivrée à tous par des référents. Je ne crois pas que la pure description de la fonction reproductrice sur le mode sciences naturelles suffise !

      • Bien sûr que la question des limites est fondamentale et qu’il ne s’agit pas de nous immiscer dans leur vie intime (tout autant qu’il ne s’agit de pas de leur faire partager la nôtre!!!) ceci étant, je pense qu’il devient urgent d’appeler un chat un chat…à ce titre je te rejoins entièrement sur l’insuffisance des cours de SVT sur le sujet…!

    • dit :Tre8s bon billet. Je vais re9agir sur les 2 poitns, en donnant mon avis.Je suis d’accord sur le fait que le Business Plan est devenu un peu archaefque car les marche9s sont beaucoup plus instables qu’auparavant. Quant aux banquiers qui l’exigent, je citerais PKM : Qu’on arreate de nous mentir, les banques ne financent pas l’entrepreneuriat et Marc Simoncini les banques, ce qu’elles aiment, c’est les boulangeries de quartier car elles savent ce que e7a cofbte et ce que e7a rapporte, elles ne financeront pas quelqu’un qui entreprend quelque chose nouveau . Voile0, c’est dit.Concernant l’inutilite9 du Marketing, je suis d’accord qu’il est primordial de faire un bon produit. Cependant, de le0 e0 dire que le Marketing ne sert e0 rien, je reste e9norme9ment sceptique. Sur un marche9 concurrent, 2 produits aux specs identiques, ce sera celui avec le Marketing le plus intelligent qui gagnera des PDM (Apple?). De plus, la crise a montre9 que les entreprises qui ont conserve9 leur budget market/comm durant cette pe9riode, ont gagne9 des PDM par rapport e0 leurs concurrents.

  2. Comme tu dis, y a urgence !
    Quand j’entends des garçons de 8-9 ans parler dans les vestiaires, ça fait peur …
    Et quand ma fille de 6 ans me rapporte qu’un garçon de 8 ans lui a demandé de lui « sucer la b*** », je suis horrifiée! Le réponse de l’école a été de punir le garçon durant plusieurs récréations et de lui interdire de s’approcher de ma fille quelques temps… C’est tout ? Je ne pense pas que c’était la meilleure solution.

    • Je suis d’accord avec toi, la punition sans discussion n’est sans doute pas le mieux.
      il faudrait comprendre pourquoi ce petit garçon a cru normal de demander à une petite fille plus petite que lui de lui sucer le sexe .

  3. Bonjour ,

    ….. L’école a bon dos ! Apprendre à lire et à écrire c’est déjà pas mal ,maîtrser les maths , la physique ,les sciences naturelles + … c’est encore un peu plus …. mais je pense que c’est aux parents à  » élever et à éduquer  » leurs enfants sur le plan humain , moral , religieux et pour leur permettre à eux aussi d’avoir le bonheur d’être heureux ………… comme nous ? …..

    ……….. Finalement , ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air de faire des enfants …. J’aurais dû réfléchir un peu plus avant de me lacer !….

    amicalement,
    sheba2 U .

    • Je ne suis pas complètement d’accord avec toi : les connaissances « académiques » ne sont qu’une partie de ce que les enfants apprennent à l’école.
      L’école joue un rôle très important dans leur socialisation, et leur perception des règles sociales, que justement nous ne pouvons pas leur apprendre en circuit fermé en famille.

      • Je rejoins ton point de vue Phypa… d’autant que l’éducation sexuelle n’est pas qu’affaire de relationnel ou de morale, il est aussi question de santé publique… d’autant également que le rôle des pairs est essentiel, il est donc essentiel que les discussions aient lieu au sein de ces groupes…

  4. Merci beaucoup Phypa d’avoir accepté de te lancer dans ce sujet si intéressant et si colossal!!! Comme tu le dis dans ton billet, il y a urgence… Je suis personnellement convaincue que l’immense majorité des informations (si tant est qu’on puisse les appeler ainsi) que reçoivent les jeunes actuellement (via les médias ou internet) sont les pires qui soient: partielles, inexactes, irrespectueuses des corps des hommes et des femmes, irrespectueuses des sentiments, choquantes et tout droit calquées sur les standards de la pornographie etc…
    Vu là d’où nous partons, j’ai le sentiment qu’on ne peut que progresser!! J’ai hâte de lire la suite de tes billets!!!

  5. Pingback: Apprendre pour grandir [mini-débriefing] « Les Vendredis Intellos

  6. Pingback: Education sexuelle : un tour d’Europe en 2006 « Les Vendredis Intellos

  7. Ahhh Cyrano de Bergerac.. quel plus beau texte pour expliquer ce qu’est l’amour et la délicatesse d’un premier baiser… Merci pour l’introduction de ce sujet ô combien… brûlant !

  8. Pingback: De l’accompagnement des apprentissages de nos enfants « Les Vendredis Intellos

  9. Pingback: De l’accompagnement des apprentissages de nos enfants « Les Vendredis Intellos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.