Voici un extrait tiré du livre du Dr Marc Sznajder, Les aînés et les cadets.

« … le cadet est le petit chef, à la différence de l’aîné qui est le premier chef de la famille. Et c’est vrai que le cadet se conduit souvent comme un petit chef, si l’on en juge par sa détermination, son autonomie et sa capacité à prendre des décisions, en dépit des dépositaires de la loi – parents et aînés – qui trônent en principe au dessus de lui. »

Ce n’est pas au hasard que j’ai lu ce bouquin. Un peu désemparée. Avec bien sûr des haut et des bas. Mais quoiqu’il en soit beaucoup de difficultés. Qu’est ce qui se passe dans sa petite tête blonde. Comment expliquer toute cette provocation.

J’essaye de le comprendre ce petit chef. Parce qu’il est loin d’être facile à apprivoiser. Autonome depuis bien longtemps il est, sur certains points, presque aussi avancé que son grand frère. Il est débrouillard au possible et sait prendre rapidement des décisions parfois très dangereuses pour son âge. Il singe en permanence son aîné en essayant d’en faire toujours plus.

Il a bien un comportement de cadet. Oui oui je confirme.

Ce n’est donc pas anormal. Juste difficile à suivre au quotidien.

Maintenant je voudrais trouver les mots pour le rassurer, l’apaiser. Mais aussi lui faire comprendre quand il se met en danger. Je voudrais qu’il accepte mon indisponibilité quand je m’occupe de ses frères. Je voudrais être moins dure quand il me provoque. Je voudrais qu’on s’aide. Parce qu’on s’aime tellement tous les deux.

Notre bulle à nous