Se redécouvrir Femme… [Mini-Débriefing]

Femme des années 80
Mais femme jusqu’au bout des seins
Ayant réussi l’amalgame
De l’autorité et du charme
Femme des années 80
Moins Colombine qu’Arlequin
Sachant pianoter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes
Etre un P.D.G. en bas noir
Sexy comm’autrefois les stars
Etre un général d’infanterie
Rouler des patins aux conscrits
Enceinte jusqu’au fond des yeux
Qu’on a envie d’app’ler monsieur
Etre un flic ou pompier d’service
Et donner le sein à mon fils
J. Revaux - M. Sardou - P. Billon - M. Sardou, 1980

Être un femme, quand on est maman, ce n’est pas si simple qu’il n’y paraît… C’est ce que nous démontre cette semaine les Vendredis Intellos autour de  trois contributions qui m’ont pour l’une hérissé le poil, pour l’autre permis de déculpabiliser enfin et pour la dernière permis de m’identifier et de me rendre compte que non, je ne suis pas la seule à être passé par des moments difficiles… Alors avant toute chose, Merci les filles pour vos témoignages et pour votre investissement à faire vivre les Vendredis Intellos !!! Cette initiative est utile, je m’en aperçois à chaque fois un peu plus, Merci Mme Déjantée, pas si Déjantée que ça pour avoir mis au monde ce concept !!! Longue vie à Nous !!!

Sardou, à mon idée a compris bien des choses en ce qui concerne les femmes. Il a su déceler chez nous notre aptitude à tout gérer aussi bien sur le plan personnel, professionnel, sentimental sans délaisser notre rôle au combien fondamental de Maman. Pas toujours évident de ne pas se perdre dans les affres de la vie moderne quand on a à gérer au quotidien l’équilibre du foyer, incluant le bien être des enfants, du mari, de soi-même et en passant celui du porte-monnaie… A la longue, ce défi journalier développe en nous de réelles compétences d’organisation, de gestion, de cohésion, j’irai jusqu’à dire de concession qui peuvent s’avérer être de très gros atouts pour le monde professionnel qui pourtant nous ferme ses portes trop souvent à la vue de notre livret de famille trop rempli… C’est ce que nous raconte Juliechall, dont le témoignage m’a bouleversé tant il transpire l’injustice et la discrimination… Mais comment, en 2012, peut-on encore laisser de telles choses se produire sous prétexte que parce qu’on est Maman, on ne peut pas se consacrer pleinement à son emploi… Cela veut-il dire qu’un père se désintéresse suffisamment de son enfant pour avoir les compétences nécessaires au fonctionnement de l’entreprise pour laquelle il travaille ? Ou alors faut-il comprendre que la paternité ne demande pas autant d’investissement que la maternité, n’y a-t-il que les femmes qui peuvent prétendre aux congés enfants malades, aux accompagnements de sorties scolaires? Messieurs, pourquoi prétendre que la place de la femme est auprès de ses enfants à la maison, lorsque la société elle-même ne reconnais pas le statut de mère au foyer ? De telles pratiques sont nuisibles autant pour les femmes qui en font les frais que pour les hommes qui se trouvent désinvestis de leur rôle de père… Autant vous dire que retrouver sa place en tant que femme (dans un monde qui ne nous attend plus sous prétexte d’un changement de statut) n’est pas une mince affaire…

Quand malgré tout, nous reprenons notre activité professionnelle après ces quelques mois en symbiose avec nos progénitures tant aimés, la culpabilité nous ronge. Je vous parle en connaissance de cause, car je me rappelle encore très bien toutes ces interrogations qui on jaillit de je ne sais où… Je me demandais si cette maison tant aimée nécessitait réellement que je sacrifie ma relation avec mon nouveau-né, si cette nounou que j’avais choisie ne serait pas aux yeux de mon fils sa vraie maman,  si perdre quelques €uros pendant quelques mois n’aurait pas été une solution plus humaine que d’abandonner mon enfant, si mon allaitement mixte allait pouvoir contenter mon petit si demandeur… Autant de questions que de souffrance ressentie alors, autant de larmes sur mes joues que de ressentiment envers cette société qui nous fait aller trop vite… Et pourtant, je ne me voyais pas pour autant vivre recluse toute entière soumise à mon bébé, non, j’aurais voulu plus de temps près de lui et en même temps tout mon être avait besoin de prendre de la distance pour se retrouver… Alors la culpabilité, oui je peux en témoigner, je l’ai connue et la connais encore… Mais la lecture du témoignage de Muuuum, pour la première fois a apaisé toutes mes craintes, toutes mes peurs, tous mes remords… Parce que,  oui, j’ai appris à mon enfant à s’épanouir près de moi mais aussi sans moi… Merci pour ce beau moment intérieur que je viens de vivre !!! Pour la première fois depuis ma reprise, je suis en paix avec mon sentiment de bien-être au boulot !!! Je viens enfin de comprendre qu’il est naturel d’avoir besoin de prendre de la distance, pour me redécouvrir femme, et être ainsi une maman plus aimante encore… Car je dois bien l’admettre, ma relation avec mon tout-petit a évoluée depuis vers un équilibre presque parfait… Je me suis découverte une passion pour mon nouveau rôle et tout ce que j’ai à transmettre alors qu’avant je me sentais juste perdue et incertaine…

Un autre domaine est bouleversée bien plus encore à la suite d’une maternité : la féminité, ce sentiment d’être une femme désirable qui peut elle aussi ressentir du désir. Neuf mois pour faire un bébé, mais combien de temps pour redevenir celle que nos amants choyait tant… Neuf mois et demi nous dis Sauterelle-Box, moi je vous dirais un peu plus car je ne suis toujours pas redevenue une amante aimante… Chaque parcours de femme est différent, nous avons toutes un cheminement différent, mais nous finissons toutes par sortir de ce tunnel sans maquillage, sans plaisir de séduction, sans attentions délicates… Il faut du temps pour apprivoiser ce nouveau corps abimé et fatigué, apprendre à vivre avec tout en faisant le deuil de l’ancien que nous trouvions déjà trop imparfait… Puis, une fois dompté, il faut apprendre à l’aimer, à le mettre en valeur pour se sentir enfin bien et être prête à le « partager » avec cet homme qui nous a fait le plus beau de tous les cadeaux et qui patiente sagement, impatient de revivre cette relation privilégiée dans l’intimité…

Dur est le chemin qui nous mène vers le retour à l’équilibre, où la mère qui vient d’éclore laisse une place à la femme de toujours, un peu différente certes, mais tellement plus riche et forte…

@lly02

Vous pouvez me retrouver sur mon blog personnel : Poupouce, Doudou and Co…

2 réflexions sur “Se redécouvrir Femme… [Mini-Débriefing]

  1. Merci beaucoup et Bravo pour ce mini-débrief!!! Deux débriefs sur les droits et la reconnaissance des femmes, j’avoue que je suis comblée pour cette semaine du 8 mars!!!
    Merci de ton analyse et aussi d’avoir accepté de nous livrer ton témoignage dans lesquels je ne doute pas que de nombreuses mamans se reconnaîtront…
    Merci enfin de tes encouragements et de ton enthousiasme à participer à la vie des Vendredis Intellos… plus je m’alourdis et plus je réalise à quel point j’ai besoin de vous tout-e-s!!!

  2. waou, je ne me connaissais pas de pouvoir aussi gigantesque que celui d’arriver à apaiser tes craintes avec quelques mots… ;)
    Je suis d’accord avec toi sur l’importance des Vendredis Intellos. Ainsi que sur le besoin que les hommes s’investissent plus dans la sphère privée et familiale, pour qu’une vraie égalité puisse voir le jour partout : sous le toitdu foyer, dans les bureaux… Je suis révoltée par l’histoire de Julie, cette mentalité encore extrêmement phallocratique me sidère.
    merci aussi à toi pour ton témoignage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.