Les grands-parents, complices de nos enfants

C’est en faisant du tri dans ma montagne de vieux magazines (rassurez-vous, pas plus de trois ans, âge de mon aînée…) que j’ai eu le plaisir de relire un article du Dr Carlos González. Ce pédiatre et président de l’association catalane de soutien à l’allaitement maternel (également père de famille nombreuse) est depuis quelques années déjà un auteur de référence en Espagne mais seul son livre « Mon enfant ne mange pas  » (Cité la semaine dernière par Sandrine 73) a pour l’instant été traduit en langue française (si je me trompe, n’hésitez pas à me le faire savoir!).

Dans cet article intitulé « Les grands parents, ces grands complices de vos enfants » paru dans le magazine Tu Bebé (2008), Carlos González nous parle de cette position d’intermédiaires que nous occupons entre nos parents et nos enfants, insistant sur le fait que cette relation est un véritable cadeau pour tous.

Les grands-parents ont en effet un rôle particulier dans la vie de nos enfants et leur influence dans notre vie est réelle, qu’il s’agisse de suivre leurs pas ou bien d’aller complètement à leur encontre:

« Le caractère, la profession, les croyances et les valeurs de nos parents dépendent en majeure partie de la manière dont les ont élevés leurs propres parents ».

Les liens qui se créent entre nos parents et nos enfants sont essentiels à la construction de leur histoire personnelle.

Dans son article, l’auteur rappelle à quel point il est essentiel de ne pas voir les grands-parents uniquement comme des « baby-sitters » pas chers  et qu’il est important de partager des moments tous ensemble .

Bien souvent, nous considérons que les grands-parents tolèrent trop les caprices de nos enfants mais leur rôle n’étant pas de les éduquer, il ne peuvent pas avoir le même comportement que les parents. De plus, ils savent parfaitement que les enfants grandissent et ils ne veulent pas faire les mêmes erreurs qu’avec leurs propres enfants.

« Ils ont du temps à consacrer à leurs petits-enfants et la vie leur a appris à valoriser le contact humain par dessus tout le reste. Ils ne ressentent pas la pression (que ressentent tant de jeunes parents) que représente l’éducation de leurs petits-enfants, ils ont juste à les aimer. »

Ce comportement est parfois encore plus flagrant chez le grand-père car nous avons l’impression qu’il cherche à rattraper le temps perdu auparavant. En effet, il fut une époque où le rôle des hommes n’était pas de s’occuper des enfants alors une fois libérés de ces préjugés d’antan, beaucoup d’entre eux profitent de ce contact avec leurs petits-enfants.

En plus d’être des complices de leur quotidien, les grands-parents un rôle particulier pour nos enfants. Ils sont en effet des témoins exceptionnels de leur histoire car ils auront un jour à répondre à toutes ces questions que leur poseront leurs petits-enfants sur leurs propres parents. Qui mieux qu’eux pourraient leur raconter « Comment était Papa quand il était petit »?

Enfin, Carlos González insiste sur le fait que les enfants n’ont pas toujours la chance de connaître leurs grands-parents. Une disparition précoce, des conflits au sein de la famille, tout cela ne doit pas empêcher la transmission des souvenirs.

« Même les enfants qui n’ont pas la chance de connaître leurs grands-parents en personne peuvent connaître leur histoire et les faire vivre ainsi, dans leurs souvenirs. »

Pour conclure, je vous invite à lire un billet sur mon blog inspiré de cet article mais également le billet de Cécilie, Les grands-parents, une chance pour l’homme.

Publicités

5 réflexions sur “Les grands-parents, complices de nos enfants

  1. Je me retrouve bien dans cet article. J’ai la chance d’avoir connu tous mes grands-parents et que mes parents ne m’aient pas fait porté les histoires qu’ils avaient avec eux. Mes grands-parents ont tous eu une influence sur moi, chacun à leur façon.
    J’espère que mes enfants auront de belles relations avec leurs grands-parents.

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!! Je trouve ça vraiment important de réfléchir sur le rôle des grands parents… Il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de leur faire une place, je pense notamment à ceux qui entretiennent avec leurs parents et beaux parents, des relations conflictuelles… mais quand c’est possible je crois que c’est d’une immense richesse pour nos enfants!!

  3. A propos des grands pères : j’ai beaucoup de discussions avec des collègues de travail ravis d’être grands-pères :-D

  4. Pingback: Mes Vendredis Intellos «

  5. Pingback: Il n’y a pas de parent parfait*… juste un équilibre à trouver [mini débrief] « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s