L’importance du Choix du Prénom

©Gyanée Bereyziat

Ton prénom, tu l’aimes un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout ?

Penses-tu que tes parents l’aient bien choisi ou leur en veux-tu de t’avoir affublé d’un tel prénom?

Parce qu’un prénom, tout de même, ça ne se choisit pas par hasard… Pourtant parfois, à entendre les prénoms de certains enfants d’une même fratrie, c’est à croire que leurs parents manquaient d’imagination ou ne portaient que peu d’intérêt au choix du prénom… Appeler un frère et sa sœur Chaïm et Chaïma, peut mieux faire.

Bien souvent, choisir le prénom d’un nouveau né est l’occasion de faire de nombreuses recherches, de beaucoup discuter avec le futur papa, de ne pas être forcément d’accord, de voir les regards désapprobateurs de l’entourage… Parfois, c’est aussi de la frustration quand la future maman a un coup de cœur mais que le futur papa n’approuve pas. Il faut savoir faire des concessions.

Choisir le prénom de son enfant quand on est une star est encore une autre histoire… car bien souvent les stars veulent que ce prénom ait une histoire.

Mais que vous choisissiez le prénom de votre star préférée, de votre héros de roman préféré ou le prénom de votre arrière-grand-mère, il semblerait que le choix de ce prénom pour la vie ait une influence sur l’avenir de votre enfant … C’est le Professeur Charles Joubert de  l’université d’Alabama qui l’affirmait en 1991.

D’après lui, plus nous aimons notre prénom et plus haute est notre estime de soi.

Nicolas Guéguen ajoute même :

« L’évocation d’un prénom qui plaît à la majorité sera accompagnée d’une remarque valorisante ou d’un geste de tendresse, une main passée dans les cheveux de l’enfant par exemple. Un prénom rare, difficile à prononcer, provoquera des questions, des moqueries, ou encore des froncements de sourcils » (source)

Porter un prénom qu’on n’aime pas ou qui ne plait pas entrainerait donc un manque de confiance.

De plus, aujourd’hui, de plus en plus de parents choisissent de donner des prénoms originaux à leurs enfants, mais selon Jean-François Amadieu, avoir un prénom original sur son CV serait pénalisant, les recruteurs choisissant plus facilement un candidat portant un prénom classique. De la pure discrimination. Bien que je ne sois pas recruteur, je pense que cela dépende du recruteur en question. Chacun sa propre appréciation…

Malgré tout dans notre inconscient je pense que nous ferons plus confiance à un médecin se prénommant Pierre, Paul ou Jacques qu’à un médecin se prénommant Dylan, Brandon ou Kévin si on a le choix…

Dans le même genre, serions-nous capables de voter pour un Johnny ou Elvis en tant que futur président de la République ?  Les fans, peut-être.

Notre prénom serait donc capable de modifier la perception que l’on peut avoir de nous avant même de nous rencontrer… Un prénom peut-il être un facteur décrédibilisant ? Nous ferions plus confiance à un Henri qu’à un Jason dans sa capacité à être un bon travailleur.

Pour découvrir les questionnements de mes enfants sur le choix de leur prénom, cela se passe sur mon blog.

Et pour rire un peu, je vous invite à visionner le reportage « Peut-on appeler son fils comme un meuble en kit? » l’émission Une semaine d’enfer.

écrit par MissBrownie

Publicités

33 réflexions sur “L’importance du Choix du Prénom

  1. Le choix du prénom c’était un moment très important !!! Pour nous il fallait un prénom :
    – pas à la mode
    – pas unique non plus
    – pas connoté religieusement
    – qui aille bien avec le nom, dans un sens comme dans l’autre.
    – qui n’admette pas de diminutif
    – qui nous plaise ^^
    – que l’on puisse répéter deux mille douze fois par jour sans en avoir assez de l’entendre LOL (et l’expérience montre que ce critère est TRES important !)
    Enfin voilà, nos pistes de réflexions !!!

  2. Très bel article ! J’ai déjà fait un long commentaire (comme d’hab tu me diras!) que ton blog, mais je peux peut-être encore ajouté 2/3 remarque ici…

    Je trouve excellent l’idée de faire plus confiance à un médecin qui s’appelle Pierre que Kevin ! .ça m’a vraiment fait sourire… de même que la remarque sur un président qui s’appellerait Elvis (je connais un petit garçon qui se prénomme ainsi… est-ce que ça le grille pour une carrière de politicien ? lol

    J’étais pour les prénoms rares, mais je me suis rangée du côté de mon mari et je ne le regrette pas. Pourtant il m’a été très difficile de faire une croix sur mon prénom coup de coeur pour ma fille… Mais il n’aimait vraiment pas.

    • Tu vois par exemple, le fils de David et Cathy Guetta s’appelle Elvis Tim et maintenant, ils l’appellent Tim …
      Une collègue pourtant pas du tout de classe populaire, même plutôt tout le contraire a appelé son fils Elvis… Je me souviens elle n’avait voulu le dire à personne avant la naissance car elle savait que ça choquerait.
      Mon ancien voisin du dessous s’appelle Elvis et son prédécesseur, c’était Johnny :-D Ca m’avait fait sourire!

  3. Merci beaucoup de ta contribution!!! Les modalités de choix du prénom sont en réalité une chose absolument passionnante!!! Apparemment ça serait même un cas d’école en sociologie pour analyser les phénomènes de mode (hé oui, choisir un prénom relève d’une mode!!!)… J’avais essayé ici d’en rendre compte: http://lafamilledejantee.blogspot.com/2011/05/jirai-coller-des-gommettes-sur-lolympe.html Sur la base du commentaire de ce bouquin dont plusieurs chapitres sont consacrés au choix du prénom: http://books.google.fr/books?id=enzPhkjRU-IC&printsec=frontcover&hl=fr&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false
    Enfin, pour réagir moi aussi sur l’exemple que tu donnes du médecin qui s’appellerait Dylan ou Pierre… ce qui transparaît en réalité (selon moi) la connotation sociale du prénom plus que son originalité (dans le bouquin que je cite plus haut, ils montrent notamment comment l’innovation des classes populaires au travers des prénoms anglo-américains constitue une sorte de « première » dans les modalités de propagation des prénoms: jusque là les prénoms étaient d’abord à la mode dans les classes supérieures avant de diffuser dans les classes populaires..). La réponse à la question que tu poses serait probablement plus nuancée s’il était considéré un prénom certes original mais non connoté socialement, par exemple: Octave.
    La question mériterait en tout cas d’être creusée!!!

    • Je suis entièrement d’accord avec toi pour la connotation sociale de certains prénoms, à quelques exception près, mais ça veut donc dire qu’on ne pense pas qu’un Brandon de classe populaire puisse être médecin…

      Mon médecin traitant s’appelle Monika ;) Ca me fait un peu penser à Friends mais ça s’arrête là :-D
      Et notre pédiatre est vietnamienne ;)

      • Je ne disais pas du tout qu’un Brandon ne pouvait pas devenir médecin hein??!!! ;) Je pense juste qu’un certain nombre de prénoms anglo-américains, pour avoir été majoritairement donné dans les années 90-00 par les classes populaires, se trouvent connotés socialement…Pour le reste (le lien prénom-métier), il s’agit de préjugés sociaux qui, au même titre que les préjugés racistes, doivent à mon sens être combattus!!!

  4. mon boss vient d’avoir un garçon qu’il a appelé… Octave. :o)
    (ce commentaire ne fait pas avancer le schmilblik, mais j’ai trouvé ça marrant que tu cites ce prénom.)

    • Je te rassure, je n’ai pas beaucoup cogité…!! Je pense simplement que c’est un prénom assez rare mais néanmoins plutôt donné dans les classes supérieures… après il ne s’agit que d’une supposition!! ;)

  5. Je bois tes paroles. Mon prénom est loin d’être original, il rime avec celui de ma soeur.. et celui de ma chienne à l’époque >_< Original ? Mon prénom aurait dû être autre mais d'après ma mère, mon père aurait déclaré le prénom qui lui plaisait. Et franchement, je pense aimer autant mon prénom que mon estime de moi est haute…
    Un prénom est déterminant. J'avais lu qu'il fallait éviter de donner le prénom d'une personne décédée par exemple (Dali par exemple porta le nom de son frère décédé… hum).
    Pour ma Zouzou, j'ai choisi un prénom original, avec son papa, on l'a inventé juste pour elle, pour lui dire comment elle est spéciale :) Et comme il est composé, ben, le premier sera sûrement son diminutif ^_^ Un prénom trop rare effectivement mais en marge. Je me souviens d'une fille qui s'appelait Prune et sa soeur Etoile… elles étaient effectivement à part du reste du groupe, un peu assimilée à des originales. Si aujourd'hui je trouve important de se différencier des autres, il faut quand même pouvoir s'intégrer…

    • J’aime bien ton explication du pourquoi vous avez donné un prénom inventé à ta fille :)
      Le prénom de ma fille ressemble fortement à un prénom très courant en France, à une lettre près… et je justifie souvent sous prénom en expliquant pourquoi je l’ai écrit comme ça, sa signification en arabe et tout le blabla …
      A mon avis elle est la seule en France, du moins écrit comme ça…

      • Tu traduis très bien la tension qu’il y a entre volonté de se différencier tout en continuant à s’apparenter au groupe qui est décrit dans le bouquin que je citais (je crois d’ailleurs qu’il y en a un autre qui est sorti genre « sociologie des prénoms » ou qq chose comme ça…)… C’est un peu froid dit comme ça mais je pense que ça traduit assez justement notre souci de parent…

    • Une copine de ma fille s’appelle Prunelle et je n’ai pas eu l’impression que cela la mettait en marge, mais dans l’ancienne école de mes doudoux, il y avait énormément de prénoms atypiques, avec des orthographes étranges…
      Dans leur nouvelle école, les prénoms sont plus « classiques »

  6. Pour porter un prénom plutôt original (surtout pour notre génération), je peux confirmer qu’on se sent parfois ‘en marge ».
    Enfin après ça dépend aussi sans doute des prénoms. Le mien, en plus d’être rarement donné, a une signification par ailleurs, et ça change aussi les choses. Outre les moqueries possibles (mes parents ont en plus eu le « bon goût » de déménager à Agen quand j’étais petite lol), il y a le fait que dans l’esprit des gens, ce n’est pas un prénom. D’ailleurs encore aujourd’hui, ça arrive qu’on me demande quel est mon vrai prénom, parce que pour eux « Prune », c’est forcément au mieux un surnom.

    Bon après chaque parent fait comme il veut, je ne suis pas archi ravie de m’appeler comme ça mais avec le temps je m’y suis fait, ça ne m’a pas non plus gravement traumatisée, et je ne sais pas si j’aurais été mieux dans mes baskets en m’appelant Céline ou Caroline.
    Mais bon quand j’étais enceinte de ma première fille, je n’envisageais qu’un prénom qui soit au calendrier, pas forcément archi répandu mais qui ne laisse pas d’ambiguité (au final, il est archi répandu).
    Ma lubie n’a pas duré si longtemps car la 2ème porte un prénom de fleur, qui n’est pas dans le calendrier, qui est assez rare même si c’est dans un style assez à la mode, et qui en plus est une sorte de rappel de mon propre prénom (on n’avait pas du tout tilté en le choisissant). Bref, on fait des choix pas toujouts hyper rationnels ;-)

    • Prune, je trouve cela joli comme prénom, tout comme Capucine, Violette ou Clémentine :)
      Ma mère a eu une fois une Cannelle. Au début elle a trouvé cela bizarre puis elle a fini par trouver que ce prénom correspondait parfaitement à la petite fille. Certes, Cannelle, comme Vanille font plus prénom de chien ou chat mais des petites filles portent aussi ces prénoms.

  7. Et bien pour le coup je ne sais pas ce que ça va donner chez nous car mes filles ont des prénoms de garçon. Tout le monde trouve cela original mais elles vont-elles l’accepter ?
    Je me dis que ça peut-être un atout si elle sont très féminine… Bon et puis si elles deviennent des camionneuse ça pourra aussi le faire ;-)

    Attention elles ne se prénomment pas Robert & Gérard hein !

  8. bonsoir,

    Excellent article

    Connaissez-vous le livre un prénom pour la vie de Pierre Rouzic?, très important de faire le bon choix parce que cela va impliquer toute la vie du porteur

    « Porter un prénom qu’on n’aime pas ou qui ne plait pas entrainerait donc un manque de confiance. »

    Ce n’est qu’une partie de l’iceberg , il y a des prénoms que j’ai remarqué très vulnérable comme « alain » , les retours que j’ai reçus m’ont donné raison dans mes ressentis. Les prénoms composés sont aussi très difficile à porter. Pour aller plus loin on peut s’aider de la numérologie sachant que chaque lettre est porteur d’une énergie …

    1-2-3-4-5-6-7-8-9
    A-B-C-D-E-F-G-H-I
    J-K-L-M-N-O-P-Q-R
    S-T-U-V-W-Y-X-Z

    Significations des nombres, manquants, dominants et en excès.

    Nombre 1 : MAITRISE.
    Capacité de se réaliser par soi même.
    Manquant : Insuffisance d’assurance et de confiance en soi.
    Dominant : Autorité, Volonté.
    En excès : Domination.

    Nombre 2 : ASSOCIATION.
    Capacité de collaboration et d’union.
    Manquant : Difficulté relationnelle.
    Dominant : Capacité à se monter solidaire.
    En excès : Passivité.

    Nombre 3 : SOCIABILITE
    Capacité de s’exprimer et goût du contact.
    Manquant : Adaptabilité insuffisante.
    Dominant : Souplesse et sociabilité.
    En excès : Versatilité.

    Nombre 4 : REALISATION.
    Capacité de travailler et de construire concrètement.
    Manquant : Difficultés à organiser, et manque de stabilité.
    Dominant : Sens de l’organisation et de l’effort.
    En excès : Esprit borné.

    Nombre 5 : MOBILITE.
    Capacité de changer et bouger.
    Manquant : N’aime pas le changement. Sédentaire.
    Dominant : Mouvement. Voyage. Esprit ouvert.
    En excès : Instabilité.

    Nombre 6 : HARMONIE.
    Capacité d’adaptation et de conciliation (amour, famille, devoir).
    Manquant : Manque de conciliation, rend la vie amoureuse difficile. Evite les obligations.
    Dominant : Cherche l’harmonie et l’accord. Sens de la famille. Amour et amitié.
    En excès : Goût de la facilité.

    Nombre 7 : VIE INTERIEURE.
    Capacité de réflexion et d’analyse. La foi et l’engagement des idées.
    Manquant : Manque de compréhension ; Nécessité de s’ouvrir au niveau de l’esprit.
    Dominant : Qualités d’invention et de recherche. Parfois, engagement dans un idéal.
    En excès : Fanatisme.

    Nombre 8 : EXPANSION MATERIELLE.
    Capacité de s’assumer sur le plan matériel, d’attirer la réussite et le pouvoir.
    Manquant : Difficulté à maintenir l’équilibre sur le plan matériel.
    (Ou trop, ou trop peu).
    Dominant : Une certaine chance matérielle. Ambition. Recherche de la réussite à tous niveaux.
    En excès : Avidité.

    Nombre 9 : ALTRUISME.
    Capacité de se dévouer et de s’intéresser à autrui ou aux problèmes humains.
    Manquant : Egoïsme. Manque d’intérêt pour les autres.
    Dominant : Qualités de dévouement et d’altruisme.
    En excès : Sacrifice.

    Et ensuite vous faite la synthèse pour évaluer les traits dominants de la personnalité …

    Bonne étude :)

      • J’ai donné le tableau des corespondances le A = 1, B = 2, C = 3 ect… et ça recommence J = 1, K = 2, L= 3 ect … S = 1, T = 2 , U = 3 …ect

        Voir ensuite les chiffres qui se réppètent pour repérer la dominante du caractère dans le prénom. C’est une approche sommaire , ensuite on peut bien entendu pousser l’étude pour aller plus loin.
        Pour comléter faire l’addition des chiffres de la date de naissance et réduire de 1 à 9 , ce total est le chemin de vie qui nous suit tout au long de notre vie …. avez vous compris cette fois ?

        • Attention tout de même à ces approches… nous oeuvrons chaque jour pour faire en sorte que nos enfants ne soient victimes ni des préjugés sociétaux (genre, catégories sociales, etc..) ni de nos propres préjugés de parents (comparaisons entre les enfants, etc…) ne réduisons pas tout à néant via la numérologie et autres thèmes astraux… Il y a, me semble-t-il, assez de raisons objectives qui réduisent malheureusement notre champ d’autonomie (je pense à ce Miss Brownie a dit sur le médecin s’appelant Dylan!!) pour que nous n’en rajoutions pas!!!

  9. Il s’avère que je m’intéresse depuis assez longtemps a la caractérologie des prénoms et ma première intervient
    on n’avais le but que d’apporter mon témoignage et de donner un outil pour ceux qui voudraient approfondir dans cette voie.

  10. Pour en revenir aux prénoms « connotés » et anglo-américains, je voulais juste précisé que JORDAN ou JASON sont avant tout des prénoms médiaval pour le premier (Jourdain… les croisés revenant de Palestine) et grecque pour le second (les Argonautes)… méfions nous des apparences…

    • En effet, et tu fais bien de le rappeler. La télé a modifié la vraie origine des prénoms, comme pour Brian qui est aussi un prénom breton ou Rayan un prénom magrébin et pleins d’autres encore.

      • Jazon ou djaizone !? :-D
        J’ai déjà vu un prénom écrit « Dj » en 1ère lettre pour aucune ambiguïté dans la prononciation ;)
        Le problème se pose notamment en France avec le prénom Adam dit A-dent en France mais Ai-Dame dans de nombreux pays et de nombreux parents ayant des origines magrébine préfèrent que le prénom se prononce Ai-Dame (et je les comprends)

  11. Pingback: Artikeul-Roll pour les Vendredis Intellos #2 « Sauterelle Box

  12. Pingback: Nos enfants, les adultes de demain {mini-débrief} « Les Vendredis Intellos

  13. Pingback: Choisir le prénom de son enfant, serait-ce choisir sa destinée? (les vacances des VI!) « Les Vendredis Intellos

  14. Pingback: Tu n’as pas eu de mention au bac ? La faute à ton prénom ! | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s