Dans les pas de son père

J’adore les livres. Je me suis toujours demandé comment transmettre cela à ma Zouzou. Cela s’est fait tout naturellement… et avec l’aide de l’Ecole des max entre autres qui propose une offre collective très intéressante via ma crèche (8 livres pour une trentaine d’euros !).
Que ce soit pour moi ou ma Zouzou, il n’y a jamais trop de livre à la maison. Même mon Ours est un fidèle lecteur.
Il ne se passe pas une journée sans que l’un ou l’autre d’entre nous ouvre un livre.
Ce que j’aime, c’est qu’ils permettent de nous évader, nous faire peur, faire fonctionner notre imagination… ou nous changer, nous faire passer des messages sur la vie.

C’est d’autant plus vrai dans les livres pour enfant. Ils œuvrent bien souvent à ouvrir le dialogue pour parler d’une situation, facile ou pas.
Aujourd’hui, comme je suis malade et que je voulais quand même participer aux VI, j’ai voulu vous parler d’un joli livre… qui paraissait nul selon mon Ours.

« Dans les pas de papa » de Sabine de Greef parle de paternité. De l’importance du papa. Un petit ours Tibou et son papa marchent dans la neige, à travers la nature. A chaque étape, Tibou pense qu’il ne peut pas y arriver. Et son papa l’aide à y parvenir.

« Allons Tibou, en avant, on y va ! »

« Oui mais, Papa, je ne peux pas marcher comme toi, tes pas sont bien trop grands pour moi. Je n’y arriverai pas. »
« Attends, Tibou, tu vas voir… »

« Papa, regarde-moi ! Je peux marcher comme toi. Regarde comme je suis grand, Papa ! » (image : Tibou marche dans les pas laissés dans la neige par son père)
« Bravo Tibou ! On continue, viens. Mets tes pas dans les miens. »

« Oui mais, Papa, je peux marcher comme toi, mais mon sac est bien trop lourd pour moi. Je n’y arriverai pas. »
« Attends, Tibou, tu vas voir… »

« Papa, regarde-moi ! Je peux marcher comme toi. Je peux porter mon sac. Regarde comme je suis grand, Papa ! » (image : son papa porte un sac qui déborde : il a mis une partie des affaires du sac de Tibou dans le sien)
« Bravo Tibou ! On continue, viens. Mets tes pas dans les miens. »

« Oui mais, Papa, je peux marcher comme toi, je peux porter mon sac, mais la rivière est bien trop large pour moi. Je n’y arriverai pas. »
« Attends, Tibou, tu vas voir… »

« Papa, regarde-moi ! Je peux marcher comme toi. Je peux porter mon sac. Je peux traverser la rivière. Regarde comme je suis grand, Papa ! » (image : Tibou traverse la rivière en marchant sur les pierres que son papa a mises)
« Bravo Tibou ! On continue, viens. Mets tes pas dans les miens. »

« Oui mais, Papa, je peux marcher comme toi, je peux porter mon sac, je peux traverser la rivière, mais la montagne est bien trop haute pour moi. Je n’y arriverai pas. »
« Attends, Tibou, tu vas voir… »

« Papa, regarde-moi ! Je peux marcher comme toi. Je peux porter mon sac. Je peux traverser la rivière. Je peux gravir la montagne… »(image : Tibou marche à l’aide d’un bâton)

« Aujourd’hui Tibou, rien n’est trop grand pour toi. » (image : le papa porte son enfant haut vers le ciel).

 » Et surtout pas tes bras Papa. Ils sont juste bien pour moi. » (image : Tibou fait un câlin à son papa)

« Allez papa, viens ! Mets tes pas dans les miens »

Un superbe livre qui illustre le rôle du papa, l’aide qu’il peut apporter pour faire grandir son enfant au propre comme au figuré. Il dessine également une belle complicité entre le père et son enfant, pleine de douceur et d’émotions, loin des clichés éculés du père distant et autoritaire. La première image montre un papa qui laisse des pas pour que son enfant les suive, des pas qu’il fait plus rapprochés, il s’adapte à son rythme. Chaque image montre comment aider son enfant, sans faire à sa place : un joli modèle d’éducation pour bien aimer son enfant…

Kiki the mum

9 pensées sur «Dans les pas de son père»

  1. Merci beaucoup pour ta contribution!!! Une belle célébration selon moi de l’injonction de Montessori « Aide moi à faire seul »!!!
    Plus simplement, je te dirais que ton billet à donné une sacrée envie à Mr D d’acheter le bouquin!!! ;)

    • Moi c’est pas la méthode Montessorienne que j’applique, c’est la zouzouïenne : ma Zouzou veut faire tout toute seule depuis déjà ses 1 an et demi. Et elle se fait clairement comprendre quand elle veut essayer seule. Même si elle s’énerve parce qu’elle n’y arrive pas >_<
      Et ben ça fait plaisir :) Je serais toi, je lui offrirai ;)

  2. Pingback : Artikeul-Roll pour les Vendredis Intellos #2 « Sauterelle Box

  3. Mon fils me dit « Oh c’est un livre que zai à la crèche! »
    Tu m’as donné envie de l’offrir à mon compagnon pour la fête des pères…

  4. Pingback : Le père « Les Vendredis Intellos

  5. Vous allez rire, l’Homme n’aime pas ce livre.
    Je n’ai pas compris pourquoi mais c’est le rejet total … je vais l’allonger sur un divan et le psychanalyser.

Laisser un commentaire