Imaginer pour eux un monde meilleur [mini débrief]

Etre parent, cela consiste entre autres à recueillir chaque jour les questionnements de nos enfants, leurs réactions face à certaines injustices, à avoir envie de leur offrir le meilleur chaque jour, même parmi les choses qui ne sont pas à notre portée. C’est, bien souvent, avoir envie de leur offrir un monde meilleur. Le refaire s’il le faut.
Mais cela n’est pas toujours à notre portée, ou alors nous avons oublié que nous en étions capables. Nous pouvons par contre encourager nos enfants à croire qu’eux, un jour, pourrons le changer ce monde qu’ils trouvent si bizarre et parfois si triste. Car nos petits ont des idées, preuve en est dans le livre dont Elodie Conseils Educatifs nous fait partager un extrait. Des idées désarmantes de simplicité, mais qui touchent là où ça fait mal, qui nous pousse à nous questionner à nouveau, à ré-ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure (les gens qui dorment dans la rue, par exemple).
Le monde qui nous entoure, cela commence d’ailleurs par notre propre fonctionnement, à la maison et pour concilier tous les impératifs et activités du quotidien. Une fois encore, je remarque les enfants nous apprennent à ralentir, à aller à l’essentiel, à prendre le temps… en tous cas cela serait bénéfique pour toute la famille. Phypa aborde très bien ce problème de notre rapport au temps : en perdre, n’est-ce pas en gagner ? Laisser de temps en temps nos enfants rêver, tenter de compenser les rythmes que leur impose l’école en réfléchissant par exemple à une question simple « à qui profite les nombreuses activités extra-scolaires que nous leur faisons faire, pour leur bien ? ».
Car oui, l’école est un endroit où nous enfants passent beaucoup de temps (voir le graphique éloquent repêché par Phypa dans Le Monde). Et à défaut de parvenir à restreindre ce temps, nous aurions envie qu’il leur soit aussi profitable que possible. Une profitabilité qui passerait par une meilleure réflexion sur la formation des enseignants qui y officient. Anna des mouettes nous offre à ce sujet une réflexion fournie et étayée par son expérience personnelle pour qu’enseignants aussi bien qu’apprenants, se rendent dans ces temples de l’éducation avec envie, motivation et passion. Donner le goût d’apprendre aux enfants tout en ayant les clés pour gérer les multiples situations qui se présentent à eux, cela supposerait que les enseignants soient formés à la pratique, passent du temps sur le terrain en étant accompagnés, puissent se rencontrer et échanger entre eux… bref, pour d’autres pistes, allez la lire !
Et ne lâchons pas prise : continuons de nous laisser guider par nos enfants et d’imaginer pour eux, chaque jour, un monde meilleur.

Madame Sioux

Une réflexion sur “Imaginer pour eux un monde meilleur [mini débrief]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.