De l’ordre et du bien-être familial…

Qu’est-ce que l’ordre ? Est-ce quand tout est caché aux yeux, ou bien quand vous pouvez trouver chaque chose ?

 

Ranger, classer, ordonner… une sale manie, peut-être mais structurer certaines choses aide à passer plus de temps pour les choses vraiment importantes… si l’on n’y passe pas tout son temps!

J’ai découvert,  il y a peu, ce petit livre pour enfants de Yuchi Kasano : A la sieste, tout le monde ! , tout simple, très peu de texte, mais très doux et efficace… Il nous rappelle de prendre un peu de temps pour… profiter !

Ici, j’ose vous le dire, c’est une famille fouillis qui se renie (rappelez-vous l’article  des Vendredis Intellos : désordres, basards et autres fouillis  ), mais le fait est que si on aime et apprécie quand c’est rangé, avec 5 enfants de 2 à 12 ans, avoir une maison rangée plus de deux heures, c’est illusoire … Ce qui n’empêche que chaque chose a sa place… sauf sur mon bureau, qui vient très vite se garnir de mille et unes choses TOUTES très importantes ;)) et que je dois absolument (!!) garder sous les yeux sous peine de … ne plus savoir qu’elles existent ou presque !! Mais ne croyez pas pour autant que l’objet untel caché en dessous de dix ou vingt autres ajoutés petit à petit des besoins impossibles de combler immédiatement soit perdu pour autant : je sais très bien où il est exactement… sauf si quelqu’un vient y mettre son grain de sel pour « m’aider » ou chercher quelque chose ou pousser l’ensemble… alors là, plus rien ne va ;) On parlera de mémoire visuelle, mais c’est plus que ça…

Quand on a un seul enfant, passe encore à peu près, ou qu’on est sans enfants (plus facile encore…), mais après, comment est-il possible de terminer chaque chose que l’on commence quand les priorités sont autres : la famille avant tout, sauf les factures évidemment… il est très rare avec tout ce fouillis précieux que nous recevions de facture de rappel, qui le croirait en rentrant chez moi et en voyant mon bureau ??

Et puis, quel bonheur de voir sa famille épanouie, cela ne vaut-il pas quelques années de bazar joyeux? Bon, tout n’est pas idyllique dans ce bazar, notamment celui des enfants, hein, mais je préfère malgré tout ,- et malgré mes coups de gueule ou mes soupirs devant le sentier de guerre de leurs chambres ou de notre salon, qui est souvent plus celui des enfants que celui de toute la famille, …hé! une petite place pour nous, parents,?? – voir mes enfants respirant le bonheur que ternes et bien sages dans un coin du canapé ou de leur chambre sans savoir créer ou jouer par eux-même… des cabanes, il en fleurit toutes les semaines chez nous, dedans, dehors, pour tous les âges, et souvent en travail de groupe, chacun avec sa tâche… en coopération !

Et puis aussi, quand le découragement est trop lourd de voir sans cesse tout ce fouillis qui renaît de ses cendres tel un ibis, se souvenir que, dans quelques années, pas si lointaines que cela, nous aurons tellement de temps pour ranger, trier, faire ce que nous avons à faire, que nous regretterons ce temps où toute la famille était réunie autour d’une partie de cartes ou d’un bon film, cernée de jouets, déguisements, et j’en passe (cela ferait peur à certains!!) car les aînés seront si grands que nous ne les verrons plus qu’en coup de vent, et que les « petits » plus si petits passeront plus de temps avec les copains ou leurs musique, livres etc qu’avec nous… Alors il sera enfin possible de ranger tout notre saoul sans voir une tornade tout remettre par terre plus vite que notre ombre, mais alors, si nous avons passé notre temps à leur râler dessus pour ranger sans jamais prendre le temps d’apprécier la vie ensemble, faire des jeux, discuter, rêvasser, cuisiner, bricoler, câliner, rire… alors nous serons passés, nous parents, à côté de leur enfance, de leur jeunesse, de notre famille… et plus jamais ce temps ne reviendra !

Plus jamais nous ne pourrons être en harmonie si nous passons à côté des choses simples, de la vraie vie.

Car la vraie vie, ce n’est pas une maison rangée et étincelante. (un minimum vital pour ne pas tomber malade, mais une vie saine et équilibrée est aussi une clé pour ne pas tomber malade, comme un lieu de vie ni trop chauffé, ni trop peu, ni trop sec, ni trop humide…)

La vraie vie, ce n’est pas non plus les bonnes manières, que de toutes les façons, nos enfants n’apprennent que par imprégnation et copie de notre propre comportement.

La vraie vie, ce n’est pas non plus l’école.

La vraie vie, c’est vivre et faire ce qu’on a à faire, que ce soit faire à manger, créer dans le cadre de son métier ou de sa passion (mieux si les deux sont réunis), fabriquer de ses mains pour sa famille, soi ou le boulot quelque chose qui servira vraiment, masser quelqu’un qu’on aime, rire avec ceux qu’on aime, partager un moment sans faux-semblant, sans se forcer, sans a priori, vivre, c’est aussi aimer, savoir le dire, le montrer, c’est faire que des moments tout simples deviennent inoubliables, c’est se lever le matin avec le beaume au cœur en sachant que la journée ne sert pas à rien, que même si tout n’est pas forcément facile, il reste la famille qu’on aime et qui nous aime, et que cela vaut tous les trésors du monde…

Alors, que ce soit faire une sieste en famille, un jeu, ou une partie de rigolade : je vous souhaite juste une chose : profitez ! :)

Maybeegreen

12 réflexions sur “De l’ordre et du bien-être familial…

  1. Tout à fait d’accord. :) La vraie vie, ce n’est pas de passer son temps à ranger. ;) Un peu d’ordre est bien agréable, mais mieux vaut ne pas en devenir esclave…

  2. Il est trop beau ton article ! Chez nous les enfants s’en donnent à coeur joie pour construire cabanes et même chemins de fer avec livres, couverture et coussins. C’est vrai que parfois j’aimerais une maison un peu plus nette (ne serait-ce que pour pouvoir remettre la main sur les chaussures de mon petit dernier), mais comme tu le dis l’essentiel n’est pas là.

  3. Raté =) désolée.
    J’aime beaucoup ton article qui résonne et tourbillonne de ma tête jusqu’à mon coeur.
    Merci!!!
    Et je vais acheter ce livre qui a l’air si joli =)

  4. J’aime ce billet, j’aime cette façon de penser!! Je partage certaines idées et j’aimerais adopter celles qui me manque pour apprendre à me détendre au niveau de l’ordre… Le désordre ne me dérange pas mais toujours dans une certaine limite!

  5. Isa Lise : Pas toujours facile de s’arrêter de vouloir trop bien faire ;) On voudrait être si parfaits, nous parents !

    Muuuum : Ton article de la semaine dernière a fait écho en moi, ma réponse se baladait chuchotant : famille fouillis, oui, mais pourquoi finalement ? ;) pour ça :)

    Flolasouricette : ah ça, les chaussures du petit dernier ou e deuxième gant qui n’ont pas été rangés à leur place ou déplacés par le petit dernier justement ^^ :D

    Annadesmouettes : ce livre est très joli et tendre, court à lire mais les images en disent tant… ;) Heureuse que ton coeur soit touché : ma première peau est empathie, et elle se colle souvent à ce que j’écris :))

    Madame Ordinaire : Ah se détendre au niveau de l’ordre : un combat de chaque jour, et que l’on ne gagne pas tous les jours, on ne le gagne que quand on parvient à prendre le recul nécessaires : stop! regarde ! non pas le désordre, mais le visage des enfants que j’aime : ils sont heureux ! Et moi, est-ce si important que tout soit rangé pour moi, ou bien est-ce pour les autres ? Est-ce plus important que le bonheur de mes enfants? Ne puis-je pas lâcher un peu de lest et faire au fur et à mesure chaque fois que c’est possible et passer à autre chose de plus important, de plus vital, quelque chose qui me fasse plaisir pour de bon ;) Pas de recette miracle, sinon je l’aurai partagée… mais j’espère bien en trouver une très bientôt… cela dit, relativiser est déjà une bonne recette qui apaise les tensions et nous fait rire au lieu de grincer des dents ;)

  6. Hé bien hé bien!!!! Est-ce le printemps qui approche doucement qui pousse les neuroneuses à nous parler ménage et rangement??!! ;) Merci en tout cas de ta contribution!!
    Je comprends et adhère assez à ta philosophie de vie… même si je reconnais aussi les bienfaits du rangement, pas celui qui contraint à outrance et condamne à l’austérité mais celui qui permet de faire le point dans sa tête et dans sa vie….!!
    Petit détail: je n’arrive pas à visualiser d’extrait du livre que tu présentes… devait-il y avoir un lien sur l’image? ou une partie de ton article est-elle en réalité un extrait du livre?

  7. Mme Déjantée,
    Je ne sais pas si le printemps approche mais en hiver les enfants sont davantage à jouer à l’intérieur et donc à y mettre encore plus de bazar que le reste de l’année… peut-être un peu de ci et de ça…
    Oh, moi aussi j’aime avoir ma maison rangée sans avoir à esquiver des jouets pour ne pas trébucher par exemple ^^ mais la garder rangée… c’est une autre paire de manches, comme on dit !

    J’ai dû rater mon lien vers un site où on peut en voir des extraits en effet… il est tout doux ce livre, j’aime beaucoup…

  8. Pingback: Quelle place accorder aux tâches ménagères dans la vie de famille ? « Les Vendredis Intellos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.