Qui n’a jamais surpris son enfant raconter à Mamie telle chose que tu aurais espéré rester secrète, expliquer à un inconnu au téléphone que non, il ne peut pas te donner le combiné car tu ronfles, d’ailleurs écoutes!  ou tu es aux toilettes (avec des mots enfantins évocateurs et disgracieux), ou taper sans complexe sur la petite copine, juste parce qu’elle se trouve là, devant soi…
La pédagogie Montessori propose un volet d’éducation qui porte sur la politesse et la courtoisie. Peut-être les termes sont ils un peu vieux jeu, néanmoins, l’idée est bien là: il s’agit d’apprendre à nos enfants la gentillesse, la courtoisie et les bonnes manières. Tout un programme. =)

Le livre de Tim Seldin, « Éveiller, épanouir, encourager son enfant – La pédagogie Montessori à la maison » – (ma Bible!!) illustre particulièrement bien le rôle que les parents peuvent jouer dans cet apprentissage. p.122-124

« Des leçons simples la première étape consiste à exposer une situation en termes simples et à montrer comment la gérer correctement. Ensuite, l’enfant doit s’entraîner avec vous, chacun jouant son rôle dans les différentes séquences. Les enfants adorent ces leçons à condition qu’elles soient courtes et qu’ils n’aient pas peur de faire des erreurs.

Si votre enfant a, par exemple, tendance à hurler à pleins poumons à l’intérieur de la maison, vous devez lui montrer comment faire pour qu’il ne gène personne. Tout d’abord, quand cela se produit, ne le grondez pas; demandez-lui poliment, mais avec fermeté, de parler doucement. Ensuite, choisissez un moment où vous êtes tous les deux calmes et sereins pour lui apprendre comment on doit parler à l’intérieur d’une maison. Parlez lui simplement. Dites par exemple: Je vais t’expliquer comment on parle à l’intérieur d’une maison. Dehors, il y a tellement d’espace qu’on est parfois obligé de crier pour s’entendre.  Dehors, ça ne nous fait pas mal aux oreilles d’entendre quelqu’un parler fort. Dehors, on peut parler comme on veut. A l’intérieur en revanche, quand on parle trop fort, cela fait mal aux oreilles et cela peut gêner les voisins. A l’intérieur on doit faire attention.
Faites ensuite la démonstration de ce que vous venez d’expliquer. (…) « 

Il y a beaucoup de messages que tu peux ainsi faire passer à tes enfants: dire s’il te plait et merci, parler en douceur, sans geindre ni crier, demander si l’on peut jouer aussi, dire « excusez-moi » lorsqu’on se cogne contre quelqu’un, répondre poliment si quelqu’un l’appelle ou prononce son nom, apprendre à attendre…

Je suis toujours partagée entre le désir de respecter mon enfant dans son envie, sa spontanéité, et les fameuses bonnes manières et le souci de préserver de bonnes relations avec les autres. Cela ne gênera peut-être pas ton papa qui a pourtant passé une heure et demi à choisir un petit cadeau pour votre fils qu’il l’écarte d’un revers de main et sans dire merci. Et pourtant, n’est-il pas important que ton fils sache remercier et s’intéresser à ce qu’on lui a offert? C’est quelque chose qu’on peut lui apprendre en lui expliquant que Papy est allé spécialement choisir ce cadeau pour lui, en pensant à lui, et qu’on le remercie. Sans le forcer aucunement, l’enfant prendra note de ton explication, celle-ci rend honneur à la démarche du Papy, et on peut espérer que l’enfant remercie cette fois ci ou plus tard pour le présent reçu.

« Un entourage modèle
Pour qu’un enfant apprenne les bonnes manières, ses parents, ses frères et soeurs et les amis de la famille doivent les appliquer eux aussi. L’exemple que nous donnons par notre comportement a beaucoup plus d’impact que ce que l’on peut dire. Les enfants enregistrent tout ce qu’ils nous voient faire, surtout quand ils sont touts petits, et ils ont vite fait de parler et agir comme nous. Nous sommes leur modèle. »

Maria Montessori appelle ça l’esprit absorbant: l’enfant absorbe complètement son environnement, ce qu’il voit, ce que fait son entourage. Jette tes papiers par terre, il fera de même, laisse traîner vos chaussures, il ne prendra pas soin des siennes, dis un gros mot au volant de votre voiture, il le répétera dans un autre contexte où sa patience s’est émoussée.

Pourquoi l’en blâmer! Il nous imite!!

Enfin je veux dire un petit mot sur l’ambiance sonore dans laquelle l’enfant est plongé. Apprend à baisser le son de la radio afin de laisser la place à l’interaction, tourne le bouton de la télévision afin de laisser à l’enfant du temps pour penser, parle avec une toute petite voix afin que vos échanges soient doux et sereins… C’est ce temps pour le dialogue que ton enfant privilégiera plus tard dans son foyer, c’est la valeur donnée à ses pensées qui permettra à l’enfant de se construire, c’est cette habitude de parler doucement et d’écouter avec plaisir qui l’aidera à garder son calme en toute circonstance (ou presque), à écouter et à échanger en prenant soin de l’autre. C’est en le respectant qu’il se mettra à respecter à son tour.

Anna des mouettes

Retrouvez cet article sur Montessori En Ce Nid.