Responsabilité parentale (mini-débriefing)

Que voilà un vaste sujet, que nous ne prétendons pas avoir couvert avec les deux publications que je vous propose de lire. C’est un sujet si complexe et avec tant de ramifications qu’il ouvre un champ de participations quasi infini ;)

Cependant, ce (mini-)mini-débriefing vous propose d’en découvrir deux aspects.

 

Elodie du blog Conseils Educatifs vous propose un ouvrage et une réflexion autour de l’absence du père, notamment dans les cas où la relation mère-père est difficile.

On sait, ou on devine, l’importance de l’image du père dans la construction de soi, que l’on parle d’une petite fille ou d’un petit garçon, et le parent en charge de l’éducation de l’enfant se retrouve avec la responsabilité de forger lui-même cette image, parfois sans que l’enfant puisse la confronter à la réalité (aucun droit de garde pour le père, décès, domiciles trop éloignés, …). Il doit alors réussir à protéger au maximum l’image du parent absent de sa propre haine, de son propre ressenti.

Ainsi, à cette situation déjà difficile à vivre qu’est une séparation, s’ajoute le devoir de faire la part des choses, de surveiller ses paroles, de réussir à mettre de côté ses sentiments pour aider son enfant à construire une image positive de son parent, de son père en l’occurrence.

Je suis bien ignorante de ce sujet, alors pardonnez-moi si je dis de grosses âneries. Je crois que pour les petites filles, une bonne image du père, donc du premier homme de sa vie, c’est un atout pour aller vers les garçons, un atout pour trouver le futur papa de ses enfants. Et pour un garçon, peut-être l’assurance de savoir lui aussi, être un bon « homme » et un bon papa à son tour.

Cependant, je m’interroge du poids qui est ainsi mis sur le parent présent, en l’occurrence la mère, cette lourde responsabilité de plus, cette difficulté supplémentaire à gérer.

 

Quant à Kiki the mum, elle aborde un sujet bien épineux dans sa contribution « où commence la responsabilité parentale ». Peut-on (et doit-on) condamner une mère si son enfant à naître décède ou est malade par sa faute (en l’occurrence, parce qu’elle a pris de la drogue) ?

Un sujet qui pose la question des droits et des devoirs de la future mère (c’est son corps, mais son corps produit une vie autonome), du futur père (c’est son enfant, mais cela lui donne-t-il un droit de pouvoir sur le corps de sa compagne ?), de l’entourage médical du futur enfant (à quel point un médecin peut-il forcer une femme à rester allongée pour protéger son bébé ?), de l’entourage de manière générale (peut-on et doit-on arracher une cigarette de la bouche d’une femme enceinte quand on sait les dégâts que cela peut produire sur l’enfant ?). Un sujet qui m’a déjà inspiré un commentaire pavé-ique sous sa contribution, aussi je me permets de vous y renvoyer ;)

 

Bonne lecture !

Vaallos.

Une réflexion sur “Responsabilité parentale (mini-débriefing)

  1. Merci de ce mini-débrief!!! Et merci aussi d’avoir accepté de le prendre en charge au pied levé!!! Tu as eu raison de le souligner car c’est exactement la raison pour laquelle, en dépit du fait qu’il ne contient que deux contributions, j’ai choisi de maintenir ce thème: c’est un thème capital, transversal et dont j’espère que ces deux contributions ouvriront la voie à de nombreuses autres réflexions sur le sujet!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.