Mettre de l’eau dans son vin {Mini-débrief}

Ou comment concilier nos envies, nos besoins avec les envies et les besoins de nos minis ?

Prenons le sommeil.

Comme tout parent, on a ENVIE de dormir quand vient le soir, pour tenir la journée suivante, on en a même BESOIN. Seulement voilà, comme tout mini qui se respecte, le nôtre n’a pas toujours ENVIE, malgré le fait qu’il en ait aussi besoin pour grandir, explorer, découvrir le monde le lendemain.

Les Bebous nous offre une méthode parmis d’autres : La Méthode Brazelton,qui Apparemment testée et approuvée par le papa, à voir sur la durée. 

Et puis quand mini commence à explorer, il est attiré par son environnement, il aime être avec nous, nous montrer ce qu’il sait faire. Il en a BESOIN pour bien grandir, et il a de plus en plus ENVIE de faire les choses par lui-même. Nous, de notre côté, nous avons ENVIE de le protéger, pour ne pas qu’il se blesse, pour ne pas qu’il lui arrive du mal. Nous avons alors besoin d’astuces pour ces premiers instants de découverte, pour que la maison ne rime pas avec danger partout, mais avec jungle sécure.

Home Sweet Môme nous donne quelques indices pour nous permettre de vivre cette période plus sereinement. Elle nous résume un bouquin de Catherine Dumonteil-Kremer : Poser des limites à son enfant. Elle nous invite à s’adapter pour mieux limiter , pour que les limites soient mieux comprises, les adapter à leur hauteur.

Pour finir, il y a notre autorité. Le mini en a BESOIN pour bien grandir, connaître les limites de son monde, les respecter, c’est comme le guider dans la société. Mais il n’a pas toujours ENVIE d’être guidé, c’est un petit animal social qui aime contrer les interdis. Alors que nous voulons être respecté, nous en avons besoin de cette autorité afin de confirmer notre position de guide.

Vaallos nous parle d’un livre de Faber & Mazlish : “Parler pour que les enfants écoutent : Ecouter pour que les enfants parlent”.  Elle nous offre une possibilité de conciliation entre punition et permission. Parce que punir n’est pas toujour éduquer, et encore moins communiquer, elle nous l’explique via son billet : Communication épanouie : critique de la punition.

Etre parent c’est à la fois écouter nos envies et nos besoins pour ne pas se perdre, pour qu’on puisse garder une oreille attentive aux besoins et envies de nos minis. Pour que cette belle relation s’épanouisse pleinement, il est nécessaire de ne pas s’oublier, mais aussi de tenir notre rôle protecto-autoritaire. Car une maison pour rester debout des centaines d’années a besoin de fondations solides, car nos petits pour avoir une vie respectueuse ont dû apprendre le respect de l’autre, de son environnement, de lui-même.

Mettre de l’eau dans son vin pour que la cellule familiale y trouve son compte, que les relations soient équilibrées, précises, harmonieuses comme le Yin et le Yang.

Advertisements

2 réflexions sur “Mettre de l’eau dans son vin {Mini-débrief}

  1. Merci beaucoup pour ce débriefing!!! Je trouve que ça fait du bien de lire bout à bout tous ces éléments qui sont parfois si compliqués dans la vie des parents… qui mettent tellement en tension!!
    Trouver le juste équilibre, quoi de plus difficile??? Mais quoi de plus efficace et épanouissant aussi!!
    Merci encore!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s