Différentes façons d’aimer chez les humains – [mini debrief]

Chez les humains, il y a différentes façons d’aimer.

Différentes façons d’aimer les animaux, c’est un peu le sujet développé par Lucky Sophie dans son article « Emmener les enfants au zoo, c’est mal»

Lucky Sophie adore les zoos et y emmène régulièrement ses enfants. Mais une histoire de Barbapa qui montre des animaux tristes derrière leurs barreaux, qui finissent par retrouver leur famille dans leur milieu naturel la fait douter.

Parfois les animaux sont plus heureux au zoo que pourchassés par des braconniers dans leur milieu naturel.

Mais comment est-ce qu’on les aime le mieux, en les protégeant dans une cage ou en leur permettant de vivre normalement dans leur milieu naturel ?

Et que dire à nos enfants ?

D’ailleurs avec nos enfants, ne sommes-nous pas aussi tiraillés entre ces deux attitudes les « mettre en cage » et les « laisser grandir en liberté ».

Mais le paradoxe est que justement pour les laisser grandir, il faut les avoir suffisamment protégés lorsqu’ils en avaient besoin.

C’est une des principes de la théorie de l’attachement évoquée par Kiki the Mum dans « De l’attachement ou comment l’enfant apprend l’amour », qui cite Gopnik dans « le bébé philosophe » (qu’on ne présente plus ici)

« C’est d’ailleurs pour eux un apprentissage crucial, comme l’est de comprendre les gens qui s’occupent d’eux, les protègent, les élèvent – autrement dit, les aiment.“ ».

L’apprentissage dont nous parle Kiki the Mumm est celui de l’amour à travers les interactions apprises avec les parents.

Et lire des histoires à nos petits est une des façons de mêler apprentissage et attachement, dans un partage d’émotions et de mots nouveaux.

C’est le thème développé par Nadinbox dans « Des livres et des bébés », un livre qui nous invite à partager des histoires avec nos petits.

Elle y explique les bénéfices du livre, porteur de langage, de nouvelles images.

Lire même aux enfants qui savent lire c’est leur faire entendre d’autre intonations, c’est partager avec eux le plaisir des mots.

Mère ordinaire, nous parle des tous premiers mois de la vie, lorsque l’enfant ne comprend pas encore qu’il est différent de sa maman, et qu’il absorbe comme une éponge les émotions de sa maman dans «Les bébés sont des êtres fusionnels »

Sauterelle Box, quant à elle décrit l’étape des 8 mois dans la construction de l’attachement de l’enfant, dans « Le grand huit » .

Période pendant laquelle l’enfant réalise que sa maman est distincte de lui et peut ne pas être là. Ce serait le moment pour les papas d’être très présents.

Sur la théorie de l’attachement proprement dite, on peut aussi se référer à cette  conférence en ligne de Nicole Guédeney,  une des rares pédopsychiatres en France à avoir approfondi cette théorie.

Elle y fait d’ailleurs la différence entre attachement et affection, nous rassure en nous expliquant qu’en tant que parent on peut se tromper et rétablir l’équilibre, que toute personne peut trouver des figures d’attachement tout au long de sa vie.

Phypa

Une réflexion sur “Différentes façons d’aimer chez les humains – [mini debrief]

  1. Merci sincèrement pour ce débriefing!! Ce ne serait pas mon genre de fanfaronner, mais j’avoue que j’étais sûre qu’il t’irait comme un gant (et j’avais raison!!!)!!
    L’attachement est un thème passionnant, si essentiel dans notre espèce où nous serions bien démunis si nous n’arrivions pas à nous attacher au groupe…!!
    J’espère que d’autres contributions suivront, pour relayer et faire connaître aussi les autres penseurs de l’attachement!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.