La place de l’enfant, entre hier et aujourd’hui (mini-débriefing)

« Ah, mais de mon temps, ça ne se passait pas comme ça »…voilà, en gros une phrase qui revient souvent.  Pour tous les sujets, et encore plus précisément(j’ai envie de dire, « fatalement… »)  lorsqu’on parle de la place de l’enfant dans la famille.

Entre les mamans devenues grands mères qui veulent nous guider, les vieilles tantes faiseuses de leçons de morale qui veulent nous imposer leurs choix venus d’un temps qu’elles seules connaissent encore…comment s’y retrouver?

C’est le fil rouge des articles que  j’ai la charge de résumer aujourd’hui.

Pour comprendre le comment du pourquoi de ces évolutions, Flo la souricette nous explique les raisons qui font que notre perception du bébé a changé. Avec arguments historiques et résumé d’un reportage intitulé « Mémoires d’un bébé » que je vais m’empresser d’aller regarder…même si, à priori, tout n’est pas bon à prendre, il a l’air passionnant!

Madame Sioux , après avoir entendu sa maman lui dire que maintenant, les enfants sont au centre de l’univers des parents, se pose les questions suivantes:  En vrai de vrai, c’est quoi, se centrer sur son enfant? Est ce qu’on doit leur imposer notre rythme ou se calquer sur les leurs? Est -ce qu’on leur demande trop leur avis, à nos ptits niafs?  C’est également la question que se pose Julie, de notre bulle à nous: ne serions nous pas trop exigeants, avec nos enfants…n’oublions pas qu’un enfant…est un enfant…

Nous aurions donc tendance à percevoir nos enfants, centre de notre univers, comme de minis adultes.  C’est aussi une des théories exposées par Phypa dans son article « le rose, ça pue ». Partant d’un exemple simple, la nouvelle gamme légo pour filles (y’a aussi les playmobils qui se sont lancés sur le marché de la différenciation seksuelle…) , elle nous explique les dangers de cette différenciation dès le berceau, à plus ou moins long terme: outre creuser ainsi les inégalités homme/femme, il y a ce risque d’hypersexualisation des filles, qui dès leur plus tendre enfance, se basent sur le fait qu’il vaut mieux paraître qu’être… Un retour en arrière, à l’époque où la place de la femme était bien distincte de celle de l’homme?

Finalement, on n’aurait donc pas tant changé que ça…d’ailleurs, quand on lit l’article de Mère ordinaire, sur le guide de la jeune mère édité en 1978, on se rend compte par exemple que pour l’allaitement, les conseils et les arguments donnés sont les mêmes qu’en 2012. Bon, à l’époque, le cododo était par contre inenvisageable (mais à lire les journaux ou autres magazines, parfois, on n’est pas loin de ces conseils non plus, aujourd’hui…). Et puis la citation donnée par Mère Ordinaire en conclusion dépasse juste les frontières temporelles!

Quant à moi, j’ai reçu cette semaine un exemplaire réédité de Laurence Pernoud. Ayant été traumatisée par certains conseils qu’elle donnait dans son édition de 1978, j’ai hâte de le lire pour vous en parler prochainement! (d’ailleurs, si quelqu’un en a une vieille édition…Maman Bavarde est preneuse!)

Maman Bavarde

Une réflexion sur “La place de l’enfant, entre hier et aujourd’hui (mini-débriefing)

  1. Merci beaucoup d’avoir accepté de reprendre ce mini-débrief au pied levé!!! On ne dirait jamais que tu n’as eu qu’une demi-journée pour l’écrire!!
    J’ai vraiment hâte que tu nous fasses ton commentaire sur le dernier Laurence Pernoud !! Et pour les anciennes éditions, va voir sur le Bon coin, normalement tout le monde essaie de s’en débarrasser!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.