Des conseils d’une autre époque

Lorsque j’attendais ma première fille, j’ai eu la chance de suivre des cours de préparation à la naissance dans un centre où les sage-femmes sont très professionnelles, humaines, aimables et surtout disponibles. Cela signifie que leur fonction ne s’arrête pas une fois notre poupon dans nos bras, loin de là! Ces sage-femmes sont également des conseillères en lactation (il s’agit d’un centre proallaitement maternel) qui sont à votre écoute à tout moment, que ce soit à votre sortie de la maternité, lorsque votre petit fait ses premières dents ou même lorsque vous êtes au bout du rouleau à cause des réveils nocturnes de Bébé.

Plusieurs fois je me suis sentie privilégiée d’être aussi bien entourée alors que c’est loin d’être le cas de toutes les femmes sur le point de devenir mères ou déjà jeunes Mamans au bord de la crise de nerfs…

D’un autre côté, j’avais l’impression que le fait de donner naissance au 21ème siècle était censé m’apporter une certaine sécurité au niveau des acquis de la médecine, de la pédiatrie et même

On entend tellement facilement nos mères ou nos grand-mères nous dire que « dans l’temps c’était pas comme ça », on s’imagine qu’elles n’ont pas eu la chance de recevoir tous ces conseils dont on nous inonde au quotidien…

Grâce à ma chère Maman qui garde précieusement ses livres (et bien d’autres choses encore!), j’ai eu envie de partager avec vous le livre qu’elle m’a récemment fait parvenir et qui l’a accompagnée à ses débuts sur le chemin de la maternité.

Je suis sensible aux petites attentions et aux gestes délicats. Je suis de celles qui s’attardent sur l’emballage d’un cadeau ou la décoration d’un gâteau. J’aime les objets anciens, ceux qui ont une histoire et que je me surprends à imaginer rien qu’à les regarder.
Il y a quelques semaines, je recevais un paquet dont je connaissais l’expéditeur et dont je devinais le contenu. Ce que j’ignorais c’est qu’en écartant les bords en carton, j’allais aussi découvrir un livre dont la couverture m’était bien familière…
Guide de la jeune Mère
J’ai feuilleté les pages jaunies en respirant l’odeur qui caractérise les livres qui sont restés longtemps fermés. Ce livre  était rangé sur les étagères dans la maison de mes parents et même s’il n’avait jamais attiré mon attention auparavant, j’ai envie de croire qu’il les a accompagné lorsqu’ils débutaient sur le chemin de la parentalité…
*****
Ce ne sont pas seulement mes émotions que je tiens aujourd’hui à vous faire partager mais bien le contenu de ce Guide de la jeune Mère écrit par le Docteur Léon Kreisler à la fin des années 70. Voilà donc plus de trente ans que ce livre a été écrit et pourtant j’ai été surprise de découvrir à quel point les propos de l’auteur sont d’actualité sur certains sujets, tout en étant de son époque évidemment…
Les sujets abordés sont semblables à ceux abordés dans quelconque manuel du même genre:
– Nourrir son enfant: le choix fondamental (le sein ou le biberon). La diversification alimentaire.
– La vie quotidienne: le sommeil, les soins corporels, le cadre de vie.
– Le connaître: croissance, développement, communication, santé.
Dès le premier chapitre, ce qui m’a interpellée et m’a beaucoup intéressée est la photo qui servait à illustrer les propos de l’auteur:
Guide de la jeune Mère1
Le positionnement de ce docteur est donc clair:
« Personne ne doute que l’allaitement maternel est supérieur à tout autre mode d’alimentation. Vous pouvez avoir à ce sujet des réticences ou des hésitations dues à des préjugés ou à des influences extérieures. Oubliez tout cela et laissez-moi vous informer ».
L’auteur énumère les différentes raisons qui poussent les femmes à ne pas allaiter, tout en exprimant son opinion et ses connaissances sur le sujet.
« À une époque comme la nôtre, où les gens sont préoccupés par l’envahissement de la vie par les artifices de la civilisation, n’est-il pas illogique de priver l’enfant de la chose la plus naturelle au monde, au moment où il en a le plus besoin?
La partie consacrée à l’allaitement m’a surprise par le contenu de ses informations car j’ai souvent entendu que nos mères n’avaient pas reçu les conseils nécessaires afin de mener à bien leur allaitement. Dans ce guide, les conseils sont précis et sont les mêmes que ceux que j’ai reçu lors de ma préparation à la naissance: tétée précoce, tétées à la demande, utilisation des deux seins et sans durée dans le temps.
Pourquoi ces principes sont donc sans cesse remis en question alors qu’il est acquis depuis des décennies que ce sont les seuls valables?
 *****
J’ai aimé lire les conseils liés au change de l’époque car il n’est question que d’eau tiède, de savon et de langes. Les ancêtres des couches jetables que nous connaissons aujourd’hui sont décrites ainsi: « Certaines toutes préparées, pratiques mais assez coûteuses, comportent une feuille de cellophane ou de plastique, et peuvent être utilisées sans culotte imperméable. Des attaches évitent les épingles.« 
Les accessoires de puériculture dont nous disposons aujourd’hui étaient décrits comme « la voiture d’enfant » (la poussette) ou « siège inclinable » (transat):
Guide de la jeune Mère3
Guide de la jeune Mère2
Concernant la question du sommeil, l’opinion de l’auteur diffère sensiblement de ce que nous avons eu la chance de découvrir au cours des VI:
« Pendant la nuit et les premiers mois, l’enfant doit être couché à proximité de ses parents pour être surveillé. Mais, dès le 2ème semestre, il est indispensable qu’il soit mis à l’écart ou du moins que ses parents soient hors de sa vue durant la nuit ».
Pour l’auteur, la présence de l’enfant dans le lit des parents est inenvisageable:
« L’enfant ne doit pas être admis dans le lit de ses parents, surtout pas à propos de l’absence du père, ni même de façon occasionnelle à titre de récompense »
Maintenant je comprends mieux pourquoi ma mère insistait tellement pour que notre fille ne dorme pas avec nous dans notre lit! J’ai longtemps culpabilisé mais comme il était impossible de faire dormir notre fille autrement qu’à mes côtés, j’ai vite choisi de n’écouter que mes besoins en sommeil. J’ai aussi lu beaucoup sur le sujet du cododo et je ne regrette en rien d’avoir suivi nos instincts car aujourd’hui nos deux filles dorment chacune dans leurs chambres et jamais elles n’ont manifesté le désir de revenir dans notre lit…
*****
Pour conclure sur cet ouvrage que je suis très heureuse d’avoir désormais dans notre bibliothèque, je vous laisse avec ces quelques mots de l’auteur:
« Le but de l’éducation n’est pas de façonner [votre enfant] selon des principes, mais de lui donner la possibilité de s’adapter aux exigences de la vie, grâce à une personalité suffisamment forte et équilibrée. […] Votre rôle n’est pas de supprimer les obstacles, mais d’aider votre enfant à les surmonter ».
Une mère ordinaire
Publicités

3 réflexions sur “Des conseils d’une autre époque

  1. Pingback: La place de l’enfant, entre hier et aujourd’hui.#minidébrieffing. « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.