Une petite remise en question au 1er janvier ? J’ai des enfants, c’est toute l’année ! [mini-debrief]

La nouvelle année est passée et comme nous le rappelle Phypa nous pouvons trouver dans de nombreux magazines ces fameuses bonnes résolutions qui vont de pair avec cette nouvelle année. Une nouvelle année censée être synonyme d’introspections, de changements, de renouveau, « faire table rase », « faire peau neuve ». Ces bonnes résolutions du nouvel an, parfois ubuesques et irréalisables, je pense ne plus les faire depuis mes 20 ans !
Est-ce dire que je ne veux rien changer ? Au contraire  depuis que j’ai des enfants je me remets en questions bien plus souvent qu’une fois l’an !

Quels changements pour notre vie familiale ? Cela dépendra bien sur de chacun même si sur certains points nous nous retrouverons. Phypa nous parle de ses envies de promenades en famille, d’une maison un peu plus ordonnée, de ne pas oublier son couple.

Kaldeirael à travers un article de psychologies.com évoque l’idée de changer d’attitude face aux frustrations, aux désagréments du quotidien. Parfois plus facile à faire qu’à dire. Quand bébé nous fait pipi dessus pour la énième fois de la journée ; quand votre loulou d’amour vient vous déranger alors que vous êtes concentrée sur l’écriture de votre article pour les VIs pour vous demander avec un grand sourire « qu’est ce qui fait le loup » en vous montrant un livre que vous lui avez déjà lu 20 fois et que vous lui aviez bien expliquer qu’il fallait pas embêter maman ; quand votre petit trésor a décidé de relooker la cuisine avec la purée, le riz ou autre aliment bon à sa croissance ; quand il expérimente les claps, les ploufs et autre dans l’eau et que votre salle de bain ressemble à une piscine ; et bien pourquoi n’aurions nous pas le droit de montrer notre exaspération ? Mais il y a montrer et montrer. Evitons les « espèce d’imbécile », « bon à rien » peu constructifs et exprimons plutôt ce que l’on ressent : « pourquoi ne pas, comme dans la perspective de la communication épanouie, accepter nos émotions, s’autoriser à les verbaliser sans juger de leur recevabilité et de ce fait apaiser nos tensions, minimiser nos colères mais non dans un effort de contrition mais par respect et amour envers nous même? » (je suis sure que Mme Déjantée ne m’en voudra pas de lui emprunter un extrait de son commentaire, phrase qui complète à merveille le propos que j’essaye de développer ici !). Une expression du JE plutôt que du TU. Un TU souvent agressif, parfois humiliant.

En effet pourquoi imposer à autrui ce que l’on ne veut pas que l’on nous fasse. Souvent je pose cette question à mes enfants lorsqu’ils se font mal par colère, frustration… Aimerais-tu que ton frère ou ta sœur est cette attitude avec toi (te tape, te morde, te pousse…) ? La réponse est toujours NON.
Et nous adulte, n’imposons-nous pas parfois à nos enfants pour notre simple plaisir, notre fierté, des situations que ne leur sont pas confortables, qui les stressent ? C’est ce qu’évoque Mardy et Lustucru dans son article, en évoquant entre autre la séance photo avec le père Noël qui  traumatise certains enfant.

Chaque jour, en tant que mère je me construits, je grandis. Je grandis avec mes enfants, j’évolue grâce à eux, au quotidien, mais aussi à travers mes questionnements, des échanges, des lectures qui me permettront de trouver certaines réponses, du moins des pistes à exploiter.  Kiki the mum nous parle des pleurs de sa fille, de son sentiment d’incapacité à aider son bébé et de sa détresse. Ne trouvant pas de réponses elle s’est tournée vers les livres. Des livres qui nous aident parfois à y voir plus clair et à prendre du recul. Oui prendre du recul, non pas pour culpabiliser, mais pour voir ce qui n’a pas fonctionné, ce que l’on aurait pu faire autrement, pour tout simplement changer. Et à mon sens, il n’y a pas besoin de nouvelle année pour cela !

Vert Citrouille

4 réflexions sur “Une petite remise en question au 1er janvier ? J’ai des enfants, c’est toute l’année ! [mini-debrief]

  1. Pingback: Premier débriefing sur les VIs » Vert Citrouille

  2. Oh oui, combien on se remet en question non pas une fois l’an mais presque jour après jour… Parfois ça fait mal (nous sommes loin d’être parfaits!), mais souvent ça fait du bien (se recentrer sur l’essentiel, mieux vivre ensembles, penser à soi en tant que mère, compagne et aussi femme – liste non exhaustive- …)
    Combien demandent alors quelles résolutions pour la nouvelle année ? Ben non, pas besoin d’attendre pour réfléchir et/ou faire les choix qui nous semblent meilleurs ou le plus adaptés au moment que nous vivons !
    :)

  3. Merci et bravo pour ce premier mini-débrief!!! Tu t’en es sortie comme une chef!!! Comme j’ai dit ailleurs sur le blog, je suis une grande adepte des remises en question et une mauvaise élève des bonnes résolutions… comme quoi l’un et l’autre ne font peut être pas bon ménage??!!

Répondre à mmedejantee Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.