Sevrage abrupt, sevrage naturel ou grève de la tétée ?

 

Cela fait deux semaines déjà que j’aimerai publier un article sur le sevrage et c’est enfin chose faîte. Ce billet sera sans doute plus interrogatif qu’informatif. En effet le sevrage de ma petite dernière me pose beaucoup de questions. Est-ce un sevrage naturel, est-ce une grève de la tétée qui s’est éternisée ?

 

« Le mot sevrage vient du latin « separare », qui signifie « séparer ». Le sevrage de l’allaitement est une phase naturelle et inévitable du développement de l’enfant. Le sevrage peut signifier l’arrêt complet de l’allaitement lorsqu’il y a passage au biberon ou le début du processus graduel d’introduction d’aliments complémentaires dans le régime du nourrisson. L’introduction du tout premier aliment autre que du lait maternel constitue, par définition, le véritable commencement du sevrage. » (source : Le sevrage de l’allaitement,  Société canadienne de pédiatrie)

 

Pour mon aînée le sevrage a été plus ou moins voulu, à 5 mois je l’allaitement encore exclusivement et selon le médecin elle ne grossissait pas assez. Jeune maman un peu perdu, je ne savais plus quoi faire, nous avons donc tenté un biberon avec mon mari et quelle ne fut pas notre surprise de la voir se jeter dessus et l’engloutir sans en laisser une goutte. Bon… et bien elle avait l’air vraiment affamé la louloute… Quelques jours plus tard, j’apprends que je suis anémiée en fer, ceci expliquant cela, j’avais en effet moins de lait. Je ne me décourage pas pour autant et l’allaite en mixte jusqu’au jour de ses six mois où au moment de la mettre au sein elle l’attrape mollement puis le recrache. J’appelle mon chéri, lui explique la situation, il prépare un biberon et sans un regard pour sa pauv’moman anéantie, elle l’avale goulument. Me voilà seule, triste. Mon allaitement est fini. FINI. Me voilà avec des seins tout mous et vides… On a beau me dire que cela est parfait que j’ai fait ma part de travail, c’est un échec pour moi. Je me console doucement en écoutant les histoires de sevrages difficiles des copines qui essayent désespérément de donner un bib à leur bébé, je me convaincs doucement que finalement tout était parfait, que c’était le bon timing vu que j’allais reprendre le travail.

Et voilà que je suis enceinte, tous les espoirs sont de nouveau permis. J’allaiterai ce bébé. Je l’allaiterai plus de 6 mois. Je ferai attention de prendre du fer, je ne serai pas anémié tout sera parfait !

La suite sur mon blog : http://www.vert-citrouille.com/vertc-intello-du-vendredi/sevrage-abrupt-sevrage-naturel-ou-greve-de-la-tetee/

 

J’attends vos commentaires sur ce sujet avec impatience !

Advertisements

8 réflexions sur “Sevrage abrupt, sevrage naturel ou grève de la tétée ?

  1. Surprise a refusé le sein d’un coup, un matin… (le jour de mon anniv’… franchement fiston, j’aurai préféré un autre cadeau…) J’ai eu du mal à m’y faire, même si je me disais que c’étais mieux, que, au moins, c’est lui qui avait choisi au lieu de devoir lui imposer l’arrêt de l’allaitement. N’empêche, encore maintenant, 6 mois plus tard, j’ai encore le coeur qui se serre en y pensant..
    Allez, moi aussi, pour le prochain, j’allaiterai plus longtemps! ^^

  2. Merci beaucoup de cette deuxième contribution(de la journée!!)!!! Le sevrage fait partie intégrante de l’allaitement, même si on trouve beaucoup de plus de références sur « comment réussir son allaitement » que sur « comment réussir son sevrage »… c’est à mon sens une erreur…
    Pour ma part je n’ai connu que des sevrages relativement sereins… par contre, GPL m’a fait vivre des grèves de tétées particulièrement difficiles!!! J’ai bien cru que ça serait la fin, j’ai douté, je me suis culpabilisée, et puis finalement …..non…. il tète toujours…! Je m’en vais vite lire la suite chez toi!!

    • Le chapitre 2 sur l’AAD était déjà écrit depuis une semaine et cette histoire de sevrage me questionnait, car je suis en pleins de dedans. J’avais besoin d’écrire cet article je ne me voyais pas le faire dans quelques semaines.
      Merci des retours que j’ai pu avoir d’autres mamans, car comme tu le dis il y a beaucoup de choses sur réussir son allaitement, ou encore quelques unes sur réussir le sevrage d’un tout petit (par exemple 3 mois), mais en ce qui concerne les plus grand c’est juste le néant. c’est comme ci vu qu’on les avait allaité jusque là et bien on saura bien comment arrêter et savoir quand c’est le bon moment, et bien ce n’est pas si simple et si facile…

      • Mais ce n’était pas du tout une critique!!! Je suis ravie de te lire!! Surtout sur un sujet à mon goût pas assez abordé et pourtant crucial pour les mamans et les bébés!! :-))

  3. LOL ! Je ne l’ai pas du tout pris comme une critique, comme quoi communiquer par écrit n’est pas toujours évident ! ;))

  4. Pingback: Retour sur….. sevrage naturel, de quoi parle-t-on? [GUEST] « Les Vendredis Intellos

  5. Pingback: Sevrage naturel, quand et comment ? « Allaitement : Bonheur et Raison

  6. Pingback: Sevrage naturel : de quoi parle-t-on ? | Le Monde et Nous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s