S’affranchir de notre héritage sociétal [mini-débrief]

Lorsque l’on naît et que l’on grandit dans une société donnée, nous sommes, qu’on le veuille ou non, tributaires des croyances et coutumes de cette société. On peut choisir d’accepter celles qui sont en accord avec notre mode de vie, de combattre celles qui ne nous conviennent pas ou de simplement les ignorer.

Des choix s’imposent à nous dans des domaines divers : grossesse, éducation des enfants, alimentation, loisirs, vie professionnelle, « rythme » de vie, etc. A chacun, chacune, de faire ces choix, avec les informations dont on dispose, celle que la vie met à notre disposition au fil du temps.

Ainsi en va-t-il donc de la grossesse, un moment à part dans la vie, que chaque femme vivra à sa manière, en opposition ou en accord avec la vision qui lui en a été offerte jusque là, en simple découvreuse de ces sensations nouvelles, comme un rappel d’images ou d’émotions passées. C’est toute la palette de ces possibilités que nous fait découvrir Chocophile à travers un texte très poétique.

Puis vient le moment de la naissance. La prise en charge de l’accouchement par le monde médical français est aujourd’hui standardisée, selon les critères de notre pays, suite à l’évolution de ses techniques et de ses connaissances médicales. A tel point que de plus en plus de futures mères sont en quête d’une autre façon de devenir mère, moins médicalisée lorsque cela ne s’impose pas. Certains effectuent très tôt cette remise en cause, d’autres cheminent plus longuement, au gré des naissances, des rencontres, du temps. Maybeegreen et Vert Citrouille débutent ainsi le récit de leurs expériences d’accouchement à domicile, les raisons de leur choix, leur cheminement, leurs envies en tant que couples et parents.

L’état des connaissances médicales actuelles permet de combler le désir d’enfant de couples en difficulté. Mais ces connaissances ont un corollaire : des règles, des limites de mise à disposition des individus, comme par exemple l’impossibilité pour les femmes de congeler leurs ovocytes « pour plus tard », au cas où leur corps ne serait pas en harmonie avec le moment qui sera le bon pour elles de concevoir. Miss Brownie nous apprend ainsi que dans certains pays, les femmes ont cette possibilité et s’affranchissent ainsi de la contrainte du temps, de la contrainte de l’âge de procréation, une contrainte à la fois sociétale et biologique.

En tant que consommateur également, de plus en plus de choix s’offrent à nous. Des gammes de produits se développent pour répondre aux attentes de tous les types d’individus. Mais ceux-ci peuvent aussi tout simplement apprendre à décrypter ce qu’on leur propose, à se renseigner sur les provenances, à analyser les compositions. Coraroz soulève ainsi le problème des additifs douteux présents dans les produits de grande consommation, que chaque acheteur peut apprendre à repérer s’il le souhaite, pour les éviter dans un premier temps, mais aussi pour lutter contre, via des manifestes et associations de consommateurs.

Voilà parmi tant d’autres choses, les réflexions que le parent, le consommateur, l’individu social peut mener pour décortiquer l’héritage que sa société lui livre et le rendre plus conforme à ce qui lui correspondra en tant que personne.

Madame Sioux

 PS : toutes mes excuses aux contributrices qui ont attendu leur débrief, pour ce « léger » contre-temps…

Publicités

2 réflexions sur “S’affranchir de notre héritage sociétal [mini-débrief]

  1. J’aime beaucoup ta conclusion ! C’est en faisant chacun sa petite contribution qu’on avance. Un peu comme les VI en fait, non ? :)
    Pas grave pour le retard roh mais dis donc. Tu n’imagines pas à quel point les débriefs me sont agréables. Alors s’il avait fallu attendre l’année prochaine eh bien j’aurais attendu avec plaisir.

  2. Merci beaucoup pour ce mini-débrief!! Et désolée de n’arriver que maintenant…!
    Serions nous entrés dans l’ère des choix?? et des responsabilités individuelles?? Comme je l’espère et en même temps… comme cela est effrayant!!!
    Puissent nos réflexions nous armer pour demain!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.